Urantia Association
Regardez en ligne | Version imprimable

Tidings – Décembre 2018

(Remarque: pour imprimer une copie papier de ce Tidings, cliquez sur le bouton « Version imprimée » ci-dessus. Une fois la version imprimée affichée, cliquez avec le bouton droit de la souris sur tout espace blanc et choisissez « Imprimer ».)

Dans ce numéro

Message du président – décembre 2018

Chris Wood, États-Unis

La fraternité est impossible sur un monde dont les habitants sont trop primitifs pour reconnaitre la folie d’un égoïsme que rien ne vient adoucir. Il faut un échange de littérature internationale et raciale. Chaque race doit se familiariser avec la pensée de toutes les races ; chaque nation doit connaitre les sentiments de toutes les nations. L’ignorance engendre la suspicion, et la suspicion est incompatible avec l’attitude essentielle de sympathie et d’amour. [Fascicule 52:6.4, page 597.5] Caractères en ‘gras’ ajoutés.

Cette année, j’ai eu l’honneur de voyager aux Pays-Bas, au Ghana, au Brésil, au Pérou, en Équateur, au Costa Rica et au Mexique pour des activités d’Urantia, en plus des événements organisés dans mon pays, les États-Unis. Bien sûr, il y a beaucoup de choses qui sont universelles dans toutes les cultures, mais une chose m’a frappée à propos de notre communauté Urantia en expansion : ceux d’entre nous qui aiment Le Livre d’Urantia aiment aussi les livres en général. Nous sommes en gros un groupe passionné de lecture.

En prévision de mes voyages, je me suis fixé comme objectif de lire au moins un roman d’un auteur autochtone établi dans chaque pays que je devrais visiter. Je voulais me familiariser davantage avec les pensées, les sentiments et les arts des nations dans lesquels j’espérais être accueilli. Le paragraphe 6 (âge postérieur à l’effusion sur Urantia) du fascicule 52 (Époques mortelles planétaires) donne une liste de cinq tâches auxquelles nous pouvons nous consacrer de nos jours. Je crois que le plus facile à réaliser est l’échange de littérature.

En cette période des fêtes, nous célébrons souvent en nous offrant des cadeaux. Puis-je suggérer que nous prenions l’habitude de partager des livres du monde entier avec nos amis et notre famille ? Ce sera un petit pas pour aider à propager les objectifs de la révélation d’Urantia.

Une nouvelle année est une période de renouveau et de changement. Notre Bureau du Service International est au milieu d’un cycle électoral qui accueillera de nouveaux volontaires pour au moins quatre postes dans notre conseil. Nous avons besoin de nouveaux volontaires dans nos comités pour aider les nouveaux dirigeants à intégrer le service mondial qu’ils se préparent à entreprendre. J’encourage fortement chaque membre de l’Association à se porter volontaire pour servir au niveau local, national ou international.

Merci pour cette merveilleuse année et j’anticipe la continuité et l’expansion de l’Association Urantia Internationale et de la communauté mondiale d’Urantia. Puissiez-vous tous passer Noël et la prochaine année en sécurité.

En service,
Chris Wood

La réunion des jeunes de l’Amérique latine – Brésil 2018

Alexandre Nakai, Cintia Angeles et le groupe de support à la jeunesse latine

Lors du Congrès latino-Américain au Brésil qui s’est tenu récemment à Guarulhos (Brésil), de jeunes lecteurs de toute l’Amérique latine se sont rencontrés pour échanger sur leurs expériences, s’impliquer, s’amuser et prendre des décisions pour l’avenir. Nous voyons beaucoup de potentiel chez ces jeunes qui expriment de bons idéaux, des expériences authentiques, de grands talents et beaucoup de foi en le Père céleste. L’ensemble de l’événement a dépassé nos attentes.

Fernando Maldonado, coordonnateur jeunesse, a lancé une discussion au sommet du mont Pico Olho D’Agua, dans la ville voisine de Mairiporã. Le paysage à couper le souffle et les sentiments d’une présence spirituelle ont provoqué un moment inspirant. Ici, nous avons commencé à échanger sur nous et sur nos expériences, ce qui s’est révélé être une rencontre vivifiante et émouvante.

Nous pensons qu’être un lecteur du Livre d’Urantia nous rend différents et que, parfois, nous ne nous sentons pas à notre place dans aucune institution religieuse en tant qu’enfants de Dieu ayant la foi. Certains d’entre nous ont quitté nos églises et souvent portent un énorme poids émotionnel à cause de cela. Nous avons pu partager nos peines et nos expériences, mais sans être un processus douloureux, c’était un soulagement. Sur la colline, certains ont ressenti la guidance de l’Esprit de Dieu à un moment. Nous avons entendu beaucoup d’histoires similaires de luttes dans l’arène de l’esprit, de décisions difficiles à prendre par la foi, de religions différentes et de diverses activités intellectuelles et spirituelles, qui nous ont tous conduits au même cadeau que nous avons en commun : Le Livre d’Urantia.

Certains d’entre nous lisaient le livre depuis peu, d’autres, des décennies. Mais le contenu intellectuel semblait être secondaire aux sentiments de gratitude et de fraternité partagés par tous. « Nous avons tous été touchés par une passion sincère », a déclaré Anna Zeven, une leader internationale pour la jeunesse.

Vendredi soir, nous nous sommes amusés aux beaux rythmes de samba, de salsa et d’autres musiques latines, tous animés par le jeune Mateo Monroy.

Le lendemain, les jeunes ont travaillé ensemble au service de la révélation. Les dirigeants de l’AUI ont organisé une réunion au cours de laquelle ils nous ont encouragés à prendre nos propres décisions concernant notre avenir. Wilson Leon, coordonnateur continental de l’Association Urantia Internationale pour l’Amérique latine, a lancé une discussion concernant le prochain congrès international de l’AUI à Cuzco Pérou en avril 2021.  Après de nombreuses discussions et débats animés, nous avons réussi à nous organiser et à formuler nos idées et objectifs.

