Réponses à l’appel de jeunes lecteurs

 Voici quelques réponses aux articles qui ont été publiés par Gaétan Charland, le président du Comité des Groupes d’étude de l’Association dans le Tidings de novembre 2016 concernant le sujet des jeunes lecteurs du Livre d’Urantia dans les groupes d’étude.

Gaétan a écrit :

 

‘’À mon retour du congrès de Budapest, une des membres m’a contacté pour me poser des questions sur les différentes structures d’étude que je connais, car dans son message, elle disait que la jeune génération est moins encline à se joindre aux groupes d’étude faits de la manière actuelle.’’

“Si vous êtes un jeune lecteur et souhaitez nous aider à trouver des réponses et des solutions à ce que j’ai mentionné ici, s’il vous plaît contactez-moi à cette adresse : [email protected] »

(Cliquez ici pour l’article complet)

Réponse de Charles Smith, États-Unis :

Bonjour, mon nom est Charles Smith, mais la plupart des gens m’appellent Chuck. Je me pose la même question depuis quelques années dès le début du groupe d’étude du Livre d’Urantia dont je fais partie. C’est comme si les jeunes de mon âge, j’ai 34 ans, ne se soucient simplement plus de la spiritualité.

J’assiste à une église unie méthodiste et le même problème existe là aussi. Il y a très peu de jeunes dans l’église. Des enfants, oui, des jeunes, disons, entre 20 à 40 ans, non. En fait, je ne connais qu’une seule autre personne de mon âge dans l’église. Le même problème existe dans toutes les autres églises d’ici.

Essayer de régler le problème c’est en créer un autre. L’intérêt est-il superficiel ?  Dans le cas de la personne que j’ai mentionnée, la réponse est oui. Elle ne veut pas en savoir plus sur la foi chrétienne / méthodiste que ce que le prédicateur prêche et ce qui est enseigné à l’école du dimanche. Elle n’a aucun intérêt à lire ou à étudier la Bible pour elle-même. Prenons-la comme exemple, si nous trouvons des jeunes pour nous joindre dans des groupes d’étude, seront-ils seulement intéressés par ce qu’ils apprennent ?  Ou, seront-ils prêts à lire Le Livre d’Urantia, le document source de notre foi, et ensuite être réellement prêts à l’étudier ?  Personnellement, je peine à trouver des jeunes intéressés par un tel projet. Tout d’abord, Le Livre d’Urantia a 2100 pages, ce n’est pas une simple et brève lecture comme la jeune génération en est habituée. Il faut de la patience et de la persévérance pour compléter la lecture du Livre d’Urantia, sans parler d’étudier le texte comme il doit être étudié. Ajouter à l’équation l’endurance intellectuelle vous avez un problème très difficile. J’ai trouvé nécessaire d’avoir un dictionnaire sous la main au cours de mes lectures du Livre d’Urantia. Quoi qu’il en soit, ce sont mes observations et mes préoccupations. J’espère que cela sera utile.

Cordialement,
Chuck

Réponse de Indira Rodriguez, Venezuela :

Salutations !  Mon nom est Indira Rodriguez. J’ai 23 ans et je suis du Venezuela. J’étudie Le Livre d’Urantia depuis trois ans. J’ai lu avec grand intérêt l’article dans le Tidings de novembre où vous avez écrit un article sur les jeunes lecteurs.

En plus de mes trois années de lecture, je participe à un projet de collecte de dons pour les activités liées au Livre d’Urantia et je suis en train d’entreprendre des projets dans mon pays et ma ville pour encourager la création de groupes d’étude et l’organisation pour former une Association Urantia au Venezuela.

Je ne connais qu’un jeune homme, à part moi au Venezuela qui étudie le livre ; il a 19 ans, mais en Amérique latine, j’en connais plus. Je ne peux pas parler pour tous les jeunes que je connais, mais je peux parler de ce dont ils ont eux-mêmes parlé et de mon point de vue.

En octobre, j’ai eu l’honneur de participer au Congrès latino-américain de Bogota, en Colombie. Nous étions que trois jeunes et j’étais la plus jeune de tous les participants. Jusqu’à maintenant, cela m’a fait beaucoup réfléchir. Plusieurs personnes à ce congrès m’ont encouragé à commencer d’attirer des jeunes au Livre d’Urantia, ce que j’avais déjà pensé faire depuis que j’ai commencé à le lire. Mais je me demandais, qu’en est-il des jeunes qui ne s’intéressent pas à la révélation ?

Chaque pays a ses propres coutumes et traditions, qui comprennent aussi les jeunes. Un facteur commun que je voudrais souligner est qu’il y a beaucoup de jeunes dans le monde entier qui sont intéressés par la spiritualité ; l’éveil de la conscience et le détachement du système dans lequel nous sommes immergés. J’ai commencé ce cheminement quand j’avais 16 ans.

Il n’y a pas beaucoup de groupes d’étude au Venezuela ; À Caracas, la capitale où je vis, il n’y a pas de groupes d’études. Depuis quelques mois, j’ai rencontré des étudiants du livre qui travaillent sur les projets mentionnés ci-dessus. J’ai étudié la manière dont les groupes d’étude sont structurés, j’ai parlé à des personnes appartenant à des groupes d’étude, et j’ai même participé à certains de façon virtuelle. La conclusion à laquelle je suis arrivé est qu’il y a beaucoup de jeunes qui ne sont pas prêts à s’ouvrir aux informations contenues dans la 5e révélation d’époque. Beaucoup de jeunes passent par un détachement aux religions institutionnalisées, et malheureusement à cause de cela, beaucoup décident d’abandonner leur foi aussi.

Parmi les jeunes que je connais et qui sont lecteurs du livre, la majorité ne participe pas aux groupes d’étude. Chacun a ses motifs personnels, mais en règle générale ils ont ressenti, à un degré plus ou moindre grand, une sorte de rejet. Pour ma part, je pense que les jeunes ont généralement une dynamique différente que les adultes, ils sont d’une autre génération. Quelqu’un m’a dit un jour « les jeunes se comprennent entre eux » et je pense que c’est en partie vrai. Je ne sais pas si je me trompe, mais je pense que cela pourrait être une bonne stratégie que d’encourager les jeunes étudiants du Livre d’Urantia à chercher des façons d’initier d’autres jeunes à lire et à assister aux réunions des groupes d’étude. Des groupes de jeunes pourraient être créés là où ils se sentiraient à l’aise et confiants d’exprimer leurs idées et leurs questions.

J’espère que mon opinion peut contribuer à l’expansion de la 5e révélation dans le monde. Il va sans dire que je suis ici pour aider.

Avec beaucoup d’amour des Caraïbes
Indira