Urantia Association
Regardez en ligne | Version imprimable

Tidings – Septembre 2016

Cloudy Sunset

Dans ce numéro

Message du président — septembre 2016

Chris Wood

Chris-Wood-framedJe réfléchissais dernièrement au sujet des Nodites et des Amadonites. Les Nodites sont les descendants du groupe rebelle dalamatien, alors que les Amadonites sont les descendants du groupe fidèle dalamatien. Cousins, il va sans dire. Mais l’animosité entre les deux groupes a été transmise de génération en génération sur une très longue période après la séparation d’origine. On nous dit que,

 Il existait une hostilité traditionnelle entre les Nodites et les Amadonites. Cette inimitié revenait constamment à la surface toutes les fois que les descendants des deux groupes essayaient de se lancer dans une entreprise commune. Même plus tard, dans les affaires d’Éden, il leur fut extrêmement difficile de travailler ensemble en paix.  [Fascicule 73:1.4, page 822.1]

Voilà plus de 160,000 ans de conflit ! Pouvez-vous imaginer cela ? J’ai personnellement cinq frères, et je peux facilement imaginer ce que représentent 60 ou 70 ans d’animosité, mais 160,000 ans !

Nous possédons tous cette aptitude à garder ainsi des rancunes et de les transmettre à la génération suivante, ceci fait partie de notre héritage humain. Parmi les premiers clans andonites, nous dit-on,

Deux sujets seulement occupaient la pensée de ces peuplades : chasser pour trouver de la nourriture, et combattre pour se venger d’une injustice ou d’une insulte réelle ou supposée faite par une tribu voisine. [Fascicule 63:4.7, page 714.5]

Mon épouse et moi un jour, avons présenté une conférence dans la communauté urantienne basée sur ce que nous pensions à propos de notre expérience parentale et nous avons dit que l’un de nos objectifs en tant que parents était d’éduquer nos enfants avec une influence moins importante des acquis culturels dont nous avons nous-mêmes hérité. Mais ceci est plus facile à dire qu’à faire.

Les enfants ne sont impressionnés d’une manière permanente que par le loyalisme de leurs compagnons adultes ; les préceptes et même l’exemple n’ont pas d’influence durable.  [Fascicule 100:1.4, page 1094.6]

Combien de mes allégeances n’ont pour but que de maintenir vivant les affronts et rancunes personnels ? Chaque fois que je repense aux Nodites et Amadonites et à l’héritage de notre instinct humain, je suis porté vers Jésus et ses enseignements. Qu’est-ce qui aurait changé, quel aurait été le résultat de sa mission s’il n’avait dédié autant d’effort à enseigner l’importance du pardon ? Quels nouveaux degrés d’enseignement aurait-il pu transmettre ? Bien sûr, si nous n’avions pas été si retardés, nous n’aurions pas été choisis pour son effusion. Mais je pense au Livre d’Urantia et réalise que nous avons à notre portée maints enseignements de Jésus offrant de nouveaux degrés de compréhension. Et voilà pourquoi il est si important de constamment demeurer conscient que c’est à nous qu’il appartient de choisir entre l’inclusion ou l’exclusion des rancunes dans nos vies.

Nous pouvons en public, dire de « bonnes choses », mais si à la maison, nous laissons nos rancunes refaire surface, alors nos enfants vont imiter ce comportement et le transmettre à leur tour à la génération suivante. Nous devons montrer que notre véritable allégeance est envers nos anges.

Chaque année, nous avons de nombreuses occasions de nous réunir avec d’autres étudiants du Livre d’Urantia et de comprendre combien il est facile d’apprendre à aimer une personne de plus chaque jour. Si vous n‘avez pu assister au congrès de San Antonio, il y a également des congrès bientôt en Tasmanie, à Budapest, à Bogota, sans parler de vos évènements locaux et nationaux, en plus des groupes d’étude. Joignez-vous à nous afin de célébrer le chemin accompli et de vous émerveiller de celui qu’il nous reste encore à faire !

