Les groupes d’étude et les jeunes gens.

Gaetan CharlandÀ mon retour du congrès de Budapest, une des membres m’a contacté pour me poser des questions sur les différentes structures d’étude que je connais, car dans son message, elle disait que la jeune génération est moins encline à se joindre aux groupes d’étude faits de la manière actuelle.

C’est une question très importante associée à un commentaire encore plus important. La question est facile à répondre, car il existe sur le site Web de différentes organisations de nombreuses aides à l’étude, des guides, des articles et des expériences partagées par les lecteurs sur la valeur des groupes d’étude et comment ils peuvent être organisés et gérés.

La difficulté se pose lorsque l’on tente de répondre à un commentaire comme celui-ci au sujet de l’intérêt que les jeunes lecteurs ont pour les façons réelles dont les groupes d’étude sont menés, organisés ou gérés. N’étant pas un jeune lecteur et appartenant à une génération très différente (j’ai 67 ans) je me trouve peu qualifié pour fournir de bonnes solutions à ce problème.

Donc, ce que j’ai demandé à cette personne qui m’a contacté est de m’aider à comprendre et découvrir ce que ces nouveaux lecteurs recherchent dans les groupes d’étude, mais en même temps, je lui ai expliqué le but des groupes d’étude en relation avec la mission du Livre d’Urantia. Peut-être ma demande était-elle un peu trop exigeante ou mes attentes trop élevées car cette lectrice n’a pas encore répondu à ma lettre.

Après avoir partagé ce courriel avec les membres de mon comité de groupe d’étude, l’un d’entre eux m’a partagé son expérience initiale avec un groupe d’étude afin que je puisse avoir une meilleure perspective sur les nouveaux lecteurs des groupes d’étude. Je l’ai exhorté d’écrire un article à ce sujet  car tant de lecteurs et d’hôtes de groupes d’étude pourraient en bénéficier.

Quel est donc mon objectif en rédigeant cet article ?  Je suis à la recherche de jeunes lecteurs qui aimeraient faire partie de mon comité afin que nous puissions trouver des solutions sur la façon d’organiser et de gérer les groupes d’étude pour qu’ils soient attrayants et intéressants aux nouvelles générations de lecteurs. Si nous ne trouvons pas de moyens de réajuster la manière dont nous faisons les choses dans les groupes d’étude, nous pourrions échouer dans notre objectif de créer des milliers d’entre eux.

Lors de congrès, nous entendons souvent le commentaire, « où sont les jeunes lecteurs ? » Je crois que ceux qui peuvent répondre à cette question sont les jeunes lecteurs eux-mêmes.

Si vous êtes un jeune lecteur du Livre d’Urantia et souhaitez nous aider à trouver des réponses et des solutions à ce que j’ai mentionné ici, s’il vous plaît contactez-moi à cette adresse : [email protected]

Quant aux moyens d’organiser des groupes d’étude et de les faciliter, j’ai une pléthore de documents et d’aides à l’étude qui traitent de cette question. Je ne peux pas donner l’adresse Web de ma collection ici car elle est trop longue, mais si vous m’écrivez, je vous les enverrai volontiers.

Gaétan G. Charland
Président du Comité des groupes d’étude
Association Urantia Internationale