Au cours de l’après-midi, avec les plus âgés nous nous sommes engagés dans des discussions et réflexions sur le sens spirituel, l’abnégation et le partage. Bien qu’il y ait eu de nombreux désaccords et des points de vue différents, nous avons réussi à surmonter la plupart de ces différends grâce aux notions d’oubli de soi et d’un fort sentiment d’unité spirituelle. Ces expériences de coopération doivent être vécues par tous ceux qui aspirent à une progression spirituelle. En effet, rien ne remplace l’apprentissage pratique.

À la fin du congrès, nous avons commencé à nous sentir comme une famille ou comme des amis qui se connaissent depuis longtemps. Nous avons ressenti un fort sentiment de gratitude sans avoir besoin d’explications. De nombreuses personnes ont travaillé d’arrache-pied pour faire de ce congrès un succès, et beaucoup d’autres sont venues de loin et ont eu du mal à s’y rendre et participer, mais cela en valait la peine.

Nos objectifs étaient de créer une base solide de groupes de jeunes d’intégration transcontinentale, d’entrepreneurs, de bénévoles avec des stratégies de jeunes pour vivre des aventures spirituelles. Nous pensons qu’il est essentiel que tous ces efforts soient motivés par un but spirituel; une relation personnelle et authentique avec Dieu, pour servir les autres et pour être un soutien à la révélation. Nous croyons que, par la communion et le discernement spirituel, ces objectifs nécessitant des efforts humains deviennent la base de véritables valeurs qui favorisent les idéaux de foi, d’amitié et d’unification.

À la fin du congrès, dans un geste symbolique, Isabel Reinoso a remis la bannière de Micaël aux jeunes. Son discours était inspirant et émouvant. Maintenant, le travail continue et nous nous efforcerons de rester connectés, de nous entraider et de rester concentrés sur nos objectifs. Nous avons déjà un regard sur le prochain congrès international de l’Association Urantia qui aura lieu à Cuzco, au Pérou, du 22 au 25 avril 2021.

Du Brésil et de toute l’Amérique latine, nous remercions tous nos frères et sœurs de nous avoir fourni une telle expérience et de nous avoir renforcés d’une manière que nous n’aurions jamais pu imaginer. J’espère que les jeunes lecteurs du monde entier pourront se sentir inspirés à s’impliquer davantage. Nous allons nous préparer et vous attendre. Que la volonté de notre Père soit faite.

Un merci spécial au président de l’Association Urantia au Brésil, Enrique Traver, qui a suivi de près le groupe de jeunes au Brésil. Un merci spécial à tous ceux qui ont contribué à sa réalisation –dont l’Association Urantia Internationale, la Fondation Urantia, l’Association Urantia Brésil, les donateurs privés, les organisateurs, les conférenciers, les visiteurs et les êtres spirituels.

Le congrès Urantia franco-italien – Lac Garda, 2018

Sebastian Nozzi, Allemagne

Le congrès des lecteurs du Livre d’Urantia a eu lieu en Italie, près du magnifique emplacement du lac Garda, du vendredi soir 5 octobre lors du dîner et rencontre sociale au dimanche après-midi 7 octobre.

L’objectif principal de ce congrès était de réunir les lecteurs italiens et français. Une minorité de participants hispanophones et lusophones était également présente, ajoutant à la diversité de langues.

Danielle La Scala, principale organisatrice de cet événement, a tissé des liens avec les communautés de lecteurs français et italien du Livre d’Urantia. Bien que la communauté italienne soit très enthousiaste et en croissance, elle est encore relativement nouvelle. Ces congrès dans le nord de l’Italie, car il ne s’agissait pas du premier, ont pour objectif de réunir ces deux groupes d’étudiants afin de favoriser l’apprentissage, la coopération, la planification et le développement de lecteurs en Italie. Le mouvement Urantia en France est plus ancien et déjà établi avec ses étudiants de longue date et plus expérimenté dans l’étude du LU.

Le thème de ce congrès était « Les enseignements de Jésus » l’accent fut mis sur comment faire la volonté du Père. Plusieurs textes bien choisis dans différents fascicules nous ont été proposés et après réflexion sur des questions qui nous ont été fournies, une discussion s’ensuivait. Cesar Paulo, ancien président de l’Association Urantia du Brésil, résidant maintenant en Italie, était le modérateur; Cesar est un atout précieux pour cette communauté en pleine croissance.

À tour de rôle, chacun de nous dans sa langue maternelle lisait un à deux paragraphes. Ce fut une expérience intéressante de suivre le texte dans nos livres et d’entendre simultanément le même texte lu dans une autre langue pourtant très similaire.

Après la lecture, nous avons eu des discussions très intenses et animées, comme vous pouvez l’imaginer lorsque vous réunissez des Italiens et des Français dans une seule pièce pour traiter de sujets aussi stimulants que ceux du Livre d’Urantia! Nous avons très bien compris, souvent en nous appuyant sur les similitudes linguistiques, mais surtout grâce aux efforts inlassables de Danielle pour traduire l’échange dans les deux sens. Vraiment, l’événement n’aurait pas été possible sans ses formidables capacités multilingues et son dévouement. Nous lui exprimons toute notre gratitude et notre reconnaissance !

Après tant d’heures de cette intense tâche de traduction faite par Danielle un moment hilarant s’ensuivit lorsque, tout à coup, nous avons entendu Danielle traduire du français… retour au français ! Elle réalisa ce qui venait de se produire quelques secondes plus tard. Nous tous, y compris elle, avons bien ri de cette situation amusante.

À mon grand étonnement, durant tout le congrès, nous n’avons pas eu besoin de recourir à l’anglais pour résoudre les malentendus linguistiques, comme c’est souvent le cas. Cela m’a fait comprendre à quel point nous pouvions aller avec la combinaison de multilinguistes que les auteurs du Livre d’Urantia appellent comme moyen de paix dans le monde et de notre héritage linguistique commun le latin.

Ce qui fut du dernier jour, je ne peux pas en dire plus, car j’ai dû partir tôt. D’après ce que j’ai compris, une séance de planification plus formelle a eu lieu, au cours de laquelle la communauté italienne a présenté des plans d’organisation pour son avenir. Probablement là où l’expérience des Français a été bénéfique. En soirée le groupe est allé se détendre aux alentours du magnifique lac Garda.

