Urantia Association
Regardez en ligne | Version imprimable

Tidings – Juin 2021

Dans ce numéro

Message du président – juin 2021

Enrique Traver, Brésil

Enrique Traver En avril 2021, j'ai commencé mon rôle en tant que Président de l'Association Urantia Internationale - le début d'une expérience incroyable, pleine de défis et d'opportunités avec beaucoup de joie.

La mission stimulante de l'Association de disséminer les enseignements du Livre d'Urantia dans le monde entier à des personnes de cultures et de langues différentes crée un environnement d'apprentissage incroyable. Quelle bénédiction que d'en faire partie !

Il est impossible de vivre de telles expériences sans adopter les sages enseignements de la révélation et sans remarquer la beauté, la vérité et la bonté présentes dans toutes les situations rencontrées sur ce chemin.

Bien sûr, il s'agit de la perspective que nous appliquons dans chacune de ces situations.

C'est comme un orage. Lorsque vous vous retrouvez au milieu de celui-ci, cherchant refuge, effrayé par le vent, les éclairs et le tonnerre, tout semble menaçant ou effrayant et, en fait, cela peut l'être.

Mais c'est une question de regard, de perception, parfois de confiance et de foi.

D'un autre côté, imaginez-vous en train d'observer l'orage de l'extérieur, de le regarder se produire devant vous, à distance. Il est impossible de ne pas s'émerveiller devant le spectacle et la force de la nature avec sa manifestation brute d'énergie. Pourtant, votre perception peut être celle d'un observateur de la beauté de la nature ou celle d'un observateur de sa force destructrice, ou même tout cela à la fois et bien plus encore.

C'est toujours une question de regard, de perception, de foi.

La confiance nous informe que la tempête sera bientôt terminée, et que son instabilité et sa menace seront remplacées par une période de calme et de paix. La confiance suppose également que les dégâts seront réparés et que les souffrances seront oubliées ; malgré cela, elle ne manquera pas de rendre compte des effets de la tempête et de soulever des inquiétudes alarmantes.

C'est toujours une question de regard, de perception, de foi.

La foi, cependant, nous apporte la certitude que les défis sont éphémères et que c'est sur eux que nous construisons notre apprentissage et notre sagesse. Elle nous assure que, quoi qu'il arrive, tout ira bien. Si nous le souhaitons, nous continuerons à être soutenus par les mains de Dieu. Il se tiendra à nos côtés dans toutes nos joies et dans toutes nos afflictions et ensemble, tout comme nous l'espérons, nous atteindrons un port sûr.

C'est toujours une question de regard, de perception, de foi.

Dieu est notre port d'attache. Nous sommes en lui, ou nous ne le sommes pas. Nous avons la foi ou nous ne l'avons pas. Si nous avons la foi, nous avons atteint le port sûr : nous sommes en lui.

La foi ne supprimera pas les défis que nous devons surmonter, mais elle nous permettra de les surmonter avec plus d'amour, plus de sérénité, plus de sagesse, et avec la confiance que tout s'arrangera.

Des choses merveilleuses se sont produites en ces jours d'apprentissage. Toutes nous ont inspirés pour créer une opportunité d'unité, de fraternité, d'amitié et d'inclusion.

Interagir avec les gens est magique, c'est divin.

C'est une question de regard, de perception, de confiance et de foi.

Jésus nous a dit :

« Ce que je vous demande, mes apôtres, c’est l’unité spirituelle — dont vous pouvez faire l’expérience dans la joie de l’union de votre consécration à faire, de tout cœur, la volonté de mon Père qui est aux cieux. Vous n’avez pas besoin d’avoir le même point de vue, les mêmes sentiments, ni même des pensées semblables, pour être spirituellement semblables. L’unité spirituelle dérive de la conscience que chacun de vous est habité, et de plus en plus dominé, par le don d’esprit du Père céleste. Votre harmonie apostolique doit naitre du fait que l’espoir spirituel de chacun de vous est identique par son origine, sa nature et sa destinée. » [Fascicule 141:5.1, page 1591.6]

C'est une question de regard, de perception, de confiance et de foi.

N'est-ce pas magique, beau, vrai et bon ?

Enrique Traver
Président, Association Urantia Internationale

Urantiathon 24 heures des artistes

Comité des Congrès

Inspirations de la révélation d'Urantia - Beauté, Art, Musique et Expressions de l'âme.

Nous vous invitons à nous rejoindre une fois de plus pour un autre Urantiathon de 24 heures. Cette fois, nous nous joindrons à des artistes du monde entier pour partager leurs talents créatifs inspirés par les enseignements du Livre d'Urantia. Le thème sera Inspirations de la Révélation d'Urantia - Beauté, Art, Musique et Expressions de l'âme. Il y aura aussi des séances d’adoration, de méditation, des présentations en direct, des ateliers, de la poésie, des vidéos d'inspiration étonnantes, et plus encore.

L'évènement aura lieu le samedi 7 août 2021, heure UTC. (Si vous vivez sur le continent américain, l'évènement commencera en fait le vendredi 6 août à 20h00 HAE).

Voici les horaires dans trois villes pour vous aider à vous adapter à votre fuseau horaire :

New York : du vendredi 20h00 au samedi 20h00
Londres : du samedi 1h00 au dimanche 1h00
Sydney : du samedi 10h00 au dimanche 10h00

Le programme est en cours d'élaboration, mais pour vous donner une idée, certains des artistes qui ont accepté de partager leurs œuvres créatives inspirées par Urantia sont Gary Tonge, Pato Banton, Antoinette Rootsdawtah, Bob Solone, Rebecca Oswald, Gordon Taylor, Patrick Yesh, Cristina Seaborn, Rick Warren et James Woodward.

Cet évènement promet d'être particulièrement unique, alors marquez vos calendriers et restez à l'écoute pour plus de détails !

Congrès international en 2024

La nature et le développement de l'âme

28-31 mars 2024
Maritime Conference Center, Baltimore, Maryland, É.U.


Marquez dès maintenant vos calendriers pour le prochain congrès international de l'Association Urantia en 2024 ! Ce sera le 12e congrès international de l'Association et il sera organisé par l'Association Urantia des États-Unis (UAUS) et présenté par l’Association Urantia d’Hawaii.

Ce congrès a été annoncé par Katrina Glavan-Heise, présidente de UAUS à la fin du 11e congrès international virtuel, après que l'équipe péruvienne lui ait passé le flambeau virtuel pour présenter le prochain congrès international en 2024. L'annonce a été précédée d'une jolie vidéo promotionnelle que vous pouvez visionner en cliquant ici.

