Urantia Association
Regardez en ligne | Version imprimable

Tidings Novembre 2016

Gum Trees

Dans ce numéro

Message du Président – novembre 2016

Chris Wood

Alors que j’écris ceci, je suis en route pour Francfort, en Allemagne, pour célébrer le DACH Urantia qui rejoint les rangs de notre Association Internationale. Ce groupe de langue allemande se réunit depuis des années et a été très actif dans l’organisation d’événements dans toute l’Allemagne et ses leaders ont également travaillé avec l’ensemble des lecteurs en Europe et du Blue Club.

Il y a au moins trois types d’unité dans notre communauté d’Urantia: l’unité spirituelle, que nous partageons non seulement avec d’autres étudiants de cette révélation, mais avec chaque personne dans le monde à la recherche de Dieu ; l’unité sociale, que nous atteignons en nous réunissant à des congrès et à des groupes d’étude, apprendre comment chacun comprend et intègre ces enseignements dans nos vies ; et il y a une unité organisationnelle, acceptant d’unir nos principes et nos efforts vers la réalisation d’un objectif commun . Comme de plus en plus de groupes Urantia nous rejoignent dans l’unité organisationnelle, notre portée et nos capacités augmentent exponentiellement.

Au cours des deux derniers mois, il y a eu un congrès européen à Budapest, un congrès latino-américain à Bogota, une importante réunion sur l’avenir de la Communauté nord-américaine à Chicago et une nouvelle célébration de l’Association à Francfort. À mesure que nos programmes grandissent, ils rejoignent plus de nouveaux étudiants du Livre d’Urantia, et de plus en plus de personnes auront une expérience de première main avec la Cinquième Révélation d’Époque.

Alors que notre regard se dirige vers 2017, nous pouvons difficilement imaginer tout le travail que nous avons devant nous, mais nous nous efforçons de servir loyalement jour après jour, pour qu’éventuellement une autre année de progrès soit finalement faite. J’espère que vous vous joindrez à nous pour un projet de service en 2017. Il y aura toujours plus de travail à faire !  En service,

Chris Wood
Président,
Association Urantia Internationale

Rapport du congrès de Budapest

Chris Moseley (Royaume-Uni)

budapest-buildingQui est Jésus?

Du 15 au 18 septembre 2016

En septembre 2016, lors du congrès paneuropéen de lecteurs de la révélation, une nouvelle étape dans la maturation du mouvement Urantia a été réalisée en silence, presque de façon discrète, mais impressionnante. Plus véritablement, il s’agissait d’un congrès panhémisphère Nord, parce qu’il y avait une importante délégation des représentants des États-Unis et du Canada.

Antonio Schefer, coordonnateur des congrès pour l’Association Urantia Internationale, a formé talentueusement et avec compétence une équipe d’organisation qui a travaillé dans les coulisses pendant plusieurs mois pour mettre en place ce congrès. Il y avait des organisateurs participants des différentes associations européennes, et pour ces personnes aussi, c’était une expérience d’apprentissage importante et nouvelle en collaboration.

Le germe de l’idée est venu de la libre organisation des lecteurs des pays germanophones, DACH, du nom des codes internationaux d’identification des trois pays (D) pour Deutsch, l’Allemagne, l’Autriche (A) et la Suisse (CH) et de leur coordonnateur Christian Ruch. (« Dach » signifie « toit » en allemand, caractérisant la couverture libre, mais confortable et protectrice sur tous les lecteurs.)

Tout au long du congrès, Christian par sa présence discrète voyait à ce que tout roule comme sur des roulettes. C’est DACH qui a choisi le lieu, le Novotel dans le centre de Pest, qui s’est avéré être idéal pour les besoins d’un groupe de notre taille (près de quatre-vingts) avec une salle de conférence et des ateliers sur place. Pour ceux d’entre nous qui ont également été logés là-bas, il n’y avait pas vraiment besoin de quitter les lieux (même si nous l’avons fait, bien sûr, surtout pour la croisière sur le Danube, organisée pendant une des soirées). Même le somptueux dîner de gala a eu lieu à l’hôtel, avec une délicieuse nourriture hongroise et des vins. Être regroupé dans un même endroit signifie beaucoup d’opportunités pour socialiser et répandre le parfum spirituel même dans un programme aussi serré.

Ce n’est pas une critique, mais c’est certainement curieux, qu’il n’y ait pas de participation hongroise manifeste dans l’événement. Éva Pap, coordinatrice du groupe des lecteurs hongrois, a malheureusement été gravement malade juste avant le congrès et nous avons donc manqué sa présence là-bas. En ce sens que le congrès aurait pu avoir lieu dans n’importe quelle ville européenne.

budapest-cityEn tant que multinational, il s’agissait également d’un congrès multilingue, et c’est là que votre scribe est arrivé: j’ai eu l’honneur de coordonner l’interprétation des documents en français et en espagnol – et je dois ici une gratitude particulière à mon équipe de traducteurs dévoués, qui ont été mis à dure épreuve dans les semaines précédant le congrès, et ils sont venus, si je peux utiliser le mot, triomphants !