Pour moi, c’était la première fois que je rencontrais de nombreux lecteurs français et italiens. C’était très encourageant de voir des lecteurs italiens et français (et espagnols) se rencontrer, interagir et travailler ensemble. Cela démontrait à quel point les barrières linguistiques n’avaient guère d’importance lorsque vous partagez des objectifs et des valeurs communs plus élevés. C’est aussi une source d’inspiration de voir les membres des pays voisins de langues différentes, disposés à se rencontrer et à s’entraider, et certainement un exemple à suivre et à imiter ailleurs.

L’atmosphère était d’amitié et de fraternité. La présence des Français a beaucoup contribué à l’événement et j’en suis certain, a également été très utile lors de la session de planification. Les Italiens, bien qu’ils soient un jeune et petit groupe, s’organisent déjà et vont dans la bonne direction grâce également à la bonne direction locale de Danielle et Cesar. Je peux dire que ce congrès a été un grand succès.

Ce fut une expérience formidable, avec un très beau groupe de personnes que j’ai appris à connaitre lors de ce séjour ensemble. J’anticipe avec plaisir nos prochaines rencontres en Italie ou en France.

Sebastian Nozzi
Coordonnateur continental européen
Association Urantia Internationale

 

Témoignages sur la recherche de la vérité, la croissance et le service

Comité de l’éducation de l’Association Urantia Internationale

Chers frères, sœurs et amis,

Nous, membres du comité de l’éducation, vous contactons à nouveau par le biais de cet article pour vous présenter quelques témoignages inspirants sur la recherche personnelle de la vérité et de la croissance, en remerciant l’Association Urantia du Mexique d’avoir diffusé les enseignements de notre merveilleux Livre d’Urantia.

Les chercheurs de vérité et les étudiants du Livre d’Urantia au Mexique trouvent un espace libre et ouvert pour se rencontrer dans les congrès et les ateliers proposés par l’Association Urantia. Ici, ils assistent à de bons enseignements, apprennent, discernent et cultivent des amitiés et une fraternité spirituelle.

Voici quelques-unes des histoires racontées par ceux qui les ont vécues (comme Norma Angelica Perez Arteaga, Hector Landin Vazquez et Martin Guzman.) Ils parlent d’eux-mêmes.

Je ne sais pas quoi faire ni où chercher, mais je dois faire quelque chose pour en savoir davantage sur Dieu

par Norma Angelica Perez Arteaga, Mexique

Bonjour à tous mes frères et sœurs d’Urantia, je m’appelle Norma Angelica Perez Arteaga et j’habite à Mexico. J’ai 50 ans et je suis femme au foyer. Je suis la seule lectrice du Livre d’Urantia dans ma famille.

Je connais Le Livre d’Urantia depuis trois ans. En fait, le livre m’était déjà parvenu quelque temps auparavant, grâce à ma voisine, Mari, qui me l’avait prêté, sans préciser de quoi il s’agissait. Elle m’avait simplement invité à le lire. À ce stade de ma vie, je n’avais pas encore décidé de chercher sincèrement le Père, alors je lui ai rendu le livre sans le lire. Je m’étais éloigné de Dieu ; je vivais sans lui. Ce fut une période très difficile dans ma vie. Je ressentais un vide terrible, comme si je n’existais pas. C’était vraiment désagréable. Je n’ai pas aimé ce sentiment.

Peu de temps après, j’ai senti le besoin d’en savoir plus sur Dieu et de faire quelque chose pour le découvrir. Puis je me suis dit : « Je ne sais pas quoi faire ni où chercher, mais je dois faire quelque chose pour en savoir davantage sur Dieu ».

À ce moment, je me suis rapproché du Père et lui ai demandé de me pardonner. J’étais vraiment sincère dans ma communication avec lui. Et puis j’ai vécu une expérience merveilleuse : j’ai ressenti un bonheur immense et débordant, que beaucoup d’entre vous ont probablement aussi ressenti ! Puis je me suis souvenu du Livre d’Urantia qui m’avait été prêté il y a quelque temps, alors j’ai demandé à ma voisine de me le redonner. C’est comme ça que j’ai commencé à lire le livre.

Depuis que j’ai le livre entre les mains, je sais que cette révélation vient vraiment de Dieu. Le livre a confirmé mes propres convictions à propos de la vérité et, grâce au Père, j’ai vécu une belle transformation personnelle qui me remplit d’une grande joie. J’ai beaucoup appris, mais j’ai encore beaucoup à apprendre et à donner aux autres dans les fruits du service rendu à notre Père et à mes frères et sœurs. Ma voisine, qui m’a prêté Le Livre d’Urantia, est l’épouse d’Alfredo Esquivel, l’actuel président de l’Association Urantia du Mexique (UAM).

Par la suite, j’ai commencé à assister aux congrès organisés par l’Association. Je suis éternellement reconnaissante à mon frère et ma sœur Alfredo et Mari, parce que ce sont eux qui m’ont invité à y participer. Je me suis alors fait de nouveaux amis et j’ai eu l’honneur de rencontrer Martin Guzmán, président du comité de l’éducation de l’AUM.

Au cours de ma première année d’assistance aux congrès de l’Association, j’ai rencontré deux belles personnes, Jeannie Vázquez et Jaime Díaz Page. Je remercie éternellement le Père de les avoir rencontrés, car ce sont d’excellents serviteurs de notre Père, tout comme Martin Guzman, sans oublier les autres membres de l’Association, des frères qui nous aiment beaucoup. Ils m’ont beaucoup aidé à comprendre les enseignements spirituels du livre.

Je suis profondément reconnaissante à l’Association pour son travail constant. Ils ne cessent de servir tout le monde. L’Association organise des ateliers en ligne le deuxième samedi de chaque mois et le quatrième samedi, ils organisent des conférences — toutes sur Le Livre d’Urantia — que j’aime tant, et même si elles durent quatre heures, je ne ressens pas le temps qui passe. Ce sont les heures les plus heureuses de ma vie ! Je considère que le travail de l’Association est excellent parce qu’il aborde les sujets du Livre d’Urantia avec une grande clarté et que le conseil de direction a un intérêt sincère à nous faire progresser dans notre apprentissage.