En service,
Chris Wood
Président

Appel à l’unité

Au début d’octobre, des représentants de The Urantia Book Fellowship et de l’Association Urantia internationale se réuniront pour discuter de la meilleure manière pour nos deux organisations, de travailler ensemble au service de la communauté urantienne, avec même la possibilité de fusionner nos deux organisations. Ce groupe cherche à maintenir cet élan de bonne volonté apporté par des organismes et associations locales, ainsi que soutenir des projets communs tels le Congrès de San Antonio, le Parlement des religions du monde, et des nombreuses Foires du livre.

Si vous avez quelques commentaires ou idées que vous aimeriez partager, vous pouvez le faire en communiquant avec le président de l’Association, Chris Wood [email protected]

ou le président du Fellowship, Michael Challis [email protected]

Commentaires pour faire suite au Congrès de San Antonio

Jay Bird, Samantha Noir, Alex H

Voici les commentaires et impressions de trois participants à ce congrès : Jay Bird, des États-Unis; Samantha Nior, de la France et Alex H, d’Allemagne. Ils ont récemment assisté au congrès conjoint de l’Association Urantia des États-Unis et de la Session estivale d’étude de la Fellowship, tenue du 9 au 12 juin 2016, à l’Université Trinity, San Antonio, au Texas.

De Jay Bird, É.-U. :

En tant que jeune lecteur, je suis un de ceux qui reçurent de l’aide de Berkeley Elliot dans l’expérience sociale initiale du Livre d’Urantia. La communauté des lecteurs du Livre d’Urantia d’Oklahoma demeurait dynamique en raison de ses efforts inlassables. Il est difficile d’exprimer à quel point il était décevant pour moi durant ces jeunes années de voir les dirigeants de la Fondation Urantia et de la Fellowship s’affronter en justice sur une si longue période. La joie que j’éprouvais à la découverte des réponses à mes questions s’entremêla de confusion lorsque je constatai les bouleversements que subissait notre communauté. Ma réaction fut de mettre de côté l’aspect social de mon expérience en tant que lecteur du Livre d’Urantia, mais j’ai toujours espéré du plus profond de mon âme qu’il y aurait un jour une réunification.

Pour moi, la réunion conjointe de San Antonio fut l’accomplissement de ces rêves. Cela apporta un élan de vérité vivante à l’atmosphère raréfiée de nos relations. La présentation de Carolyn Prentice du vendredi matin, en fut le point de départ. Son message simple, basé sur les vérités de Jésus venait vraiment de son cœur, et livré de façon vibrante et percutante. Ce processus de réunification de nos organisations désunies est à la fois positif et puissant. Rassembler autant de chercheurs de vérité en un seul endroit et avec un seul but nous permet de nous recentrer sur notre grand défi.

Le grand défi lancé à l’homme moderne consiste à établir de meilleures communications avec le divin Moniteur qui habite le mental humain. La plus grande aventure de l’homme dans la chair est son effort sain et équilibré pour repousser les frontières de la conscience de soi à travers les domaines imprécis de la conscience embryonnaire de l’âme, dans un effort sincère pour atteindre la région frontière de la conscience de l’esprit — le contact avec la divine présence. Une telle expérience constitue la conscience de Dieu… [Fascicule 196:3.34, page 2097.2]

Un grand merci à nos frères et sœurs du Texas, les organisateurs et tous les dirigeants de cette réunion de travail. Vous avez rehaussé notre réceptivité spirituelle !

De Samantha Nior, France :

J’étais donc en route pour rendre visite à ma famille spirituelle revitalisée et enthousiasmée de revoir d’anciens amis et en rencontrer de nouveau. J’avais déjà établi des contacts avec un certain nombre de jeunes lecteurs et nous devions travailler ensemble lors du congrès en tenant un atelier comportant trois thèmes différents. Le fait que j’étais consciente de la participation d’un grand nombre de ces jeunes fit de cette rencontre un évènement encore plus excitant.