Et qu’en est-il du programme ?  C’était passionnant et varié, et le niveau était élevé. Si vous n’étiez pas là, permettez-moi de vous présenter certaines des choses que vous avez manquées, afin que vous puissiez apprécier la nature internationale de la réunion. Le congrès a été divisé en sessions plénières et un choix d’ateliers. Lors de la première journée entière, Christian Ruch a présenté un document réfléchi intitulé « Deux en un, un en deux – comment l’homme peut-il être Dieu? » Ade Awoyinka, l’autre participante du Royaume-Uni d’où je suis, a donné la plénière « Qui est Jésus ? » Karmo Kalda de l’Estonie a puisé dans sa propre expérience professionnelle avec le titre de sa présentation « Jésus le premier directeur marketing. » Alan Theiss des États-Unis a parlé sur « Le partenariat avec le Père ». Risto Mäntynen et Eija Seppänen-Bolotinski de la Finlande ont offert une présentation visuelle sur « Les nombreux visages de Jésus à travers l’Art ». Tamila Ragimova de la Colombie a lu son texte en espagnol : « La vie de Jésus comme exemple pour l’humanité. »

Les ateliers ont été tout aussi variés que les séances plénières, et ont tiré parti de l’expertise et des intérêts particuliers de leurs leaders. Ade Awoyinka a dirigé un groupe sur « La vie et les temps de Jésus. » Jeffrey Wattles, connu de beaucoup d’entre nous par ses cours en ligne sur les enseignements du livre, nous a encouragés à réfléchir sur « Révélez efficacement le Maître à tous les hommes » et la présentation de Gaétan Charland « Les groupes d’étude du LU – une aventure d’apprentissage ».
Qui est JésusLes plénières de la deuxième journée ont considéré d’autres facettes de la question « Qui est Jésus? Mike MacIsaac a parlé de « La dynamique sociale de Jésus et de son intérêt sincère pour rencontrer toutes sortes de gens ». Doris Calmel, de Suisse, a présenté en allemand sur « L’attitude de Jésus envers les différentes religions ». « L’attitude de Jésus envers les enfants » était le thème d’Anton Miroshnichenko d’Ukraine). Andrew Story (États-Unis) a puisé de son expérience personnelle pour parler de « La maison du Père ». Jeff Wattles était de retour avec une plénière sur « Jésus et le lancement du mouvement évangélique », également des États-Unis, Richard Jernigan, a parlé de manière profonde sur le thème « Notre relation à Micaël ».

Et en parlant de Richard, il y a eu deux présentations de son film de 2011 « A feast of uncertainty », basé sur ses visites, traçant des endroits en Israël et dans les territoires palestiniens où Jésus s’est trouvé. Je n’avais pas vu ce film avant, et je l’ai trouvé tout à fait merveilleux.

Les ateliers du deuxième jour furent de nouveau variés. Un quatuor de femmes, Carrie Prentice, Line St-Pierre, Doreen Heyne et Katharina Becker, nous a offert une séance sur leur perspective féminine des enseignements de Jésus « Faire vivre les enseignements de Jésus dans notre vie, tout en passant ». Sandra Burga-Cisneros, de Suisse, a proposé un atelier sur « La communication compatissante ». L’atelier de Risto Mäntynen s’intitulait  » Vous ne devez pas enlever le Jésus humain des hommes ».

La dernière journée s’est conclue avec deux excellentes plénières: Peep Sõber (Estonie) sur « L’avenir probable de la religion de Jésus » et Georges Michelson-Dupont (France) expliquant le précieux travail de l’École internet du Livre d’Urantia (UBIS).

En finale, il y a eu une plénière de synthèse avant que nous nous séparions tous à contrecœur, qui fut suivie d’une réunion de lecteurs européens pour discuter des plans pour la prochaine rencontre. Nous prions et espérons tous pour que le rassemblement des lecteurs européens ne soit que le début.

(Pour visionner les enregistrements vidéo des présentations en séance plénière, voir: http://urantia-association.org/2016/10/19/videos-budapest-conf-2016/)

Meilleurs vœux,
Chris Moseley (Royaume-Uni)

chris-moseley

Congrès de Bogota

Conseil de AUB

Bogota conf-audience2Le Maître et l’élève

Le premier congrès latino-américain d’Urantia a eu lieu à Bogota, en Colombie, du 14 au 17 octobre 2016 et fut organisé par l’Association Urantia de Bogotá (Asociación Urantia Bogotá, AUB.).  Il y a eu seize pays qui ont participé à ce congrès avec 108 participants, dont 46 venaient de l’extérieur de la Colombie et tout au long du congrès de 20 à 50 participants virtuels, qui regardaient la transmission vidéo en espagnol via Zoom et en anglais via Ustream.tv. Les participants ont apprécié la connaissance des informations et les expériences qui ont été partagées par 17 orateurs ayant fourni des présentations et des commentaires remarquables.

Le congrès a débuté le vendredi par le mot de bienvenue du Président de l’Association Urantia Internationale, Chris Wood, suivi par le Président de l’Association Urantia de la Colombie, Wilson Leon. Par la suite, les participants et délégations de chaque pays ont été présentés.

Bogota Conference 2016

Ce soir-là, les participants ont apprécié un souper et une performance ‘’live’’ de musique instrumentale, ayant ainsi l’occasion de faire plus ample connaissance.