Ma vie est différente maintenant. Je peux voir et comprendre le but réel de la vie, qui nous sommes, pourquoi nous sommes ici et, le plus beau de tout, qui est Dieu et la vérité que nous sommes ses enfants bien-aimés. Je suis heureuse chaque jour de ma vie parce que le Père m’a donné beaucoup d’occasions, comme je lui ai demandé dans mes prières, de connaître de nouveaux frères, de communiquer son message – son évangile et que Dieu fasse son travail au sein de chacun de mes frères et sœurs, comme il le fait en moi.

Chers frères et sœurs qui ont lu cet article, j’apprécie votre attention et j’ai hâte de vous servir un jour. Je suis à votre service ! Un gros câlin d’amour divin à tous !

J’étais virtuellement considéré comme fou et blasphémateur
Hector Landin Vazquez, Mexique

Quand j’ai découvert Le Livre d’Urantia, je ne pensais pas qu’il y aurait beaucoup de gens qui l’avaient lu plus longtemps que moi. Je pensais que le livre avait été écrit il n’y a pas si longtemps. À ma grande surprise, j’ai découvert qu’il y avait une Fondation Urantia, une association internationale et même une association Urantia mexicaine !

J’y ai beaucoup réfléchi avant de décider de participer à une réunion de l’association, principalement parce que, lorsque j’ai commencé à lire le livre et à en parler avec ma famille, en particulier mes parents, ils m’ont pratiquement qualifié de fou et de blasphémateur. Par conséquent, je pensais, quel genre de personnes font partie de cette association ? Est-ce qu’ils s’adonnaient à des rituels, des choses étranges ? Quand j’osai aller les rencontrer, cela me donna une grande tranquillité d’esprit de constater qu’il n’y avait rien de tel. Bien au contraire, il existe un grand respect pour chaque membre de l’Association, même s’il arrive parfois que tous n’aient pas le même point de vue sur le sujet à l’étude. Et il y a encore plus de respect pour les personnes qui assistent aux réunions et ne connaissent rien au livre, mais essaient de partager leurs propres idées qui n’ont rien à voir avec les enseignements du Livre d’Urantia.

Lorsque le président de l’Association Urantia du Mexique, Alfredo Esquivel, m’a invité à participer en tant que coordonnateur du comité de dissémination, je suis devenu nerveux. Je suis devenu encore plus nerveux lorsque j’ai présenté mon premier exposé lors des conférences du samedi, mais j’ai conclu que Dieu m’avait donné cette opportunité pour une bonne raison, ce n’était pas un accident. Je suis toujours nerveux lors de mes présentations le samedi.

Je m’inquiète parfois de la situation actuelle du monde. Je perçois que nous avons beaucoup de travail à faire pour diffuser les connaissances du livre. Nous sommes comme les douze apôtres qui n’avaient pas une tâche facile à faire, mais je sais que notre Père du Paradis et notre Souverain Micaël nous donneront les outils et les moyens nécessaires pour mener à bien cette tâche.

Je me répète toujours cette phrase : « Père, donne-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer les choses que je peux et la sagesse d’en connaître la différence. » Et surtout, je déclare : c’est ma volonté que ta volonté soit faite.

Salutations à tous.

Mon temps de service en tant que président de l’Association Urantia du Mexique
Alfredo Esquivel, Mexique

J’ai découvert Le Livre d’Urantia il y a un peu plus de 18 ans grâce à ma recherche de Dieu, qui avait été initiée quelques années auparavant. Quand j’ai trouvé Le Livre d’Urantia, ma vie a changé immédiatement. Cela m’a apporté de nouvelles réalités spirituelles après avoir découvert la vérité que j’avais désirée tant d’années.

Après avoir lu le livre pendant un moment, j’ai rejoint l’Association Urantia du Mexique e, de cette manière, j’ai commencé à participer au groupe d’étude organisé par l’Association.

En 2009, j’ai été invité à joindre le conseil d’administration de l’association en tant que président. Lors de la cérémonie d’engagement, Gaétan Charland, alors président de l’Association Urantia internationale et James Woodward président des groupes d’étude de l’AUI, étaient présents.

La nouvelle administration de l’Association Urantia du Mexique est partie de zéro parce que nous n’avions ni ressources économiques ni matériel secondaire pour fournir des services aux lecteurs du Livre d’Urantia au Mexique. C’est à cette époque que l’écrivaine Lucy Aspra, propriétaire et directrice du centre culturel « La Maison des anges », nous a fourni un espace dans son centre pour organiser des conférences et proposer un groupe d’étude.

Au début, nous avons organisé des conférences sur Le Livre d’Urantia tous les trois ou quatre mois. Depuis 2011, nous organisons des conférences mensuelles le quatrième samedi du mois et un groupe d’étude tous les deux samedis de chaque mois.

En collaboration avec mes frères et sœurs spirituels Martin Guzmán, Héctor Palacios, Héctor Landín, Rogelio Rosas, Asael Núñez et Selin González, nous avons organisé des conférences et des ateliers sur de nombreux sujets du Livre d’Urantia et mené des activités de dissémination.

En plus de ces activités, nous organisons, chaque mois d’août, un congrès national pour commémorer la naissance de notre frère-Père Jésus de Nazareth Micaël de Nébadon. Depuis 2017, cet événement est devenu le Congrès national mexicain des lecteurs du livre d’Urantia.

Afin de fournir un meilleur service et une meilleure orientation aux lecteurs mexicains, nous publions également des articles, des informations sur les groupes d’étude et des avis sur notre site Web http://www.urantia-mexico.org.mx/.

Mon mandat en tant que président de l’Association Urantia du Mexique m’a apporté un grand développement personnel, intellectuel et spirituel, ce qui m’a permis de servir mes frères et sœurs à la dissémination, à la socialisation et à la communication des enseignements du livre.

J’ai pu développer certains aspects de ma vie en leur donnant plus de valeur et un sens suprême et d’atteindre un meilleur développement en tant que fils de notre Père Universel. J’ai également eu l’occasion de transmettre les vérités du Livre d’Urantia aux lecteurs, à ma femme et à mes trois filles, à mes parents, à mes sept frères et à mes voisins et amis.