En arrivant à l’Université Trinity de San Antonio à minuit le mercredi, le temps était encore très lourd et chaud, mais c’était tout de même un bel endroit, même de nuit. Je fus finalement accueillie par quelques organisateurs, qui m’ont donné la clé de ma chambre ainsi qu’une trousse de bienvenue. Après une courte nuit, le lendemain matin, je me suis rendue à la cafétéria pour y prendre le petit déjeuner ; beaucoup de gens s’y trouvaient déjà. La plupart des autres participants arrivèrent plus tard durant la journée. J’ai ravivé nombre de souvenirs avec d’anciennes connaissances et fis également la rencontre de nouvelles personnes. L’atmosphère était détendue et tout le monde s’amusait bien, simplement à discuter, flâner un peu ici et là, et explorer le campus (lequel soit dit en passant est un véritable bijou).

Le lendemain, le congrès débutait avec les séances plénières et les ateliers ; au menu, bien de la substance et de la bonne humeur. Nous avons tous pris le déjeuner ensemble et le soir, c’était le dîner au TexMex à l’extérieur sur le campus. Ce fut une belle et mémorable journée. Plus tard en soirée, les gens se sont rassemblés pour faire un peu de musique et partager.

Vendredi et samedi étaient également jours de séances plénières et d’ateliers dont l’un fut animé par les jeunes adultes du YAYA (Youth and Young Adults) et des jeunes adultes urantiens internationaux l’UYAI (Urantia Young Adults International), conjointement avec Jeffrey Wattles, et comportant chacun leur propre thème de discussion. Les personnes qui assistèrent à nos ateliers étaient vraiment intéressées et curieuses de savoir ce que nous faisions et avions l’intention de faire à l’avenir ; ils y étaient très favorables. Le soir, encore de la musique et quelques consommations au bar improvisé sur le campus, le tout sur un grand balcon avec vue sur San Antonio. Dans la soirée du samedi, nous avons été choyés avec une remarquable et émouvante prestation de Christina Seaborn et Bob Solone.

Nous avons eu tellement de plaisir et tout le monde était si détendu et accueillant. Bien sûr, quelques-uns sont restés debout chaque soir jusqu’au petit matin, à parler, partager et s’amuser. Certains d’entre nous en ont eu des douleurs aux mâchoires tant nous avons ri.

La dernière matinée du congrès avait lieu le dimanche, suivi du grand départ. Ce fut à la fois un moment de bonheur pour avoir partagé toutes ces relations humaines et un moment de tristesse dû au départ. Un groupe de personnes demeura sur place jusqu’au mardi afin d’assister à la réunion du Conseil général de la Fellowship, laquelle devait se tenir durant les deux jours et demi suivants. Le dimanche, quelques-uns d’entre nous, jeunes lecteurs, avons passé l’après-midi ensemble. Dans la soirée, certains sont venus avec nous dîner à l’extérieur, et ce fut fort agréable. C’était comme une rencontre entre amis de longue date.

Lundi était aussi un jour de repos, et nous en avons profité pour visiter San Antonio accompagné de ceux qui n’assistaient pas au Conseil général ; c’est une très belle ville, avec une abondance de choses à voir. Dans la soirée, quelques-uns se rendirent faire une promenade le long de la rivière en sirotant des rafraichissements. Encore une fois nous avons bien savouré ces précieux moments.

Mardi fut le triste jour du départ. Puisque je quittai seulement qu’en après-midi la plupart des gens étaient déjà partis. La nostalgie est montée en moi comme un souvenir d’enfance refaisant surface. Le vide que je ressentais après tous ces câlins et le sentiment que je ne reverrais pas ces amis avant un bout de temps m’était douloureux, mais d’un autre côté, je me sentis tellement heureuse d’avoir eu l’occasion de participer à cet extraordinaire congrès. Je suis partie avec le sentiment d’avoir acquis de meilleures connaissances et de faire partie d’une famille agrandie. Le plaisir que l’on retrouve de s’entretenir avec d’autres lecteurs, d’apprendre à se connaître mutuellement est tout simplement exaltant.