Le samedi, il y eut sept présentations et un atelier, explorant les enseignements du Maître et leurs applications dans notre ère moderne. Le samedi soir, nous avons apprécié la prestation de danseurs colombiens avec leur grande variété de folklore qui fut suivie par quelques heures de danse des participants.

Cinq conférences se sont tenues dimanche matin, et après le déjeuner nous avons visité la cathédrale de Sel de Zipaquirá, à l’extérieur de Bogotá. Cette magnifique cathédrale, qui est une église catholique romaine souterraine construite dans les tunnels d’une mine de sel, est considérée par beaucoup, comme la première merveille de la Colombie.

LBogota conf-speakere congrès s’est terminé lundi après quatre présentations suivies d’une discussion générale. Un grand nombre de participants sont restés pour le diner afin de partager plus de perspectives et d’idées.

Lors du congrès, les leaders latino-américains se sont réunis pour discuter d’un plan stratégique pour l’Amérique latine pour les quatre prochaines années. En outre, trois candidats ont été nommés pour le rôle de coordinateur continental de l’Amérique latine. Ces candidats auront chacun à soumettre un curriculum vitae et un plan stratégique aux membres du Bureau de Service International (BSI) de l’Association afin de sélectionner le candidat adéquat. Nous espérons que cette initiative permettra de créer un nouvel élan et servira de voie pour la propagation de la Cinquième Révélation à travers l’Amérique latine.

Nos remerciements vont à tous les participants du premier congrès Urantia latino-américain d’avoir répondu à l’appel de l’AUB. Ces participants ont suivi leur cœur et ont décidé de faire partie de cet événement afin qu’ils puissent continuer à en apprendre davantage sur les enseignements du Maître quand il était ici sur la terre et comment devenir maîtres et étudiants.

Bogota conf-dancersNous tenons également à remercier l’Association Urantia Internationale, la Fondation Urantia et la Fellowship pour leur soutien financier qui a permis la participation de nombreux lecteurs de toute l’Amérique latine ; nous avons également reçu beaucoup d’aide et de soutien de nombreuses autres manières du BSI. Nous sommes également reconnaissants pour les dons reçus de certains Colombiens qui ont facilité la présence de plusieurs lecteurs de notre pays. Merci également aux bénévoles qui ont aidé, y compris Sérapis Murillo, Elizabeth Prieto, Carlos Rincón, Italia Del Castillo, Liliana Vargas, Edwin Fernando Isaza, Lina Critancho et Laura Cristancho qui ont contribué à faire de ce congrès, un événement extraordinaire, de contemplation inspirante et édifiante pleine d’émotion de haut niveau dans une ambiance fraternelle et spirituelle.

À nouveau, merci à tous ceux qui ont participé et collaboré de tant de manières à rendre cet événement si inspirant et un vrai succès.

Le comité AUB

Bogota Conf-group dancing

Réflexions sur le Congrès de Tasmanie

Kathleen Swadling

Équipé à devenir des Enseignants de la religion de Jésus –
Êtes-vous disposés ?  Êtes-vous prêts ?

Du 16 au 19 septembre 2016

maryknoll-3Le congrès annuel de l’Association australienne et néo-zélandaise d’Urantia (ANZURA) a eu lieu au charmant centre de conférences de Maryknoll Retreat, qui domine la baie de Blackmans juste au sud d’Hobart. Nous remercions nos gracieux hôtes Julian McGarry et l’équipe du groupe d’étude de Hobart pour avoir organisé un événement aussi bien planifié. Non seulement le lieu offrait un environnement naturel étonnamment beau, mais le programme lui-même a fourni beaucoup de discussions sincères et de nourriture qualitative pour la pensée.

Les lecteurs du Livre d’Urantia sont venus de toute l’Australie et deux de la Nouvelle-Zélande. Un bon nombre de participants qui n’ont jamais été dans un congrès Urantia sont venus de la Tasmanie !

Tasmanian Conference 2016

Dans les mots de Robin Evans, l’un des habitants de Tasmanie :

20160918_114929Le congrès était comme grimper dans un endroit sans peur pour se ravitailler ; j’avais été séparé pendant des années de mon voyage spirituel. C’était bon de rencontrer des gens du pays ainsi que tous les gens de la région de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande et de faire quelques amitiés. Que dire du congrès ?  Eh bien, c’était génial ; c’était remarquable quant à l’unité et court sur le prosélytisme ainsi, j’ai appris beaucoup au sujet d’autres lecteurs et de leurs approches au Livre d’Urantia. Je me suis senti immédiatement inclus, même si je ne connaissais personne; c’était un peu comme ce qui se passe lors du réveil sur le monde des maisons numéro un, tout le monde me connaissait ou était prêt à faire ma connaissance.

Je me suis senti énergisé et revigoré par le congrès et j’ai rencontré des personnes merveilleuses avec lesquelles j’ai eu des réunions de lecture et de partage. Merci à tous ceux qui ont assisté à cet événement et j’espère que nous nous retrouverons quelque part ici sur Urantia …

20160917_154226Julian a fait un merveilleux travail en orchestrant le programme. Il a été mis au défi par le conseil d’administration d’ANZURA de développer un thème suivant les grandes lignes de stratégie globale de l’Association Urantia Internationale de cette année. D’élaborer les thèmes des grands congrès continentaux afin d’aider les étudiants du Livre d’Urantia à explorer ce que signifient enseigner les enseignements de Jésus comme ils le sont dans Le Livre d’Urantia. (Des congrès continentaux ont été organisés cette année à San Antonio aux États-Unis, à Budapest et à Bogota).