Chaque pas que je fais, je veux partager l’amour du Père à mes frères et sœurs
Martin Guzman, Mexique

Je viens d’une famille avec des croyances religieuses différentes, qui, au lieu de m’éclairer, m’ont induit en erreur. Et puis je suis devenu athée. Au fil des ans, j’ai vécu une grande tristesse qui m’a fait penser que ma vie n’avait aucun sens. Un jour, dans mon désespoir après la mort de mon nouveau-né, j’ai ressenti un grand besoin de demander de l’aide. Je me suis enfermé dans ma chambre pour pleurer, puis j’ai supplié Dieu de toute mon âme et lui demander un signe. J’ai dit : « Mon Dieu, si vous existez, je vous remercie de m’avoir permis de connaître ma fille ; s’il vous plaît, prenez bien soin d’elle. Aidez-moi, si vous existez, je veux vous connaître. »

Quinze jours plus tard, j’ai trouvé un article dans un magazine écrit par Antonio Moya, un chercheur espagnol de duperie spirituelle, dans lequel il parlait d’une révélation appelée Le Livre d’Urantia et qu’il ne pouvait pas démystifier. Cela a attiré mon attention, mais à ce moment-là, j’ai laissé le magazine de côté. Quelques jours plus tard, j’ai décidé d’acheter le livre, car un de mes amis m’a dit à trois reprises : « Si j’avais de l’argent, je l’achèterais. » Au début, il était difficile pour moi d’accepter le livre, car son contenu allait à l’encontre à mes convictions, et un jour, j’ai décidé avec colère de le détruire. À ce moment-là, une pensée m’arrêta : « Voilà ce que tu as demandé, prends-le ou laisse-le ! » Puis j’ai décidé de laisser derrière moi tout ce que l’on m’avait appris et j’ai commencé à lire le livre.

Au début, étant sceptique, je me suis dit : « Je dois trouver un mensonge dans ce livre. » Finalement, il s’est avéré que le livre m’avait capturé parce que, à travers mes expériences de vie, j’avais compris que ce que nous lisons dans le livre était vrai. Quand j’ai décidé de consacrer ma vie au Père, j’ai commencé à vraiment comprendre le livre. Ce qui lui donne plus de crédibilité, c’est mon expérience personnelle dans ma relation avec Dieu et l’Esprit de vérité.

Les enseignements du Livre d’Urantia ont complètement changé ma vie. J’y trouvais les réponses que je cherchais. Et la méditation spirituelle de communion avec le Père a donné un sens à ma vie. Quelques années plus tard, alors que je marchais dans une rue de Mexico, j’ai vu une annonce sur Le Livre d’Urantia dans la porte d’un centre culturel et j’y suis entré sans réfléchir. Là, j’ai trouvé un groupe d’étude hébergé par l’Association Urantia du Mexique. Dans ce groupe, j’ai appris à socialiser les enseignements du livre.

Je suis devenu membre de l’Association mexicaine en 2008 et j’occupe actuellement le poste de président du comité de l’éducation. Mon travail consiste à disséminer les enseignements du livre, de façon virtuelle ou en personne, dans des groupes d’étude, des ateliers et des conférences, à interagir avec les lecteurs par le biais de questions et de citations afin de les encourager à étudier et à les orienter pour les aider à aborder spirituellement la présence du Père en eux.

Dans mon travail, je marche tout le temps dans la rue et j’y trouve beaucoup de sans-abri. J’essaie souvent de converser avec eux et s’ils sont réceptifs, j’essaie de les faire réfléchir à leur vie et à ce qui les a amenés à vivre ainsi. Je leur dis que s’ils connaissaient le Père dans leur cœur, leur vie serait différente. Je présente toujours le Père de manière simple et quand ils ressentent de l’amour et de l’attention, ils pleurent souvent lorsqu’ils partagent avec moi leurs épreuves. J’ai vu l’amour du Père et de Jésus faire des miracles en eux.

Un jour, j’étais assis sur un banc de la Plaza Zocalo au centre-ville de Mexico, en train de lire Le Livre d’Urantia, lorsqu’un jeune homme sale et mal habillé s’est approché de moi. Il était toxicomane. Il m’a demandé si je lisais la Bible. « Non », ai-je répondu. Le garçon m’a regardé. Puis je lui ai demandé de s’asseoir à mes côtés sur le banc. Je lui ai demandé pourquoi il était dans un tel état si piteux. Il m’a dit que ni ses parents ni sa femme ne voulaient le voir ; qu’il avait un fils, mais que sa famille était en colère contre lui parce qu’il se droguait. Je lui ai demandé s’il aimerait voir son enfant intoxiqué par la drogue. Il a dit qu’il ne le voudrait pas. Puis je lui ai demandé : « Que ferais-tu si ton fils prenait de la drogue ? » Il a répondu : « J’essaierais de l’aider ».

Puis je lui ai demandé : « Pourquoi aiderais-tu les autres et ne voudrais-tu pas t’aider toi-même ? » Il a répondu : « C’est juste que j’aime mon fils. » Je lui ai dit : « Et toi, tu ne t’aimes pas? » Il a réfléchi un moment. Je lui ai dit : « Tes parents t’aiment, tout le monde dans ta famille t’aime, mais ça leur fait mal que tu prennes des drogues. De plus, tu as un Père céleste qui t’aime et vit dans ton cœur. Si tu lui demandes sincèrement de l’aide, sois assuré qu’il t’entendra. Tu obtiendras ce que tu demandes et cela t’ouvrira les portes de son royaume. »

Puis le garçon a jeté le médicament qu’il inhalait, s’est approché de moi et a fondu en larmes. Je l’ai étreint, même s’il était recouvert de terre et j’ai pleuré aussi. Je lui ai dit :  « Le Père t’aime, ouvre ton cœur à son amour. » Puis je lui ai lu l’histoire du jeune homme qui avait peur et du garçon qui s’est dissipé en larmes.

Il m’a dit qu’il voulait rentrer chez lui avec sa famille qui vivait loin dans un autre État, mais il n’avait pas d’argent. Je lui ai prêté de l’argent en disant : « Cela ne dépend que de toi si tu es vraiment sincère, que tu utilises cet argent correctement et corriges ton parcours de vie. Cours vers ta famille, demandez-leur pardon et retournes-y comme il convient. » Il a promis qu’il le ferait. Je ne l’ai jamais revu.