Lors de ce congrès, aucune frontière, organisations ou différence de génération n’avaient d’importance. Nous étions véritablement une famille spirituelle, d’amour et de partage. Ce fut un aperçu de ce que le monde pourrait devenir si chacun respectait et aimait les autres, et s’intéressait vraiment à eux. Quelle chance nous avons eue !

Le fait qu’il y avait tant de jeunes lecteurs avec lesquels je suis devenue si intime en si peu de temps et le fait que nous allions tous de l’avant dans nos efforts pour l’avenir de la Révélation, m’a émue et motivée au-delà des mots.

Je voudrais remercier le regroupement (Northern Lights Society of Alaska), (Lone Star Urantia Association) et le comité des jeunes adultes, YAYA (Youth And Young Adults) lesquels par leur effort commun et coopération m’ont offert cette merveilleuse opportunité de profiter de cet évènement conjoint et de m’avoir permis d’encourager la croissance de cette communauté urantienne de jeunes adultes.

Le prochain congrès de l’Association Urantia internationale sera organisé par l’Association néerlandaise UAISUN et se tiendra en 2018, près d’Amsterdam à proximité du célèbre Keukenhof, mondialement connu comme le Jardin de l’Europe. C’est l’un des plus grands jardins floraux du monde, et il se trouve à seulement 5 km de la mer.

Ce sera une occasion parfaite de nous réunir dans la fraternité et la filiation. Nous espérons vous y voir et peut-être pourriez-vous profiter de votre séjour pour des vacances en Europe.

Dans l’anticipation de cette prochaine opportunité de vous voir à nouveau,

Samantha Nior,
Vice-présidente de l’Association Urantia des Pays-Bas SUN, présidente du Comité des jeunes adultes Urantia international UYAI (Urantia Young Adults International), et membre du Comité d’adhésion de l’Association Urantia internationale

D’Alex H, Allemagne :

J’aimerais témoigner de mon expérience vécue au congrès de San Antonio de 2016 de la UAUS et de la Session estivale d’étude de la Fellowship.

J’arrivai juste à temps sur le campus de l’Université Trinity après un voyage de 18 heures comportant trois vols : de Cologne à Berlin, Berlin à Chicago et de Chicago à San Antonio. L’accueil Tex-Mex était sur le point de commencer et il ne restait plus de temps pour un peu de repos comme je l’espérais, et pour saluer les quelques personnes que je connaissais et fraterniser avec les autres participants. Après quelques agréables mots de bienvenue, plusieurs d’entre nous montèrent à la salle Skyline, où nous devions nous rencontrer chaque soir par la suite. Devant cette vue magnifique de San Antonio à partir de l’hôtel, je me suis dit : « C’est bien vrai l’Allemand, tu es rendu au Texas ! Profite bien de ce moment ! » Et de même comme je me souviens de l’avoir fait lors d’autres congrès, j’oubliai pendant un moment d’où je venais afin de mieux savourer l’accueil et l’ouverture d’esprit de mes frères et sœurs, et la rapidité avec laquelle nous laissons monter en nous cet élan de fraternité.

Après la première présentation en plénière de Carolyn Prentice le vendredi, et dont le sujet était : « Le Maître Enseignant—Exploration de la méthode d’enseignement de Jésus », j’assistai à l’atelier de James Woodward sur « L’Adoration — quelle est l’utilité du repos dans