Julian était le bon homme pour le travail, non seulement en raison de sa vaste expérience en tant que psychologue clinicien et possédant une compréhension approfondie des enseignements du Livre d’Urantia, mais aussi parce que ce sujet est sa passion. Chaque orateur a relevé le défi de présenter les différents thèmes que Julian leur a attribués.

Voici une liste des titres de présentation et de leurs présentateurs:

  • 20160918_095453Outillé à devenir des enseignants de la religion de Jésus, Julian McGarry
  • La disparition historique de la religion de Jésus, William Wentworth
  • Pourquoi le besoin d’enseignants et ce que signifie être un enseignant ? Rita Schaad
  • Comment Jésus a-t-il enseigné et comment a-t-il organisé ses disciples pour enseigner ? Kathleen Swadling
  • Comment Jésus nous équipe-t-il pour être ses maîtres ? Phillip Marriott
  • Enseigner et vivre la religion de Jésus. Trevor Swadling
  • Comment pouvons-nous aujourd’hui enseigner la religion de Jésus ? Robert Coenraads

Ces présentations seront progressivement publiées sous forme d’articles d’étude et placées sur le site web.

Outre les présentations, il y a eu plusieurs autres événements intéressants :

  • Une séance d’étude en plein air où nous avons tous lu le fascicule 159 : La Tournée en Décapole
  • 20160917_205422Une soirée de divertissement humoristique où plusieurs gars se sont habillés comme les apôtres et ont adopté un dialogue personnel concernant certaines de leurs expériences tout en travaillant avec le Maître dans les champs. En outre, une interprétation moderne basée sur la manière de Jésus à traiter avec « le jeune homme qui avait peur ». Dans ce cas-ci, c’était un message de la façon de traiter avec une adolescente qui était seule et confuse après avoir fui la maison.
  • Une inspirante séance d’adoration du dimanche matin, animée par Neville Twist nous a offert une paisible détente et un rafraîchissement spirituel.
  • 20160917_154110Une stimulante discussion de groupe sur l’enseignement de la religion de Jésus dans le monde d’aujourd’hui.
  • Une visite guidée à Kettering pour découvrir la campagne locale, se terminant par le thé de l’après-midi dans un café avec une vue sur le canal à Bruny Island.

Le dernier jour, nous avons tenu une autre discussion de groupe sur : •Sommes-nous disposés ?  Sommes-nous prêts ?  Ceci suivi par des réflexions sur les points saillants du congrès et les orientations futures.

Alors bien sûr, il y a eu l’Assemblée générale annuelle d’ANZURA. Les questions d’affaires habituelles ont été discutées et des élections pour le président et le secrétaire ont eu lieu. William Wentworth et Phillip Marriott ont été nommés sans opposition pour servir des mandats additionnels de deux ans respectivement en tant que président et secrétaire. On a discuté du congrès de l’an prochain. L’équipe de Melbourne avait déjà accepté d’accueillir le congrès 2017 à Victoria et un lieu à Hepburn Springs a déjà été sécurisé du 29 septembre au 2 octobre 2017. On a également discuté de la tenue du congrès en 2018 dans le Queensland.

Anzura Board
Le Comité de Anzura

Anzura's Admin Girls
Les filles de l’administration Anzura

Rapport du congrès en Russie

Sergey Litvinov et Anton Miroshnichenko

moscow7Développant l’amitié et l’amour entre nous

9 au 11 septembre 2016

Du 9 au 11 septembre 2016 se tenait la première réunion des lecteurs de langue russe du Livre d’Urantia à l’hôtel Novahoff dans le village de Nicholas Uryupino, près de Moscou. Ce congrès fut initié et savamment organisé par Tamila Ragimova de Medellín,  Colombie. Les vingt-cinq lecteurs venaient de Russie, de Finlande, d’Ukraine et des États-Unis.

Le premier jour au cours du souper, chacun de ceux qui étaient présents  ont parlé de leur cheminement à trouver Le Livre d’Urantia. Des exposés ont été présentés le matin, puis après le déjeuner nous nous sommes rassemblés en petits groupes de discussion.

Pour vous donner une idée des sujets abordés, voici une liste des titres des présentations et des ateliers :

moscow8

Présentations

  • La spiritualité humaine et la fraternité spirituelle de l’homme, par Yury Koposov
  • Je salue mes frères et sœurs, par Oleg Andreev
  • moscow12À propos du Livre d’Urantia et de ses enseignements, par Vitaly Kondratiev, lu par Pavel Beschastniy
  • Le sens de la vie se trouve dans l’adaptation, par Sergey Litvinov
  • Urantia, la légende du sang bleu, par Sergey Chupin
  • La croissance religieuse et spirituelle dans une vie humaine, par Alexander Suchich
  • Science et spiritualité, par Tamila Ragimova
  • Les problèmes rencontrés dans l’expérience religieuse personnelle, par Vitaly Kondratiev, lu par Ekaterina Aleksandrova
  • Apocalypse, par EijaSeppanen-Bolotinski
  • L’Association Urantia Internationale, par Anton Miroshnichenko
  • Cosmologie du Livre d’Urantia, par Sergey Chupin
  • La vie de Jésus, un exemple pour l’humanité, par Tamila Ragimova
  • Discussions sur les étapes à venir et l’organisation de la deuxième réunion en Russie, par Sergey Litvinov