J’ai eu de nombreuses expériences comme celle-ci au service de mes frères et sœurs dans le besoin. À Noël et au Nouvel An, ma famille et moi partageons notre dîner avec de nombreuses personnes sans abri. Nous leur transmettons également un message sur l’Amour du Père, lequel j’essaie d’éveiller leur conscience pour unir leur volonté à la volonté de Dieu. L’amour du Père fait des merveilles quand il touche le cœur de l’homme. J’ai vu le changement dans la vie de ces personnes. Je le fais parce que Jésus a toujours “fait le bien”. C’est ce que j’ai appris, à chaque pas que je fais, je veux donner l’amour de notre Père à mes frères et sœurs.

 

Foire du livre de Pereira 2018

Esperanza Tovar, Colombie

Pendant les six jours de la Feria del Libro de Pereira 2018 (Foire du livre de Pereira), du 2 au 7 octobre 2018, environ 20 000 personnes sont entrées au palais des congrès de Pereira, également connu sous le nom d’Expofuturo, pour profiter de l’événement. Nous avons constaté qu’un nombre surprenant de personnes dans cette région productrice de café connaissent Le Livre d’Urantia ou le lisent individuellement.

Des volontaires se sont rassemblés au milieu d’un paysage magnifique, avec une légère odeur de café dans l’air et une atmosphère familiale et chaleureuse. Ils étaient dirigés par Elaine Restrepo, avec l’aide de l’Association Urantia de Bogota. En tout, il y avait quatorze volontaires de Cali, Santa Rosa de Cabal, Bogota et, bien sûr, Pereira.

De tous les visiteurs, plus de 5 000 étaient des étudiants de différentes municipalités de Risaralda et de la municipalité voisine de Cartago. Ces jeunes ont manifesté un grand intérêt pour la connaissance du Livre d’Urantia, à la fois pour les nombreux sujets qu’il contient et pour le message qu’il exprime.

Nous avons distribué environ 4 000 prospectus sous forme de brochure, ainsi que 2 000 dépliants contenant des informations plus détaillées à ceux qui montraient un intérêt plus grand, ainsi que 1 000 autres cartes avec des informations de contact pour ceux qui lisaient le livre ou qui en manifestaient l’intérêt.

Nous avons eu le plaisir de faire connaître la révélation et dans ce processus, d’approfondir les connaissances, de mettre en pratique les enseignements et surtout de grandir en conscience.

Esperanza Tovar
Secrétaire de l’Association Urantia de Bogotá

Foire internationale du livre de Cali 2018

Norma Caicedo, Colombie

Le Livre d’Urantia a été présenté à la Foire internationale du livre de Cali en Colombie, en octobre 2018. Notre mission était « … de révéler Dieu aux hommes… » sur les traces du Maître, Jésus.

Le Salon du livre a réuni 776 éditeurs, 93 exposants, 48 000 publications et 231 234 visiteurs. Pour la première fois à Cali, l’Association Urantia de Cali (Uracali) et l’Association Urantia de Colombie, ainsi que 13 volontaires, ont distribué 10 000 petites illustrations du Livre d’Urantia et 2 000 pamphlets contenant des citations du livre afin de diffuser son contenu et de fournir un moyen de contact futur pour ceux intéressés à fraterniser.

Au cours de ces dix jours, plus de 200 personnes ont manifesté leur intérêt pour Le Livre d’Urantia, ainsi que pour des groupes d’étude et des conférences connexes. Beaucoup n’étaient pas au courant de notre organisation et de notre travail sur la diffusion du livre et ce fut une excellente occasion de réunir de nouveaux lecteurs.

Dans le cadre de la foire du livre, nous avons présenté un exposé intitulé « Introduction au Livre d’Urantia», auquel 70 personnes ont assisté. Une station de radio locale nous a demandé de faire un exposé sur le livre à une fondation qui aide les toxicomanes, pour laquelle nous nous sommes inspirés des thèmes et des idées du Livre d’Urantia, liés au développement personnel. Au total, 50 personnes ont assisté à cet événement et trois livres ont été donnés.

Ce fut une expérience merveilleuse et nous avons beaucoup appris sur la persévérance, le travail d’équipe et la foi. Nous étions remplis d’espoir par les nombreuses questions approfondies et enthousiastes que nous ont posées les enfants et les jeunes. Parfois, il n’y avait pas assez de volontaires pour répondre à la curiosité de tant de personnes.

Nous nous sommes engagés à faire un suivi auprès de ceux qui ont manifesté de l’intérêt pour Le Livre d’Urantia et nous avons prévu d’organiser une discussion dans le prolongement de notre travail à la foire du livre. Nous sommes assurés, comme toujours, que nous serons guidés par les aides célestes.

Norma Caicedo
Vice-présidente
Association Urantia de Cali, Colombie

 

2e Congrès Urantia européen – Tallinn, Estonie 2019

Karmo Kalda, Estonie

Nous sommes heureux d’annoncer la tenue du deuxième Congrès Urantia européen qui aura lieu à Tallinn, en Estonie, du 11 au 14 juillet 2019.

Le thème du congrès sera : « Semer des graines – Pour une croissance intérieure qualitative et pour une croissance extérieure quantitative » et notre focalisation se fera sur la manière dont nous pouvons grandir spirituellement et faire profiter cette révélation au plus grand nombre de gens. Les lecteurs du monde entier sont les bienvenus.

Le programme du vendredi et du dimanche se concentrera sur les potentiels de croissance spirituelle ; le samedi, l’accent sera mis sur l’augmentation du nombre de lecteurs. Des expériences de différents pays d’Europe et d’autres continents seront mises en lumière en examinant ce qu’ils ont fait pour trouver de nouveaux lecteurs et former de nouveaux groupes d’étude. Après ces présentations, nos ateliers se focaliseront sur l’élaboration de nouveaux plans pour attirer les lecteurs. Les ateliers seront organisés en plus petits groupes linguistiques.