Voici un peu d'histoire sur l'évolution de cet évènement selon les mots de Marian Hughes, l'une des organisatrices du congrès et membre de l’Association Urantia d’Hawaii (HULA) :

L'Association locale Urantia d'Hawaii avait prévu de tenir un congrès régional du Pacifique en 2018 jusqu'à ce que notre volcan Kilauea décide d'entrer en éruption et de gâcher nos plans et notre plaisir. L'installation que nous avions réservée se trouvait dans le parc national des volcans, qui a dû fermer en raison des dommages causés par le tremblement de terre. J'ai vraiment ressenti que les déceptions les plus difficiles à supporter arrivent parfois. 

Mon premier congrès urantien a eu lieu en 1973 lors de la First Western Conference, tenue à Brentwood à Los Angeles, où j'ai été impressionné par les paroles de Christy nous demandant d'être les « Soldats des Cercles ». Depuis lors, je n'ai cessé de participer à ces rencontres. Et j’avance rapidement jusqu’au congrès européen d'Estonie en 2019 où l'ancien président de l'Association, Chris Wood, m'a mentionné que nous devions réfléchir à un pays pour accueillir le congrès international de 2024. Ayant déjà été inspirée avec le thème du congrès régional du Pacifique sur La nature et le développement de l'âme, et ayant déjà trouvé un conférencier principal, le germe était planté, et j'ai pensé pourquoi ne pas transformer les idées du congrès d'Hawaï en un congrès international.

Une fois l'annonce faite que l'Association Urantia des États-Unis parrainerait le prochain évènement international, j'ai commencé à chercher l'endroit idéal. Ayant été gâtée par les merveilleuses installations hôtelières des congrès aux Pays-Bas et en Estonie, j'étais réticente à l'idée de retourner dans les maigres chambres d'étudiants. Après avoir beaucoup surfé sur Internet, j'ai fini par trouver le Maritime Conference Center, situé près de Baltimore, dans le Maryland, et de Washington D.C. Je n'arrivais pas à croire qu'il existait aux États-Unis un établissement à but non lucratif aussi fabuleux, abordable, offrant une cuisine gastronomique, situé à proximité de plusieurs aéroports internationaux et dans une ville intéressante. M'inspirant du congrès de 2018, qui s'est tenue au plus fort de la saison des tulipes, j'ai proposé de tenir notre rencontre au plus fort de la célèbre saison des cerisiers en fleurs, qui devrait arriver le weekend de Pâques 2024. Quelle joie ce sera de célébrer ensemble, en personne, la résurrection de notre Maitre. 

Après avoir obtenu l'approbation, nous avons formé une formidable équipe de l'UAUS pour créer ce qui, nous l'espérons, sera un congrès mémorable. Bien que cet évènement n'ait pas lieu à Hawaii, les gens d’HULA seront vos hôtes et nous vous promettons que l'esprit Aloha embrassera tous ceux qui y participeront.

Compte rendu sur le congrès international virtuel

Cecilia Barreto, Pérou

Organisé les 24 - 25 avril 2021 et présenté par l'Association Urantia du Pérou.

Il semblait que c'était hier quand, à la fin de 2016, on nous a demandé d'accueillir le congrès international organisé tous les trois ans. L'équipe d'Urantia Pérou a célébré lorsque nous avons reçu le flambeau à la fin du congrès d'Amsterdam pour être les hôtes en 2021. Et nous nous sommes rapidement placés sous la guidance du Père.

Dès le début de 2017, cela était devenu un travail intense et coordonné. Nous avions à l'esprit que réaliser ce défi exigeait de le faire sur place avec les normes qu'un congrès exige. Nous étions donc prêts, même avec certains services et installations prépayés.

Mais le destin nous a réservé un autre défi. La pandémie du coronavirus est arrivée et nous avons demandé à Dieu : Père, étant donné cette nouvelle situation imprévue, veux-tu toujours que nous nous lancions dans l'aventure ?

Nous avons finalement pris la décision de le réaliser virtuellement et le 11e congrès de l'Association Urantia Internationale: Vers la citoyenneté cosmique... Votre heure est venue ! ...s'est transformé en « Une expérience virtuelle. »

Tout au long des jours et des mois suivants, nous avons continué à rechercher et à étudier les nouvelles technologies et les stratégies numériques. Et nous nous sommes toujours demandé quels avantages pouvaient être apportés à un évènement virtuel afin que nous puissions en tirer parti dans la diffusion de la cinquième révélation.

Nous nous sommes fixé trois défis :

Premièrement, nous aspirions à unifier tous ceux qui sont familiers avec les enseignements du Livre d'Urantia, qu'ils soient inscrits ou non dans une association ou une organisation officielle. Deuxièmement, nous voulions que les participants se familiarisent avec les cultures ancestrales qui ont donné naissance à l'Empire inca de Cusco, au Pérou, bien connu par son architecture monumentale et ses structures sociales. Troisièmement, nous souhaitions stimuler les lecteurs passifs ainsi que de trouver de nouveaux chercheurs de vérité, par le service aimant et volontaire de leur faire connaître davantage les enseignements du Livre d'Urantia.

Alors maintenant, quelque temps après la réalisation de l'évènement, nous nous sentons en paix. Nous croyons fermement qu'après l'expérience virtuelle de ce congrès, les futurs évènements virtuels dépasseront largement ce qu'Urantia Pérou en coordination avec l’Association Urantia Internationale a pu humblement réaliser - près de 2 000 personnes inscrites de partout dans le monde.

Le congrès a commencé avec une explication sur l'influence andite dans l'Empire inca, dont la capitale était Cusco, et s'est poursuivie par des présentations de conférenciers qui ont discuté et exploré le chemin vers la citoyenneté cosmique. Merci à tous les conférenciers et animateurs d'ateliers pour leur excellent travail et leur ministère. Chacun a été exceptionnel dans son style ! ...des témoignages à la fois émouvants et démontrant une foi vivante.

Pour terminer, je voudrais mentionner ce qui m'a le plus ému dans cette expérience avec l'équipe péruvienne : l'émerveillement en ayant vu comment chaque volontaire a été motivé dans l'action; comment chacun d’eux se sont respecté sans égards à leurs compétences ou leurs capacités et comment chacun a découvert le travail qui lui était assigné par un service aimant. Le travail de chaque volontaire a été, sans aucun doute, la clé qui a rendu ce congrès possible, mais plus encore, leurs témoignages, leurs idées, leur dévouement et leurs cœurs purs ont tous travaillé en équipe pour le Père Universel.

Nous avons reçu de nombreuses félicitations du monde entier et nous avons dit à tout le monde que nous n'étions pas seuls et que ce n'était pas seulement le travail d'Urantia Pérou. Nous étions tous ensemble !