Ateliers

moscow15

  • L’Ajusteur de Pensée
  • Le monde, la société et la civilisation
  • Sauver le potentiel de la vie éternelle
  • Le développement spirituel
  • Le Paradis – l’ultimaton, problèmes de vitesses dans Le Livre d’Urantia
  • Jean le Baptiste

Toutes les questions ont d’abord été adressées à un groupe d’intervenants qui avaient exprimé leur point de vue, puis suivie d’une discussion générale au cours de laquelle tout le monde a eu l’occasion d’exprimer leurs opinions sur toutes les questions abordées.

moscow14Le soir, dans la salle autour de la cheminée de l’hôtel Novahoff, s’est tenu quelques conversations plaisantes sur une variété de sujets. La soirée s’est terminée en chantant, dans la détente, accompagnée d’un bon vin rouge.

moscow11Il y a eu un vif échange de points de vue sur les différentes approches de l’étude du Livre d’Urantia. Au cours de cette discussion, l’idée a émergé de joindre les efforts des personnes intéressées dans la promotion du Livre d’Urantia en Russie. Des idées sur la création d’un nouveau site Web et la formation d’une organisation pour les lecteurs du Livre d’Urantia en Russie ont aussi été discutées.

moscow21Le samedi soir, nous avons apprécié un merveilleux banquet dans une ambiance chaleureuse, amusante et conviviale suivie par de la danse et du chant. Au cours du banquet, tous les participants ont exprimé leur gratitude et leur reconnaissance à Tamila Ragimova pour son travail dans la préparation et l’organisation de l’événement.

moscow1Le dernier jour, après le petit déjeuner, nous avons eu une discussion à propos de projets communs et une proposition visant à organiser un autre congrès pour l’an prochain. Il a été suggéré qu’il soit tenu à Saint-Pétersbourg et d’inviter d’autres lecteurs du Livre d’Urantia ne parlant pas le russe.

Avant de nous dire au revoir et de quitter le congrès, un exemplaire du Livre d’Urantia a été signé et remis à la bibliothèque de l’hôtel Novahoff.

Les documents présentés au congrès sont publiés en Russe à: https://drive.google.com/drive/folders/0B_L9kH3d6qVGTERySGFSYks0Yjg?usp=sharing

moscow22

Ce rapport a été préparé par Sergey Litvinov et Anton Miroshnichenko.
Nous avons utilisé les photos prises par les différents participants au congrès. La gamme complète de photos peut être consultée à l’adresse suivante:
http://350ukraine.livejournal.com/photo/album/1535?page=1

Congrès italien

italian-conference1La survie du moi humain

Du 7 au 9 octobre 2016

Dans un hôtel tranquille sur les rives du lac de Garde, qui était notre panorama pendant les séances, nous avons rencontré nos voisins italiens d’Urantia pour la deuxième fois grâce à l’initiative de notre dynamique Danielle La Scala, dont les capacités en tant que traductrice sont étonnantes. En plus de Danielle et des trois non urantiens, il y avait trois Français (Georges et Marlène Michelson-Dupont et Ivan Stol), deux Suisses (Doris Calmel et Guy de Viron) et six Italiens (Nirvana et Deanna Bussadori, Maria Dolores Novati, Alberto Dujela et Serena Zaganelli), ainsi que le coordinateur européen Antonio Schefer.

Les discussions sur le thème de la « survie du moi humain » nous ont offert l’opportunité de clarifier de nombreuses questions existentielles telles que : « qui survivra » et « le vrai choix de survie. ‘’ De même, « comment vivre avec d’autres personnes, » « ce qu’est l’amour », « faire la volonté de Dieu », et « devenir parfait ». L’expertise de Georges en matière de facilitateur de discussions nous a été grandement favorable.

italian-conference3La question a été soulevée avec les Italiens sur leur souhait de maintenir un ou plusieurs groupes permanents. Le problème récurrent de la distance est à nouveau revenu. La prochaine rencontre est prévue à Bologne, une ville pas trop éloignée de la plupart des lecteurs italiens.

Il faut aussi mentionner que cette réunion a encouragé Maria Dolores à créer un groupe d’étude à Desenzano avec un peu moins de dix lecteurs, alors que Nirvana en avait créé un, après le congrès de l’an dernier.

Disons aussi que ces charmantes personnes sont potentiellement capables de rendre vivante cette révélation dans leur propre pays alors que l’aide précieuse et grandement appréciée des participants français leur a permis de s’organiser.

Vidéos sur YouTube des présentations lors de congrès.

youtube-channel

Les présentations qui ont eu lieu lors des récents congrès énumérés ci-dessous ont été enregistrées et sont maintenant disponibles pour visionnement. Ces enregistrements sont de haute qualité et sont très faciles à regarder ; c’est comme si vous étiez dans l’assistance alors si vous ne pouviez pas assister au congrès, nous vous recommandons d’y jeter un coup d’œil. Voici les liens vers les pages de notre site Web pour chaque Congrès. À partir de ces pages, vous trouverez un lien direct vers la présentation d’ouverture ainsi qu’un lien vers l’ensemble complet des présentations sur YouTube.