L’Association Urantia d’Estonie (Eesti Urantia Assotsiatsioon – EUA) sera l’hôte de ce Congrès, qui se tiendra au Tallink Spa & Conference Hotel à Tallinn. La langue parlée pendant le congrès sera l’anglais, mais si votre langue maternelle n’est pas l’anglais et qu’il vous est difficile de comprendre, sachez que nous prévoyons la traduction de toutes les présentations dans plusieurs langues en fonction du nombre de traducteurs bénévoles que nous aurons. Ces présentations seront disponibles au début du congrès sous forme de texte imprimé.

Le site Web du congrès est disponible à l’adresse suivante : www.urantia.ee/conference2019. Vous y trouverez des informations supplémentaires sur le programme, l’inscription à l’événement et la réservation de votre chambre d’hôtel. Au cours des prochains mois, de plus amples informations seront disponibles sur le site Web.

Inscription

Commencez dès maintenant à planifier votre voyage pour assister à ce congrès et à explorer la ville médiévale la mieux conservée du nord de l’Europe — Tallinn, avec ses clochers gothiques, ses pavés sinueux et son architecture enchanteresse.

Inscrivez-vous à ce bel événement et bénéficiez d’une réduction de 60  si vous vous inscrivez avant le 1er mars 2019

Cliquez sur le lien suivant ; www.urantia.ee/conference2019 pour vous inscrire à l’événement et réserver votre chambre.

Appel à l’action 

Pour que nous puissions atteindre les lecteurs du Livre d’Urantia du monde entier, nous vous demandons de bien vouloir partager cette annonce avec les lecteurs de votre pays et nous aider à le promouvoir sur vos sites Web et médias sociaux locaux.

Au nom de l’Association Urantia d’Estonie (EUA) et de l’équipe organisatrice de ce congrès, il me tarde de vous rencontrer et de vous accueillir chaleureusement.

Mes salutations,
Karmo Kalda
Vice-président de l’Association Urantia d’Estonie (EUA)
Courriel : [email protected]
Téléphone : +372 5200 300

 

Congrès et inauguration d’association — Équateur 2018

Sandra Naranjo Cabezas, Équateur

Dans le centre de retraite spirituelle « San Fernando » située à Ballenita, Santa Elena, a eu lieu le deuxième congrès national d’Urantia équatorien du 6 au 8 octobre 2018 ayant pour thème : « Une expérience spirituelle sur Urantia ».

L’événement était organisé par Sandra Naranjo Cabezas, présidente de l’Association Urantia de l’Équateur (Asociación Urantia Ecuador ou AUEC), avec la collaboration du coordonnateur du congrès, Jaime Chiriboga, vice-président d’Efraín Vivanco, ainsi que des membres du conseil et d’autres étudiants du Livre d’Urantia.

Quarante et un lecteurs de différentes villes de l’Équateur et de l’étranger sont venus. C’était agréable de voir des gens d’âge moyen ainsi que des jeunes.

Les objectifs du congrès étaient :

  1. De rencontrer d’autres lecteurs du Livre d’Urantia
  2. D’échanger nos expériences
  3. D’obtenir des réponses à nos questions sur la vie (existentielle)
  4. Pratiquer l’expérience de la vie dans le « ici et maintenant »

De plus, une cérémonie s’est tenue pour l’inauguration de l’Association Urantia de l’Équateur.

Ce fut un excellent congrès avec des sujets très intéressants. Le programme a débuté par un mot de bienvenue et une présentation sur le thème du congrès par Sandra, diplômée en langues et qui avait choisi ce sujet en raison de son expérience de plus de 20 ans en tant que lectrice du Livre d’Urantia.

Les autres présentations furent : « La race humaine », par Isabel Reinoso, présidente d’Urantia Colombie ; « Genèse de l’univers et réalités cosmiques » par Tamila Ragimova, PhD. en physique, université de Moscou, résidant à Medellín, en Colombie ; « L’évasion planétaire » par Efrain Vivanco, statisticien et vice-président de l’AUEC,  « Êtres de lumière  » par Jorge Duran et « Messages de l’univers » par Ronald Chávez.

Il y eut d’autres activités incluant : une cérémonie traditionnelle et culturelle de notre pays, dirigée par Alfonso Solines , des exercices de méditation active tels que Taichí et Chi-kung en plein air au bord de la mer, organisés par les enseignants Pak Fu et Jaime Chiriboga. Il y avait aussi un événement social organisé par de jeunes chanteurs parmi les participants, incluant de la danse et du divertissement. Des œuvres des participants avec les couleurs et les pinceaux de créativité spirituelle ont été présentées par « Urantia Book Artists of the Inti and Milton group ».

Nous avons profité d’une belle promenade sur le Marclub de Punta Blanca avec ses piscines et glissades d’eau où nous avons partagé notre fraternité en tant que lecteurs du Livre d’Urantia.

Le dernier jour, une table ronde a été organisée, ou questions et commentaires relatifs à au congrès ont été discutés.

L’inauguration de l’Association Urantia de l’Équateur

 L’AUEC a invité tout le monde au Centre de Retraite Immaculée Conception, dans la vallée des Chillos – Quito, à assister à la cérémonie d’inauguration de l’Association Urantia de l’Équateur. Nous sommes heureux d’être affiliés à l’Association Urantia Internationale (AUI) et avons apprécié la présence de son président, Chris Wood, et de Luis Garcia-Bory, président du comité des membres.

Enfin, nos remerciements vont à Xavier Alvarado Robles, responsable de la chaîne de télévision INTI TV Network, et à Marcelo Guerrero, qui a enregistré l’ensemble du congrès, y compris une entrevue avec questions et réponses au sujet du Livre d’Urantia avec Tamila Ragimova, Efrain Vivanco, Francisco Ramírez, Gorki Barreto, Isabel Reinoso, Israël Urresta et Sandra Naranjo. Cette entrevue sera diffusée par INTI TV dans de nombreux pays tels que les États-Unis, la République Dominicaine, le Pérou, l’Équateur, la Colombie, l’Argentine, le Guatemala, la Bolivie, le Paraguay, le Chili, le Costa Rica, le Honduras et le Panama.