Il y en a beaucoup qui ont toujours voulu travailler dans l'anonymat, comme le volontaire qui a conçu le nouveau système d'inscription ; ceux qui ont conçu le format et la stratégie pour publier l'évènement sur les médias sociaux ; ceux qui ont dirigé la formation à la gestion de Zoom pour les volontaires soutenant les ateliers et leurs animateurs ; et ceux qui ont travaillé à l'édition de pièces artistiques pour d'autres. Nous avons constaté que la nationalité n'avait pas d'importance - il n'y avait pas de discrimination... Des Espagnols faisant de l'édition pour des Nord-Américains ; des Colombiens et des Mexicains travaillant sur des pièces artistiques de plusieurs pays ; des volontaires d'Argentine servant des artistes africains de la communauté du Livre d'Urantia... et faisant cela sans arrêt jusqu'à ce que tout soit prêt et afin d'avoir quatre heures d'art urantien pur.

Pour l'équipe d'Urantia Pérou, ce fut une expérience inoubliable. Nous avons eu l'occasion d'être les témoins directs de l'action, de la solidarité et du service de tous ceux qui ont rendu cela possible.

Il ne nous reste qu'une chose à dire : merci à tous ceux qui ont travaillé ensemble à ce grand défi ! Et à la gloire du Père !

Cecilia Barreto
Organisatrice dans l’équipe de l’Association Urantia du Pérou 

La valeur spirituelle du congrès péruvien

Jeffrey Wattles, É.-U.

Qu'est-ce qui a une valeur de survie pour l'âme lors d’un congrès ? Voici la récolte que j’ai cueillie lors du congrès sur la Citoyenneté cosmique, organisé par l'Association Urantia du Pérou les 24 et 25 avril 2021. 

Première histoire. La prière d'ouverture de Collins Lomo du Ghana démontra une maturité frappante du concept et du leadership spirituel.

Deuxième histoire. Les organisateurs du congrès ont été encouragés à partager leur culture locale dans le cadre du congrès. Cela a été fait dans une large mesure. J'ai été frappé par l'efficacité de la présentation sur les traces de la race violette chez les Incas et les vidéos qui soutenaient ce thème. La présentatrice était la chef des organisateurs du congrès; avocate, éducatrice et mère de famille, Lourdes Burga-Cisneros. Sa présentation a magnifiquement tissé des connexions entre les documents sur Adam et Ève et les fascicules qui décrivent dix aspects de la civilisation, en utilisant des clips vidéo pour chaque aspect afin d'illustrer les réalisations extraordinaires des Incas. Après les présentations, nous avons vu des vidéos représentant Machu Picchu, un certain nombre de sites archéologiques étonnants, des vues aériennes des Andes incluant la région de Cusco, au Pérou, où le congrès devait initialement avoir lieu. J'ai été profondément ému par l’art brillant du montage des citations et par la qualité exceptionnelle des supports visuels. Une fois la présentation terminée et après avoir visionner des séquences vidéo, prises d’au-dessus des Andes, j'ai pu m'identifier à la perspective des superviseurs planétaires qui ont planté et nourri la civilisation à cet endroit : un frémissement pour l’âme !

Troisième histoire. Pour mon âme, la présentation la plus inspirante a été celle d'Emeka Anazoda. Il a exposé la foi la plus avancée - le contact avec Dieu et ses amis invisibles - pour faire face aux défis professionnels, aux responsabilités familiales et à la pauvreté au Nigeria. Il est ingénieur et a travaillé comme chauffeur de taxi et concepteur de produits. Son taxi était en si mauvais état qu'il dégageait tellement de fumée et sentait si mauvais que personne ne voulait y monter. Un jour, dans un moment extrême, il a demandé à son gardien séraphique de régler ce problème suffisamment longtemps pour qu'il puisse gagner l'argent nécessaire pour faire réparer le taxi. Et c'est exactement ce qui s'est produit. 

Sa situation professionnelle suivante est également devenue désespérante. Il travaillait avec une entreprise pour concevoir une machine complexe pour l'extraction du cuivre. Afin de poursuivre les recherches, l'entreprise avait besoin d'un financement extérieur qu'elle ne pouvait pas obtenir. Durand cinq mois, il a travaillé sans être payé, confiant qu'il suivait la volonté de Dieu, qui allait tout arranger. Ensuite, pour continuer à travailler sur le même problème de conception, il a été engagé par une autre entreprise qui avait beaucoup d'argent pour soutenir le projet. Ses supérieurs étaient satisfaits des compétences qu'il avait développées en persistant auprès de son employeur précédent.

En tant qu'ingénieur, il est capable d'une pensée scientifique complexe. Il connaît très bien Le Livre d'Urantia ; il aurait lu les mises en garde du livre sur le fait de prendre des risques. Et pourtant, son intuition de foi et sa relation avec Dieu et les séraphins étaient si fortes qu'il pouvait coopérer avec la famille de la Troisième Source et persévérer avec une intuition incontestable de la volonté de Dieu. Il pouvait vraiment dire : « Ma vie est une écriture sainte en cours d’évolution. »

Quelques citations d'Emeka dans sa présentation : « Jésus comprenait tellement bien la vérité qu'il pouvait l'exprimer de mille façons sans en diminuer la valeur. » « Le pouvoir spirituel est un don. » « Comment discerner le pouvoir spirituel qui se distingue de la manipulation des énergies inférieures ? » « Lorsque l'âme reconnaît la pensée réelle, elle rejette facilement ce qui est inférieur. »

Comment peut-on développer et exercer, de manière responsable, une telle foi ? Après un mois de vie dans le sillage des vagues de l’intensité spirituelle d'Emeka, j'ai commencé à comprendre la réponse à ma question.

Quatrième histoire. Il y a eu une présentation spéciale de la nouvelle traduction espagnole du Livre d'Urantia, suivie d'une discussion dirigée d’un panel. Pour guider le travail de groupe des dix dernières années, Victor Garcia-Bory a joué le rôle de leader auprès de cette équipe de quatre traducteurs dont : Olga Lopez, le regretté Carmelo Martinez, Raúl Pujol et Anibal Pacheco. Une vidéo filmée à la Fondation Urantia comprenait des séquences de réunions, nous permettant de voir ces personnes interagir en direct. Dans les tentatives de collaboration de haut niveau, rien n'est plus facile à prévoir que la présence notable de l'ego chez un ou plusieurs des acteurs. Dans ce groupe, ce qui m'a le plus frappé - à la fois dans les extraits de films et dans la discussion qui a suivi - c'est la saveur des fruits spirituels palpables chez chacun d'entre eux : une qualité d'humilité et d'amour que je n'avais jamais vue auparavant. Mon âme a vu en ces cinq personnes l'établissement d'une nouvelle norme dans le fondement spirituel du travail d'équipe.