Un merci tout particulier à Gaétan Charland et son équipe pour le magnifique travail de production de vidéos.

 

Les groupes d’étude et les jeunes gens.

Gaétan G. Charland

Gaetan CharlandÀ mon retour du congrès de Budapest, une des membres m’a contacté pour me poser des questions sur les différentes structures d’étude que je connais, car dans son message, elle disait que la jeune génération est moins encline à se joindre aux groupes d’étude faits de la manière actuelle.

C’est une question très importante associée à un commentaire encore plus important. La question est facile à répondre, car il existe sur le site Web de différentes organisations de nombreuses aides à l’étude, des guides, des articles et des expériences partagées par les lecteurs sur la valeur des groupes d’étude et comment ils peuvent être organisés et gérés.

La difficulté se pose lorsque l’on tente de répondre à un commentaire comme celui-ci au sujet de l’intérêt que les jeunes lecteurs ont pour les façons réelles dont les groupes d’étude sont menés, organisés ou gérés. N’étant pas un jeune lecteur et appartenant à une génération très différente (j’ai 67 ans) je me trouve peu qualifié pour fournir de bonnes solutions à ce problème.

Donc, ce que j’ai demandé à cette personne qui m’a contacté est de m’aider à comprendre et découvrir ce que ces nouveaux lecteurs recherchent dans les groupes d’étude, mais en même temps, je lui ai expliqué le but des groupes d’étude en relation avec la mission du Livre d’Urantia. Peut-être ma demande était-elle un peu trop exigeante ou mes attentes trop élevées car cette lectrice n’a pas encore répondu à ma lettre.

Après avoir partagé ce courriel avec les membres de mon comité de groupe d’étude, l’un d’entre eux m’a partagé son expérience initiale avec un groupe d’étude afin que je puisse avoir une meilleure perspective sur les nouveaux lecteurs des groupes d’étude. Je l’ai exhorté d’écrire un article à ce sujet  car tant de lecteurs et d’hôtes de groupes d’étude pourraient en bénéficier.

Quel est donc mon objectif en rédigeant cet article ?  Je suis à la recherche de jeunes lecteurs qui aimeraient faire partie de mon comité afin que nous puissions trouver des solutions sur la façon d’organiser et de gérer les groupes d’étude pour qu’ils soient attrayants et intéressants aux nouvelles générations de lecteurs. Si nous ne trouvons pas de moyens de réajuster la manière dont nous faisons les choses dans les groupes d’étude, nous pourrions échouer dans notre objectif de créer des milliers d’entre eux.

Lors de congrès, nous entendons souvent le commentaire, « où sont les jeunes lecteurs ? » Je crois que ceux qui peuvent répondre à cette question sont les jeunes lecteurs eux-mêmes.

Si vous êtes un jeune lecteur du Livre d’Urantia et souhaitez nous aider à trouver des réponses et des solutions à ce que j’ai mentionné ici, s’il vous plaît contactez-moi à cette adresse : [email protected]

Quant aux moyens d’organiser des groupes d’étude et de les faciliter, j’ai une pléthore de documents et d’aides à l’étude qui traitent de cette question. Je ne peux pas donner l’adresse Web de ma collection ici car elle est trop longue, mais si vous m’écrivez, je vous les enverrai volontiers.

Gaétan G. Charland
Président du Comité des groupes d’étude
Association Urantia Internationale

Réunion néerlandaise Urantia, le 21 août 2016

Jaap Terra, Pays-Bas

 

gLe dimanche 21 août, se tenait la réunion néerlandaise annuelle d’Urantia au centre de conférence ‘Groot Kievitsdal’ près de Baarn. Pour la 10e fois avec les lecteurs du Livre d’Urantia nous avons célébré la naissance de Micaël de Nébadon, incarné en tant que Jésus de Nazareth sur Urantia.

Nous nous sommes réjouis de compter un si grand nombre de participants, dont 17 nouveaux invités s’étant joint à notre rencontre pour la première fois. Il était agréable de constater que les visiteurs des années précédentes ainsi que les nouveaux, aient tous ressenti un sentiment d’appartenance.

Lors de l’introduction, l’attention a été portée aux affaires administratives du SUN (l’Association Urantia des Pays-Bas). Décédé en début août après avoir été hospitalisé pendant 40 jours, Bernhard Mertens a été commémoré. Au cours des dernières années lors de nos rassemblements Urantia, Bernhard et Johan Vandewalle se sont occupés des différentes présentations. De plus, Johan et Bernard avaient l’intention de faire la première lecture cette année.

Comme certains Flamands étaient nos invités ce jour-là, une bougie Urantia fut allumée comme symbole de l’alliance entre les lecteurs flamands belges et néerlandais du Livre d’Urantia.

img_1330

En prévision du congrès international de l’Association Urantia à Amsterdam en 2018 avec comme thème : « Jésus comme   enseignant”, nous avons choisi pour la journée, le thème : « Micaël de Nébadon : Fils de Dieu et Fils du peuple. »

Johan Vandewalle nous a introduit avec sa présentation « Le statut de Micaël lors de son effusion finale », suivie par Karen Huigsloot avec une présentation concernant l’effusion finale de Jésus sur Urantia, son double objectif, ses ordres ainsi que les restrictions quant à son d’effusion.