 

 

Plaidoyer pour les groupes d’étude

Gaétan Charland, Québec

Ayant été impliqué pendant plusieurs années dans le développement de groupes d’étude au niveau international et dans mes activités locales au sein de l’Association Urantia du Québec, je me rends compte que, malgré les efforts de nombreux lecteurs engagés, la croissance des groupes d’étude avance très lentement.

Je crois que cette lente croissance a plusieurs causes, certaines nécessaires et d’autres moins, voire nuisibles dans certains cas. Pour que la mission de révélation puisse s’épanouir sur notre planète, nous devons mettre en place toutes les stratégies et les conseils proposés par les révélateurs, et nous devons faire preuve de sagesse et de discernement dans l’application de ces stratégies. Les groupes d’étude qui réussissent sont une partie essentielle de ces stratégies pour intégrer les enseignements du Livre d’Urantia dans le monde entier.

Peut-être parce que les groupes d’étude font partie intégrante du paysage depuis les journées du Forum, au début du mouvement Urantia, il est facile de faire preuve de suffisance pour créer, maintenir, améliorer et participer à des groupes d’étude. Mais ce n’est certainement pas la seule cause de la lassitude que beaucoup ont développée en relation avec les groupes d’étude. Les révélateurs nous ont en quelque sorte mis en garde contre notre capacité ou notre incapacité à faire face à une révélation associée à l’évolution humaine lorsqu’ils ont déclaré :

 « (Vous) qui avez consacré (vos) vies au service du Livre et de la Fraternité pouvez à peine réaliser l’importance de (vos) actions. Sans doute que (vous) vivrez et mourrez sans comprendre pleinement que (vous) participez à la naissance d’un nouvel âge de la religion sur ce monde-ci. » [Le mandat de publication]

Ils vont plus loin dans leur désir de nous guider sur la manière dont nous devrions procéder pour répandre la bonne nouvelle en nous disant :

« L’avenir n’est pas ouvert pour votre compréhension de mortel, mais vous feriez bien d’étudier consciencieusement l’ordre, le plan et les méthodes de progression tels que ceux-ci ont été mis en application pendant la vie terrestre de Micaël au cours de laquelle le Verbe s’est fait chair. Vous devenez des acteurs dans un épisode qui s’ensuit au cours duquel le Verbe se fait Livre. Énorme est la différence entre ces dispensations de religion, mais nombreuses sont les leçons qui peuvent être apprises en étudiant l’époque précédente. » [Le mandat de publication]

Qu’est-ce que Micaël /Jésus a fait à son époque que nous puissions apprendre et appliquer aujourd’hui ? Il a d’abord créé un groupe de douze apôtres (étudiants) qu’il a formés en tant qu’éducateurs. En fait, Jésus a simplement créé un groupe d’étude où chaque élève était invité à apprendre et à intégrer de nouvelles idées, de nouveaux concepts et, à son tour, à devenir des enseignants. Rappelons-nous que ces apôtres étaient pour la plupart des gens ordinaires avec des niveaux d’éducation normaux, très semblables à beaucoup d’entre nous.

Si nous étudions et apprenons comment Jésus organisa et enseigna à ses apôtres et à ses disciples afin qu’ils soient bien préparés à porter son message au monde et à le comparer à ce que nous faisons dans nos groupes d’étude aujourd’hui, pouvons-nous voir une ressemblance ? Aidons-nous les étudiants du livre à se préparer à la diffusion de la cinquième révélation d’époque ? Permettons-nous beaucoup de place à la discussion, aux réponses aux questions et au partage d’expériences diverses ? Ou sommes-nous simplement soucieux de lire en insistant sur le fait de terminer le document sans permettre la possibilité d’explorer les significations profondes et les valeurs les unes avec les autres ? Jésus n’a pas simplement dicté son message et demandé à ses fidèles de mémoriser ses paroles ; après une intense session d’enseignement, il les a envoyés au service des autres pour enseigner et mettre en pratique ce qu’il leur avait enseigné, afin que les leçons puissent être profondément intégrées dans leur cœur et dans leur âme grâce à une expérience personnelle de première main.

Comment pouvons-nous espérer rendre les groupes d’étude efficaces et attrayants si nos groupes ne sont que de nature intellectuelle — s’ils sont simplement devenus une sorte de monotonie de répétition de lecture faite sans réflexion profonde ? J’ai rencontré des groupes dont le seul but est de faire une lecture complète du livre chaque année. Si tel est l’objectif principal, combien de temps reste-t-il pour une discussion et une exploration ? Combien d’efforts les hôtes du groupe consacrent-ils à rendre leur groupe interactif, dynamique et attrayant ? Ces questions méritent un examen honnête si nous souhaitons réellement faire de nos groupes d’études un lieu accueillant qui fournit le travail de base nécessaire répondant aux critères requis pour mener à bien la mission de la révélation.

Nous devons concentrer nos efforts sur la formation des enseignants (pas n’importe lequel, ils doivent faire partie de ceux qui incarnent véritablement les enseignements) et former des étudiants qui intégreront également les leçons de Jésus dans leur cœur, leur esprit et leur âme. N’oublions pas que lorsque nous enseignons la vérité, c’est Jésus qui est avec nous, c’est lui que nous représentons, alors essayons au moins de vivre à la hauteur de ses attentes.

Formons de bons groupes d’étude

Gaétan Charland
Président du comité des groupes d’étude
Association Urantia Internationale

Événements à venir

Vérifiez le calendrier des événements de l’Association Urantia Internationale au:  http://urantia-association.org/events-list. (version anglaise seulement) –  les événements à venir peuvent  être consultés sous forme de liste ou de calendrier.

Les événements de lecteurs du Livre d’Urantia permettent aux étudiants d’acquérir une compréhension plus profonde des idées et des concepts présentés dans Le Livre d’Urantia et contribuent à faciliter un engagement personnel aux idéaux de la vie spirituelle. Nous espérons que vous pourrez assister à certains de ces événements et découvrir les joies de rencontrer et d’étudier avec d’autres lecteurs.

Si vous planifiez un événement de lecture du Livre d’Urantia dans votre région et souhaitez obtenir de l’aide pour le promouvoir, veuillez nous envoyer vos informations et nous les prendrons en compte dans notre calendrier d’événements.