Cinquième histoire. J'ai particulièrement apprécié la manière efficace et intelligente avec laquelle le modérateur, Luis Garcia-Bory, a mené la discussion qui a conclu la réunion sur la traduction espagnole. Il aurait été facile pour lui d'insérer des commentaires personnels, mais il n'a pas fait le moindre geste en ce sens. À chaque fois, ses propos ont été brefs, et tout à fait pertinents pour la fonction qui lui était assignée. Nous sommes destinés à devenir des administrateurs. Je garde ce souvenir dans mon âme pour une inspiration future.

Sixième histoire. En tant que membre du comité du programme, j'ai pu aider les organisateurs à articuler leur vision émergente - une grande joie. J'ai eu le privilège d'aider deux personnes pour leurs présentations et une autre pour un atelier ; je ne citerai pas de noms, mais la qualité de la collaboration était extraordinaire. Je mentionnerai également qu'il m'a fallu beaucoup de travail pour que ma propre présentation respecte les normes requises - un effort entier et soutenu. Ces tâches ont élevé mon âme à un nouveau niveau de travail d'équipe. En fin de compte, les congrès sont une question de relations. Je chéris les moments passés avec mes collègues-organisateurs, Lourdes, Jeannie Vasquéz, Mairam Durand et Cecilia Barreto. Il en va de même pour tous les collègues - présentateurs et animateurs d'ateliers, précédemment mentionnés.

Septième histoire. Nous avons entendu l'annonce du prochain congrès international de l'Association Urantia qui se tiendra à Baltimore, Maryland aux États-Unis, du 28 au 31 mars 2024, sur le thème La nature et le développement de l'âme. Ayant appris comment tirer (donner) le maximum d'un congrès, j'ai commencé à préparer le prochain.

Huitième histoire. La cérémonie de clôture a été remarquablement brève et marquée d’une histoire personnelle inoubliable du nouveau président de l'Association Urantia, Enrique Travers du Brésil. Il a raconté qu'à l'âge de neuf ans, il avait désobéi à son père. Il a été puni, mais jugeant que la punition était injuste, le garçon s'est enfui de la maison. Il a mis des vêtements dans un sac et a quitté. Son père l'a autorisé à le faire. Son père se tenait à la porte de la maison et resta là à le regarder jusqu'à ce que le garçon ne puisse plus le voir. Le garçon a alors réalisé qu'il n'avait nulle part où aller, et que la maison était vraiment merveilleuse. En revenant sur ses pas, il a vu son père, qui marchait vers lui, s'est agenouillé, a souri, l'a embrassé, l'a pris dans ses bras et l'a ramené à la maison. Enrique a dit qu'il avait fait cela à plusieurs reprises avec notre Père dans les cieux, et que notre aventure en tant que citoyens cosmiques nous apprend à faire confiance en l'amour et en la miséricorde de notre Père. En entendant cette histoire, mon âme a été mobilisée à aider Enrique de toutes les manières possibles.

Neuvième histoire. Les organisateurs du congrès ont tenté beaucoup de choses, mais tout n'a pas marché facilement. Ne connaissant pratiquement aucun détail sur ce qui a mal tourné, j'ai réfléchi et je me suis souvenu qu'une semaine après le rejet de Nazareth, Jésus avait parlé aux apôtres de La mission de l'adversité et la valeur spirituelle de la déception. Jésus amenait souvent les apôtres à vivre une déception importante après un succès. Il a averti les soixante-dix évangélistes de se méfier de l'orgueil au retour de leur première tournée de prédication, qui avait été gratifiée d'un certain nombre d'actes de puissance spirituelle. Encore une leçon pour l'esprit et l'âme.

Dixième histoire. Avec beaucoup d'humilité et d'amour, Alejandro Ampudia nous a raconté comment il avait été constamment malmené par un garçon plus âgé pendant ses années scolaires - jusqu'au lycée - malgré ses efforts constants pour rendre le bien pour le mal de manière aimante et amicale. Après plus de dix ans d'efforts, apparemment vains pour aimer ce tyran, le garçon plus âgé a finalement changé et a dit à Alejandro que c'était son amitié pendant toutes ces années qui l'avait finalement changé. Ils sont devenus de bons amis et continuent à se rencontrer.

Onzième histoire. Je n'avais jamais étudié le sujet de la citoyenneté cosmique auparavant. Mon intérêt sur la philosophie de la vie et le mouvement évangélique m'avait laissé l'impression que la citoyenneté cosmique était un sujet élevé pour les étudiants du Livre d'Urantia qui dépassait ma vocation. Mais l'atelier de Jinwoog Kim de Corée a transformé ma conception. Il a placé la citoyenneté cosmique (avec ses obligations envers l'Être suprême) dans son cadre le plus large possible - celui des thèmes de l'Évangile concernant Dieu et l'amour paternel. L'une des citations qu'il a choisies était tirée du fascicule 141:2, La loi de Dieu et la volonté du Père. Lorsque j'ai fait face, pour la première fois, à ce changement de perspective, je suis demeuré dans un état de sidération pendant un bon moment. J'ai commencé à vivre les thèmes de la citoyenneté cosmique, que j'avais étudiés sérieusement au cours des deux dernières années en préparation de ce congrès, mais comme faisant partie de vivre toutes les vérités pour lesquelles j'ai lutté et dévoué ma vie au cours des cinquante dernières années.

Professeur de sciences politiques et directeur de l'Institut coréen de recherche sur les affaires militaires, Kim est un leader inspirant qui aime faire participer activement tout le monde. Lorsque nous nous sommes rencontrés, il m'a demandé de diriger une partie de l'atelier.

Au cas où cela vous intéresserait, le texte qui suit est une partie de ce que j'ai utilisé dans mon segment de l'atelier.

Dans le document que le professeur Jinwoog a envoyé aux participants à l'atelier, il décrit deux principes cosmiques faisables et sept vertus pratiques, ou qualités de caractère, qui font partie de la citoyenneté cosmique. Faisable signifie réalisable. Pratique signifie terre à terre, ici et maintenant. Pour que ces principes et ces vertus soient efficaces dans nos vies, nous devons les appliquer par l'expérience, les vivre.

Pour cette partie de l'atelier, nous disposions de 30 minutes. Pendant les 10 premières minutes, nous avons réfléchi à ces principes et ces qualités - en préparation de la pratique de la citoyenneté cosmique en petits groupes de deux, selon l'ordre aléatoire établi par Zoom. Pendant les 10 autres minutes, nous avons échangé. Nous avons écouté et soutenu l'autre personne et partagé nos pensées et nos expériences. Suite à ces échanges, nous avons partagé dans le chat l’espace de conversation pendant 5 minutes sur la différence que cela fait d'être conscient de la citoyenneté cosmique. Puis j'ai conclu par quelques commentaires et j'ai rendu l’animation au professeur Jinwoog.