La troisième présentation fut novatrice dans sa conception. Ria Sprenger et Ina Terra ont tenu un dialogue, dirigé par Frank van Rooij sous le thème : « La position actuelle de Micaël de Nébadon et la valeur de son effusion sur cette planète et dans l’univers local. »

Certains passages de la vie de Jésus selon Le Livre d’Urantia ont été distribués aux participants afin que nous puissions participer de manière interactive, en utilisant des exemples de la vie quotidienne et en se posant la question : « Que ferait Jésus ? » Les informations provenant du Livre d’Urantia ont vraiment pris tous leurs sens.

À la fin de la réunion, selon les réponses du sondage, nous avons conclu que les participants ont apprécié ces méthodes novatrices de faire.

Après les présentations, les participants ont eu l’occasion de poser des questions aux conférenciers. Des discussions intéressantes ont été soulevées et les opinions de chacun ont été traitées avec respect. Ultimement, c’est la relation personnelle de chacun avec Dieu.

img_1328Par la suite, il y eut suffisamment de possibilités d’interaction sociale. Compte tenu de la réponse positive que nous avons reçue, nous pouvons certainement parler d’une journée réussie.

Notez à votre agenda : Urantiadag 2017 se tiendra le lundi 21 août.

Jaap Terra

L’école UBIS (Urantia Book Internet School)

Georges Michelson-DuPont, France

ubis-website-imageCe matin je voudrais vous parler de l’école UBIS (Urantia Book Internet School), une aventure humaine des temps modernes vécue par une équipe de femmes et d’hommes passionnés par le service désintéressé et animés du désir de bâtir quelque chose de durable et d’utile pour la communauté des lecteurs du Livre d’Urantia.

Cette entreprise est née à la fin de 1998 en réponse à un besoin exprimé par des lecteurs isolés de pouvoir étudier et partager les enseignements du Livre d’Urantia de manière ludique, sans contraintes de temps et de lieux dans un cadre structuré et stable. Elle fut rendue possible grâce aux nouvelles technologies de l’Internet.

L’école UBIS fonctionne sur une plateforme éducative « Open Source » appelée Moodle. Je suppose que beaucoup d’entre vous la connaissent. Elle se caractérise par sa facilité d’utilisation, sa souplesse de customisation, son interactivité, ses nombreux modules de travail et son interface traduite dans plus de 120 langues.

Le but de l’école :

Le but de l’école est d’aider à l’expansion de la conscience cosmique et du rehaussement de la perception spirituelle telle que les auteurs du Livre d’Urantia nous y engagent et cela dans un cadre structuré avec un programme d’étude progressif et une pédagogie dynamique inspirée de celle que Jésus pratiquait en son temps.

Les objectifs de l’école :

L’école s’est fixé pour objectif :

  • Accompagner les nouveaux lecteurs dans la découverte des enseignements du Livre d’Urantia.
  • Approfondir des concepts complexes par une approche progressive et structurée des faits, des significations et des valeurs.
  • Aider à vivre les enseignements par le partage avec d’autres participants.
  • Fournir une cadre pour apprendre à travailler fraternellement en équipe.
  • Gagner de l’expérience pour présenter et partager les enseignements du livre.
  • Former des moniteurs-animateurs dans l’optique d’accompagner les étudiants dans la découverte des enseignements.

 

Organisation des cours.

Aujourd’hui, l’école UBIS propose des cours en anglais, français, espagnol et portugais. Plus de 120 personnes collaborent bénévolement à son fonctionnement dont 14 sont des permanents et constituent le conseil d’administration, les autres sont des enseignants ou plus exactement des « moniteurs-animateurs ». Plus de 750 étudiants répartis sur les cinq continents ont ouvert un compte permanent et participent aux cours. L’école a délivré plus de 250 cours différents pour lecteurs débutants, confirmés ou très avancés.

Une année académique se compose de 3 trimestres de 10 semaines chacun. L’inscription se fait les 2 premières semaines de septembre, janvier et avril.

ubis-boardLe cours débute par une semaine durant laquelle chaque participant se présente. Puis suivent quatre périodes de deux semaines, chaque période se décomposant en une première semaine durant laquelle le participant lit les passages proposés basés sur le sujet du cours et répond à trois questions sur les six proposées ; la seconde semaine voit toutes les réponses misent en commun et les participants discutent et partagent     dans un esprit de grande fraternité. La dernière semaine est l’occasion d’écrire un « essai ».

La pédagogie de l’école.

Elle est la clef de sa réussite. Elle se base sur 3 principes dynamiques :

  1. Les révélateurs sont les vrais enseignants et l’exposition des étudiants aux textes par les lectures suggérées est fondamentale pour l’expansion de la conscience cosmique et le rehaussement de la perception spirituelle.
  1. Les moniteurs-animateurs n’interprètent pas les enseignements. Ils préparent leurs cours sur un thème particulier ou des fascicules en sélectionnant des passages à lire. Ils proposent un cheminement de découvertes par le jeu de questions et les participants sont invités y répondre. Les échanges qui prennent place la semaine suivante sont animés par le moniteur-enseignant.
  1. La contribution de chaque étudiant et le partage de sa vie spirituelle inspirent les participants et encouragent le progrès de tous. Cette phase est essentielle car elle permet l’échange d’expériences et stimule la foi des participants.