Ces deux principes cosmiques sont inclus dans la citation suivante. Pendant que nous lisons et écoutons cette citation ensemble, cherchez ce que vous pourriez utiliser dans votre échange en tête-à-tête, en écoutant, en soutenant et en partageant.

Il ne faut pas considérer la coopération avec votre Ajusteur comme un processus particulièrement conscient, car il ne l’est pas. Ce sont vos mobiles et vos décisions, vos fidèles déterminations et vos suprêmes désirs, qui constituent une coopération réelle et efficace. Vous pouvez accroitre consciemment l’harmonie avec l’Ajusteur :

1. En choisissant de répondre à l’appel de la gouverne divine, en basant sincèrement votre vie humaine sur votre plus haute conscience de la vérité, de la beauté et de la bonté, et ensuite en coordonnant ces qualités de divinité par la sagesse, l’adoration, la foi et l’amour.

2. En aimant Dieu et en désirant lui ressembler — par la récognition sincère de la paternité divine et l’adoration aimante du Parent céleste.

3. En aimant les hommes et en désirant sincèrement les servir — par la récognition de tout cœur de la fraternité humaine doublée d’une affection sage et intelligente pour chacun de vos compagnons mortels.

4. En acceptant joyeusement la citoyenneté cosmique — en reconnaissant honnêtement vos obligations progressives envers l’Être Suprême, en ayant conscience de l’interdépendance entre l’homme évolutionnaire et la Déité évoluante. C’est la naissance de la moralité cosmique et l’éveil de la réalisation du devoir universel. [Fascicule 110:3.6-10, pages 1206.4-8].

Que signifie l'interdépendance de l'homme et de l'Être suprême ? À mesure que nous évoluons, nous sommes dans le domaine de l'Être suprême, qui évolue avec nous. L'Être suprême est comme un chef cuisinier qui prépare une excellente salade et qui dépend de fermiers comme nous pour fournir les légumes. Le chef est incomplet sans les agriculteurs. 

Le Suprême est responsable de la croissance de l'ensemble, et nous devons faire notre part. Le Suprême nous bénit en nous fournissant les potentiels d'évolution de la vérité, de la beauté et de la bonté que nous actualisons en tant que citoyens cosmiques. Et comme Dieu est notre Père divin, le Suprême est notre Mère divine.

Encore une chose. Il y a une séquence nécessaire : il faut avoir les légumes sous la main avant de faire la salade. En d'autres termes, certaines choses doivent être complétées avant que d'autres puissent être faites. La sagesse éternelle établit des lois de séquence cosmique. Par exemple, "Lorsque les conditions physiques sont mûres, des évolutions mentales soudaines peuvent avoir lieu ; lorsque l'état mental est propice, des transformations spirituelles soudaines peuvent se produire ; lorsque les valeurs spirituelles reçoivent une reconnaissance appropriée, alors les significations cosmiques deviennent discernables, et de plus en plus la personnalité est libérée des handicaps du temps et délivrée des limitations de l'espace" [65:8.6].  En d'autres termes, notre obligation envers l'Être suprême consiste à discerner ce que nous devons faire et ensuite le faire avec joie.

Vous pouvez m'écrire à l'adresse suivante : [email protected]

Vous pouvez également consulter mon site Web, dont cet article est extrait, à l'adresse suivante : https://UrantiaBookProjects.org.

Pour le document du professeur Jinwoog, vous pouvez lui écrire à l'adresse [email protected]

Les deux faces d’une même pièce

David Linthicum, É.-U.

Au cours d'un récent congrès de l'Association Urantia, une question a été posée aux personnes rassemblées : « Combien d'entre eux ont réussi à présenter Le Livre d'Urantia à leur famille ou à leurs amis ? » La réponse n'a pas été surprenante ; un rapide décompte a révélé que seules quelques rares personnes ont levé la main. Pour tous ceux qui ont essayé et échoué à présenter le livre à leur famille et à leurs amis, vous êtes en bonne compagnie. 

Nous avons entre les mains une révélation divine, la cinquième révélation d'époque pour l'humanité, le trésor le plus étonnant depuis que Jésus a marché sur la Terre, et pourtant beaucoup de nos proches ne sont pas intéressés. Je suis sûr que c'est une réalité pour un grand nombre d'entre nous, et une réalité décevante !

J'étudie ce livre depuis 26 ans, mais malgré tous mes efforts pour intéresser ma famille et mes amis, la plupart d'entre eux n'ont montré qu'un intérêt passif, peut-être qu'une tolérance ou même un apaisement soit plus approprié ; aucun n'a pris le temps de lire le livre. J'ai réussi à faire lire le livre à une ancienne petite amie il y a plusieurs années et elle est devenue une étudiante dévouée du livre. Donc, une seule personne après 26 ans d'efforts - pas un grand record ! 

L'incapacité de partager Le Livre d'Urantia avec ceux qui me sont les plus proches a été pour le moins décevante.  C'est un échec qui est parfois difficile à supporter. Si c'est votre histoire, vous savez ce que je veux dire.

Ce n'est pas par manque d'effort ; j'ai essayé tout ce à quoi je peux penser. J'ai même essayé de parler du livre sans le mentionner. Ce que j'ai découvert, c'est que la plupart des gens ne sont tout simplement pas intéressés par ce type de conversation ; ils souscrivent généralement à la vieille excuse « Il vaut mieux ne pas parler de religion ou de politique ». 

J'ai même essayé la psychologie inverse avec un ami qui m'a demandé ce que je lisais. C'est l'une des personnes les plus cultivées que je connaisse ; nous sommes des amis proches depuis plus de 40 ans. Je lui ai parlé un peu de l'essentiel du livre, mais lui ai suggéré de ne pas s'en préoccuper. « Il fait plus de 2 000 pages », lui ai-je dit, « et c'est un livre difficile à lire et encore plus difficile à comprendre. »

Il m'a demandé de lui envoyer un livre, ce que j'ai rapidement fait. Oui ! J'ai pensé : enfin le succès ! Il s'est avéré qu'il ne l'a jamais lu et qu'il n'a pas voulu en parler non plus - une fois de plus, mes espoirs ont été déçus.