Les atouts de cette pédagogie.

Le cycle « questions-réponses-partages » est très efficace. La première semaine de lectures suggérées et la recherche des réponses aux questions posées permet de clarifier beaucoup d’idées reçues, de faire progresser la compréhension par de nouvelles révélations et d’apprécier de plus en plus les faits de Dieu, la loi de Dieu et l’amour de Dieu. Dans cette phase active de lecture et de recherche, où le mental s’imprègne de nouvelles révélations, l’Esprit de Vérité peut travailler efficacement à faire émerger de nouvelles significations que L’Ajusteur de Pensée utilisera pour rehausser la perception spirituelle. Une dynamique s’installe alors entre le mental humain qui recherche Dieu et l’Ajusteur de Pensée qui révèle Dieu.

La phase qui s’ouvre ensuite permet d’apprécier les réponses des autres participants, de partager leurs vécus des enseignements et de découvrir d’autres sensibilités spirituelles dans une ambiance de grande fraternité de communion d’âme fondée sur le désir de faire du bien à l’autre. Il s’ensuit une stimulation spirituelle et une appréciation accrue de nos responsabilités vis-à-vis de notre Père Universel mais pas seulement.

La formation des moniteurs-animateurs.

Les moniteurs-enseignants sont d’anciens étudiants désireux de s’investir dans cette aventure de service et adhèrent à la pédagogie de l’école. Qui peut devenir moniteur-enseignant ?  N’importe quelle personne bien avancée dans la lecture du Livre d’Urantia. Il suffit d’avoir suivi au moins 2 cours en tant que participants et de suivre l’entrainement prodigué par l’école après quoi il sera assisté durant ses premiers cours par un collègue plus expérimenté.  A cet effet, nous pouvons précisement décrire les moniteurs-animateurs comme étant des lecteurs dédiés du Livre d’Urantia qui ont absobés et acceptés l’approche et les méthodes de l’école et qui ont décidés de se dévoués à cette aventure de service désintéressé.

ubis-sunUne invitation cordiale

Au nom des fidéicommissaires, les commissaires associés et le personnel de la Fondation Urantia, j’invite chacun de vous à confirmer la pertinence de mes propos en vous inscrivant sur un ou quelques cours de l’école UBIS. Notre site WEB  http://ubis.urantia.org/moodle explique le programme et procure toute l’information requise.

Je terminerai avec cette pensée profonde et inspirante que notre Fils Créateur et Souverain, Micael de Nébadon, a introduit à un jeune compagnon alors qu’il était incarné sur Urantia dans la forme humaine de Jésus de Nazareth.

«Dans l’expérience de trouver le Père qui est aux cieux, on découvre que tous les hommes sont nos frères, et n’est-il pas naturel que l’on éprouve de la joie à rencontrer un frère récemment découvert ? Lier connaissance avec ses frères et sœurs, connaitre leurs problèmes et apprendre à les aimer, c’est l’expérience suprême de la vie. » (Fascicule 130:2.6 page 1431.1)

Merci de votre attention
Georges Michelson-DuPont

Le Centre de pèlerinage Urantia – à la mer de Galilée

Gabriel Rymberg, Israël

sea-of-galileeImaginez un centre de pèlerinage magnifiquement construit, professionnellement et spirituellement géré et profondément inspirant, là où le Maître a vécu et enseigné. Imaginez un hôtel et un centre de conférences qui accueille chaque année le million de pèlerins qui se rendent à la mer de Galilée pour marcher « sur les traces du Maître » ; un centre qui propage la Cinquième Révélation d’époque en incarnant les enseignements du Maître – ici à Bethsaïde même.

Un groupe de lecteurs du Livre d’Urantia a localisé une parcelle de terrain vierge de 25 acres se trouvant sur les rives de la rivière Jourdain, trois miles au nord de la mer de Galilée et un mile au nord des ruines de Bethsaïde.

Nous avons l’intention de construire et d’exploiter un centre visant l’accélération du progrès vers la lumière et la vie sur Terre en facilitant le voyage intérieur de l’individu.

Afin de poursuivre les prochaines étapes, nous demandons votre soutien spirituel et matériel.  Si ce message touche votre cœur, s’il vous plaît contactez-moi par courriel : [email protected], ou téléphone cellulaire: + 972-544-592514.

Avec amour et en Son service,
Gabriel Rymberg, traducteur en chef
Sur le projet du Livre d’Urantia en Hébreu

* Note : L’Association Urantia Internationale, appuie les efforts des individus et des groupes à servir, annoncer, et discuter de dignes projets de service dans nos publications, sur notre site web, les médias sociaux et les systèmes de messagerie, mais l’Association ne cautionne ni n’approuve de tels projets de service ou avis qui n’ont pas reçu l’attention et l’approbation officielle de financement ou de parrainage de la part de l’Association. Toutes les opinions exprimées ici sont personnelles à l’auteur et ne représentent pas l’Association ni ses membres en matière de politique.