Il y a quelques mois, un parfait inconnu m'a posé des questions sur le livre. Alors que j'étais dans la salle d'attente d'un magasin de pneus, un homme a remarqué que je lisais le livre et m'a demandé de quoi il s'agissait ; il se demandait si c'était une sorte de Bible. Je lui ai demandé s'il était un homme religieux et lui ai dit que le livre allait dans ce sens. Il a répondu qu'il l'était, a nommé sa foi, et a ajouté qu'il avait l'esprit ouvert. Je lui ai donc remis le livre, ouvert au « Contenu du livre » ; nous nous sommes assis et avons discuté pendant qu'il parcourait les pages. 

Après une conversation agréable, il m'a dit qu'il commanderait le livre à son retour et qu'il avait vraiment hâte de le lire. Il semblait sincèrement enthousiaste. Je lui ai donné mon numéro de téléphone et lui ai demandé de m'appeler lorsqu'il aurait eu l'occasion de le lire. A-t-il commandé le livre ? Si oui, l'a-t-il lu ? Je ne sais pas, je n'ai pas eu de nouvelles de sa part. Quoi qu'il en soit, ce fut une expérience agréable.

C'est un côté de la médaille ; il y a toujours l'autre côté. De l'autre côté, je suis heureux de dire que j'ai personnellement envoyé Le Livre d'Urantia à des centaines de personnes dans tout le pays. Et, plus important encore, je sais avec certitude que beaucoup d'entre elles ont lu ou sont en train de lire le livre. Comment est-ce que je le sais ? Je le sais parce qu'ils m'écrivent souvent. Ils m'écrivent pour me poser des questions, pour me dire combien ils sont reconnaissants d'avoir en leur possession un si merveilleux trésor, pour me dire comment il a changé leur vie, et comment ils partagent le livre avec leur famille et leurs amis. 

J'aime ce côté de la médaille !

Voici la différence : chacune des personnes à qui j'ai envoyé un livre me l'a demandé personnellement.  La plupart des hommes et des femmes à qui j'ai envoyé des livres m'ont dit avoir entendu parler du livre par un ami. C'est tellement encourageant de voir cette belle révélation se répandre d'âme en âme de manière aussi étonnante et inexplicable. 

Quel service gratifiant que de jouer un petit rôle dans cette époque puissante dans laquelle nous vivons tous !

Avec un petit groupe de mes frères et sœurs du Livre d'Urantia, chacun étant un étudiant « chevronné » du livre, nous avons été capables de fournir près de 3 000 livres, de la même manière, au cours des 16 dernières années. Chaque livre a été demandé ; nous n'avons pas installé de kiosques dans le parc, ni tenu de kiosque dans une foire aux livres, ni utilisé aucun des moyens habituels pour atteindre les gens et faire connaître le livre. Pourtant, nous avons été bénis par la capacité et les moyens de fournir des livres à tant de personnes - des milliers de livres à des milliers d'âmes en quête ! C'est une histoire étonnante, une expérience si merveilleuse et si satisfaisante.

Une des joies suprêmes pour un lecteur/étudiant du Livre d'Urantia est l'opportunité de présenter le livre à un chercheur de vérité avide. Le plaisir de pouvoir répondre aux questions de quelqu'un qui est en train de lire le livre pour la première fois est vraiment satisfaisant pour l'âme. Étant donné que nous avons envoyé tant de livres, il n'est pas surprenant d'apprendre que nombre de ces destinataires reconnaissants continuent d'écrire pour poser leurs questions.

Voici quelques-unes des questions que j'ai reçues l'année dernière :

  • Je suis très troublé par ce qui est dit à la page 30 : « ...une personnalité aimante peut difficilement se révéler à une personne sans amour ». Pouvez-vous m'expliquer ce que cela signifie ?
  • Je veux ressentir de l'amour, mais je ne sais pas comment susciter ce sentiment en moi.
  • ...Caligastia. Que pouvez-vous me dire sur cet être et comment m'en protéger ?
  • Donc, nous avons un Ajusteur de Pensée, une « parcelle de Dieu » en nous. Où ? Dans le cerveau ? Le plexus solaire ? Je me demandais ceci; si elle était en moi, où était-elle en moi pour que je puisse la contacter et communiquer avec elle ? Puis j'ai pensé, si c’est Dieu que je contacte, qu'est-ce que cela signifie ?
  • Le Saint-Esprit et l'Ajusteur de Pensée sont-ils une seule et même chose ?
  • Qu'est-ce qui nous incite ou nous attire vers ce livre ? Est-ce uniquement notre libre arbitre ? Est-ce le « ministère intérieur » du Fragment du Père ? Je me dis souvent, pourquoi moi ? Pourquoi moi en ce qui concerne les bénédictions et la miséricorde ? Je suppose que je lutte encore avec cette mentalité de « ne pas être assez bon ».
  • Je sais que je dois travailler sur la prière, des suggestions ?

Pour ceux d'entre nous qui participent à des groupes d'étude, nous comprenons que de telles questions sont essentielles pour les nouveaux lecteurs qui doivent faire le tri dans leurs croyances et/ou leurs incrédulités actuelles sur tant de choses. Il n'est pas toujours facile de répondre judicieusement à leurs questions. Il faut être attentif à ne pas blesser ou offenser un esprit curieux, à ne pas en dire trop et trop tôt afin d’éviter toute confusion qui pourrait décourager la poursuite des études. 

Il faut avoir la main délicate lorsque la seule forme de communication est le mot écrit, l'échange de lettres - de lettres postales !  Oui, à l'ancienne.

Voilà : je n'ai jamais parlé à une seule des personnes à qui j'ai fourni un livre, pas une seule, ni en personne, ni par téléphone, ni par Zoom, ni par aucun autre moyen. Juste un échange de lettres.

Voici la suite de l'histoire, comme le disait Paul Harvey. Chacune des personnes à qui j'ai envoyé un livre est un homme ou une femme qui a commis un crime et qui est incarcéré dans un établissement d'État ou fédéral. On pourrait dire que nous, les bénévoles, avons un public « captif ».  Le fait que ces hommes et ces femmes soient incarcérés ne diminue en rien leur valeur aux yeux de Dieu - ni aux nôtres !

Ces 16 dernières années, j'ai vécu une expérience extraordinaire en étant capable de faire briller la lumière de la vérité dans des endroits aussi sombres et lugubres. J'ai découvert qu'il y a beaucoup de gens qui désirent sincèrement mieux connaître, être mieux, faire mieux, connaître Dieu, s'efforcer d'avoir une chance d'arranger les choses avec leurs proches, mais surtout, avec eux-mêmes. Cela me réjouit toujours de recevoir un témoignage d'un esprit renouvelé ! Ces mêmes personnes passent à leur tour le mot à leur famille et à leurs amis.

Je remercie Dieu de me donner l'occasion d'expérimenter la joie d'être impliqué avec des frères et des sœurs qui partagent les mêmes idées et qui désirent sincèrement et de façon désintéressée partager ce don divin, Le Livre d'Urantia, avec ceux qui en ont le plus besoin, les soi-disant âmes perdues, les brebis égarées, les âmes en quête, ceux qui cherchent des réponses, tous ceux qui cherchent la vérité, quelle que soit leur situation dans la vie. 

Si vous voulez en savoir plus, si vous voulez participer, si vous voulez faire un don à la cause, n'hésitez pas à me contacter. N'hésitez pas à m'envoyer un courriel à [email protected]

 Je serai là jusqu'à la fin de mes jours...

Focaliser sur le Père – Réflexions

James Woodward, É.-U.

C’est la pensée motivante, le contenu spirituel, qui valide la supplique d’un mortel. Les paroles sont sans valeurs. [Fascicule 7:3.7 p. 85.1]. Néanmoins, je voudrais partager avec vous quelques mots sur les pensées.

Réfléchir à la création de la pensée est un exercice mental intriguant, mais on entre dans le domaine du mystère religieux lorsqu'on réfléchit au fait que les pensées peuvent créer.  « Le Fils Originel et Éternel est le descendant personnifié de la "première" pensée parachevée et infinie du Père Universel. » [7:6].

Dans la vie quotidienne, nous traitons souvent les pensées comme des accessoires de sport sur le terrain de jeu de notre esprit. Nous les lançons ici et là dans notre conscience, généralement sans nous rendre compte de leur puissance impressionnante et divine. Parfois, elles rebondissent sur d'autres pensées et se rassemblent en idées. Mais qu'est-ce qu'une pensée ? Physiquement parlant, nous savons qu'elle implique des cellules nerveuses, des dendrites, des axones, des neurones et des neurotransmetteurs chimiques. Ces systèmes neuronaux sont des réseaux dirigés, recevant et diffusant des signaux qui forment des systèmes, puis des faisceaux de systèmes. Ces amas ont été identifiés comme des stations de relais sensorielles, des centres d'intégration, des modules de mémoire et des centres de contrôle émotionnel. 

Santiago Ramon y Cajal, un histologiste espagnol, a reçu le prix Nobel en 1906 pour ses recherches et a fait le commentaire suivant : « Comme l'entomologiste à la poursuite de papillons aux couleurs vives, mon attention a chassé, dans le jardin de fleurs de la matière grise, des cellules aux formes délicates et élégantes, les mystérieux papillons de l'âme, dont les battements d'ailes pourraient un jour - qui sait ? - éclaircir le secret de la vie mentale. »

« On ne peut vraiment comprendre l'esprit de l'homme qu'en reconnaissant la réalité d'ordres supérieurs de pensée et de volonté intentionnelle. » (Page 53.1). Reconnaissons-nous la réalité de cet ordre supérieur de pensée ? Pouvons-nous reconnaitre que ce duo de pensée et de volonté se manifeste par la création ? Comme dans: ces choses peuvent vraiment arriver ! Au moment où Jésus a « involontairement » transformé l'eau en vin, nous sommes informés : « Mais Jésus ne dit rien. Il se rendait maintenant compte qu’il en avait déjà trop dit — ou plutôt qu’il avait trop désiré en pensée. » [137:4.9].

James Allen, dans son ouvrage classique, As A Man Thinketh, énonce joliment cette vérité miraculeuse : « La pensée alliée sans crainte à un but devient une force créatrice : celui qui sait cela, est prêt à devenir quelque chose de plus élevé et de plus fort qu'un simple paquet de pensées vacillantes et de sensations fluctuantes ; celui qui fait cela est devenu le maitre conscient et intelligent de ses pouvoirs mentaux. » Il offre un rappel poignant de cette réalité : « Tout ce qu'un homme accomplit et tout ce qu'il échoue à accomplir sont le résultat direct de ses propres pensées. »

Il est intéressant de noter que la foi est définie comme « l'affirmation suprême de la pensée humaine » [3:5.9]. « La pensée du créateur précède invariablement l’action créative. » [2:7.5]. Notre livre de référence révélatrice décrit la Trinité comme la Pensée, la Parole et l'Action - un clin d'œil au rang de la pensée en termes de réalité cosmique. Nous sommes également informés de ce modèle divin : 

« La conscience du mortel passe des faits aux significations, et ensuite aux valeurs. La conscience du Créateur part de la valeur de la pensée, passe par la signification des mots et arrive au fait de l’action. » [Fascicule 118.5, p. 1299.3]

L'envoi affectueux d'un Ajusteur de Pensée provient du Père et de notre Créateur. Il ajuste la création de nos pensées si nous le demandons sincèrement, mais ne peut pas les ajuster après qu'elles ont été créées. Cela violerait notre libre arbitre et déformerait notre réalité. Au lieu de cela, nous devons prier, écouter et demander à avoir des pensées nouvelles et de plus en plus spirituelles. La volonté de Dieu peut être trouvée dans le don de ses pensées.

S'il est vrai, comme l'ont dit les sages, que le corps est un temple et que nos yeux sont une fenêtre sur l'âme, alors nos pensées peuvent être le chœur de Dieu lui-même, un opus d'accord spirituel dirigé par notre accompagnateur prépersonnel qui demande notre harmonie. Cela vous semble trop métaphorique ? « La mélodie de la pensée - la pensée des pensées spirituelles - peut être perfectionnée au point d'éclater dans les mélodies de Havona. »  [499:10].

Que le spectacle commence.

À propos de l’infolettre Tidings

Administration centrale



Le bulletin Tidings est une publication en ligne qui sert d’outil principal de communication de l’Association Urantia Internationale pour atteindre les membres de l’Association, ses supporteurs, ses donateurs, ses bénévoles et ses amis lecteurs en général. Il fournit des nouvelles et des informations sur les nombreuses activités et événements des associations nationales et locales à travers le monde, ainsi que des informations et des annonces du bureau central, du bureau de service international et du Conseil des représentants. Elle sert à garder les membres en contact les uns avec les autres et donne aux lecteurs un sentiment d’appartenance ; de faire partie intégrante d’un mouvement véritablement international qui est conçu pour promouvoir la révélation d’Urantia aux quatre coins du monde.

Voir les archives de Tidings

Niveau de base

Le nombre d’associations nationales et locales partout dans le monde ne cesse d’augmenter et, collectivement, elles entreprennent des activités inédites qui ont la capacité d’inspirer et de motiver les autres ; des activités telles que des congrès, des réunions régionales, des groupes d’étude, des programmes de dissémination, des programmes éducatifs, des projets de sensibilisation et la création d’aide à l’étude et de lettres de nouvelles. Ces associations sont le sang vital de l’Association Urantia Internationale — elles fonctionnent au niveau de base où le service efficace et la dissémination de la révélation ont lieu.

Partagez vos histoires

Il y a des milliers de lecteurs avec leurs histoires personnelles uniques sur comment ils ont trouvé Le Livre d’Urantia et comment cela a changé leur vie. Il existe des centaines de groupes d’étude dans le monde entier qui peuvent partager des histoires et encourager les lecteurs à créer leur propre groupe d’étude ou à y participer. Ces histoires doivent être racontées et Tidings fournit une plateforme efficace pour le partage de ces activités.

Si vous souhaitez partager vos histoires, veuillez soumettre votre matériel au rédacteur en chef. Les sujets peuvent inclure :

  • Comment vous avez trouvé Le Livre d’Urantia
  • Projets spéciaux comme les foires du livre, le placement de livre en bibliothèque, la dissémination.
  • Groupes d’étude nouveaux ou existants — comment vous avez commencé — qu’est-ce qui vous motive ?
  • Vos réunions annuelles, pique-niques ou autres rassemblements sociaux.
  • Envoyer des photos.

Équipe de Tidings

    • Rédactrice en chef :Kathleen Swadling
    • Éditeurs associés :Mark Blackham, James Woodward
    • Bulletin anglais mis en ligne par :Mark Blackham
    • Traductrice espagnole et bulletin mis en ligne par :Olga Lopez
    • Traducteur français :Alain Cyr & collaborateurs 
    • Bulletin français mis en ligne par :Alain Cyr

Contributions :

Soumettre les articles au rédacteur en chef et comprendre qu’ils peuvent faire l’objet d’une révision. Veuillez les limiter à environ 1 à 1 ½ page 700 à 1400 mots) avec une ou deux photos.

Page Couverture :

Pour varier, nous avons une image différente en couverture de chaque numéro. Les artistes, photographes et illustrateurs sont encouragés à soumettre des images pour une utilisation éventuelle sur la couverture ou à nous diriger vers une page Web de votre œuvre d’art.

Avis de non- responsabilité

Tidings fournit occasionnellement des informations sur d’autres activités et événements liés à Urantia qui peuvent intéresser nos supporteurs et amis. Toutes interprétations, opinions, conclusions ou représentations artistiques, qu’elles soient présentées ou implicites, sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement les vues et opinions de l’Association Urantia Internationale, des Associations Urantia nationales ou locales, ou de l’équipe éditoriale du Tidings.



Comment faire un don à l’Association Urantia Internationale

Artist: Carlos Rubinsky
Le monde change rapidement et l’Association Urantia Internationale est dans une position unique pour encourager la révélation Urantia de tant de façons. Avec des équipes localisées sous forme d’associations qui se développent à travers le monde, nous sommes prêts à aider n’importe qui, n’importe où, à étudier et à diffuser les enseignements qui nous sont si chers.

De plus, avec les changements bénéfiques qu’apporte la technologie, de plus en plus d’organisations passent à un modèle de souscription comme moyen de faire des dons. L’Association a lancé la plateforme « Global Urantia Perspective » pour ceux qui partagent une vision mondiale dynamique pour Le Livre d’Urantia. Nous recherchons des supporteurs pour souscrire à un don minimum de 10 $ par mois afin de soutenir les programmes qui travaillent à la dissémination des enseignements.

L’Association n’a qu’un seul membre du personnel rémunéré pour gérer et coordonner nos activités mondiales. Tous les autres services sont rendus par des étudiants dévoués qui donnent leur temps (et souvent leurs deniers) aux projets qui aident à nous rapprocher de notre Père céleste. Merci à nos fidèles bénévoles et donateurs !

Voici une sélection de moyens de faire un don à l’Association Urantia :

En ligne par carte de crédit ou PayPal 

Visitez notre site web pour accéder à notre formulaire de don en ligne sécurisé à l’adresse suivante : https://urantia-association.org/donate

Dons sans restriction : Choisissez « Fonds général“ sur le formulaire de don en ligne pour les dons non affectés qui peuvent être utilisés à n’importe quelle fin, y compris tous les frais administratifs.

Dons particuliers : Choisissez l’un des fonds du programme sur le formulaire de don en ligne pour les dons particuliers. Votre contribution ne sera utilisée qu’aux fins de ce fonds. (Vous trouverez plus de détails sur les fonds du programme à l’adresse suivante : https://urantia-association.org/program-funds.)

Chèque ou mandat postal

Envoyez votre contribution par le service postal à l’adresse suivante

Association Urantia Internationale
4000 W. Montrose Av. #606
Chicago, IL 60641 É.-U.

Par téléphone ou par courrier électronique :

Par téléphone : +1-773-572-1180
Courriel : [email protected]

AmazonSmile

AmazonSmile est un moyen simple et automatique pour vous de soutenir l’Association chaque fois que vous faites des achats, sans frais pour vous. Lorsque vous faites vos achats sur AmazonSmile, vous trouverez exactement les mêmes prix et une expérience d’achat pratique que sur Amazon.com, avec en prime le fait qu’Amazon fera don d’une partie du prix d’achat à l’Association Urantia. Pour faire vos achats sur AmazonSmile, il vous suffit d’aller sur smile.amazon.com sur votre ordinateur ou votre appareil mobile. Cliquez ici pour en savoir plus sur AmazonSmile.

Dons planifiés

De nombreuses formes différentes de dons et de cadeaux sont possibles. Le statut d’exonération fiscale de l’Association Urantia (IRS 501 [c] [3]) nous permet d’accepter des dons qui peuvent également servir les intérêts financiers de généreux donateurs. Toutes les contributions directes, sous toutes leurs formes, peuvent être déduites comme contributions caritatives déductibles des impôts sur les déclarations de revenus des États-Unis. Certaines formes de dons, telles que les biens immobiliers à forte valeur ajoutée, les actions ou les IRA imposables, peuvent également aider le donateur à réduire ses obligations fiscales tout en lui permettant de bénéficier d’une déduction d’impôt sur le revenu aux États-Unis.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les dons planifiés et pour consulter notre guide du donateur. Les formulaires et les stratégies de dons décrits dans ce guide sont bien documentés et sont utilisés depuis de nombreuses années par des millions de donateurs pour soutenir des milliers d’organisations caritatives, d’institutions et d’organisations à but non lucratif. En novembre 2019, Bradly Tharp, le directeur financier de l’Association Urantia (qui est également un praticien certifié en planification financière et un comptable agréé) a présenté un séminaire en ligne sur les stratégies de dons planifiés. Cliquez sur ce lien pour voir le séminaire : Séminaire sur les stratégies de dons planifiés.