l’adoration ? » James nous fit un bon résumé de ce que Le Livre d’Urantia nous enseigne sur l’adoration concrète et véritable du Père dans notre vie quotidienne. Après quoi, quelques-uns des jeunes adultes de la YAYA (Youth and Young Adults) et des jeunes adultes urantiens internationaux, UYAI (Urantia Young Adults International) accompagnés de Jeffrey Wattles, dirigèrent un atelier en compagnie de 30 à 40 participants. Le thème de notre atelier était « Les jeunes adultes étudiants des enseignements du Maître ». Dans cet atelier, nous formions trois groupes avec chacun une question différente sur l’actualité. Nous avons refait cet atelier le samedi. Dans notre groupe, nous discutions des possibilités de tenir un groupe d’étude en ligne et de la façon de partager notre expérience avec les autres participants. Chacun était vraiment enthousiaste de constater la façon efficace avec laquelle, nous, les jeunes lecteurs adultes interagissent et quels étaient nos plans pour une collaboration entre les comités YAYA et UYAI. Je tiens à remercier tous ceux qui se sont avancés pour nous encourager dans nos activités, nous les jeunes lecteurs, et offert leur soutien pour nos projets.

Le dernier atelier auquel j’ai assisté le vendredi, fut celui de Derek Samaras, et dont le titre était « La personnalité attrayante de Jésus ». En deux heures, il nous expliqua combien il est important que notre foi demeure attrayante dans nos efforts pour répandre l’évangile.

Le samedi matin je donnai un bref discours au sujet de notre nouvelle Association trinationale des lecteurs du Livre d’Urantia de langue allemande, également appelé Urantia-DACH. J’en profitai également pour faire la promotion du prochain grand congrès du Blue European Club à Budapest, Hongrie du 15 au 18 septembre 2016 dont le thème est « Qui est Jésus ? » Avec l’aide de l’Association Urantia internationale et de la Fondation Urantia, nous avons réussi à réunir de très bons conférenciers et responsables d’ateliers qui sauront faire de ce congrès un incontournable. J’espère avoir réussi à motiver quelques Américains à venir nous rendre visite et assister à cet évènement. Pour plus de renseignements, à ce sujet, s’il vous plaît, consultez le site Web de l’Association Urantia internationale sous l’onglet « Évènements à venir ».

Les nombreuses plénières qui ont agrémenté les ateliers de la programmation m’ont vraiment plu. Ceux que j’appréciai par-dessus tout furent ceux de David Kulieke, le dimanche « Jésus le Maître, étudiant et enseignant », et de Jeffrey Wattles le samedi « Que pouvons-nous apprendre de Jésus si nous aspirons à devenir enseignants dans son mouvement évangélique ? L’unité de la personnalité de Jésus, son message et ses méthodes d’enseignement ». Le dimanche, nous avons eu une réunion conjointe des comités YAYA et UYAI où nous, les jeunes adultes, avons partagé nos idées et discuté des plans à venir. Nous étions tous d’accord que nos deux comités, d’une certaine manière, ne faisaient qu’un, et qu’il était de notre devoir de grandir ensemble dans la coopération. Lors de cette réunion, je suis venu au bord des larmes juste à penser à quel point j’aimais ces gens et combien ils allaient me manquer après mon retour en Allemagne. Ceci est devenu ma famille spirituelle internationale.

Chaque soir, nous terminions la journée en socialisant dans la salle Skyline avec musique et conversations. Le samedi soir, nous avons été comblés par un magnifique concert donné par Bob Solone au piano et Christina Seaborn au violon. Ceci a rendu l’atmosphère si détendue que partout nous ne voyons que des visages souriants et les contacts avec de nouvelles personnes n’en étaient que plus faciles et agréables. Je trouve que ce genre de socialisation est constructif et favorise le temps d’échanger avec presque toutes les personnes présentes. Je ressentais un véritable amour pour chacun, et il me semblait que tous avaient le même sentiment envers moi en particulier parce que j’étais la seule personne présente en provenance de l’Allemagne. Je ne savais pas que les Américains avaient tant d’amour pour nous les Allemands, et j’ai constaté que j’avais le même sentiment pour eux. Ce fut une expérience très enrichissante pour moi.

J’apprécie vraiment la spiritualité lorsqu’elle permet de nous relier les uns aux autres. Et ce que je trouve le plus remarquable est notre capacité de demeurer enthousiaste et de faire preuve d’une ouverture de cœur sans réserve. J’ai par la suite essayé de garder cet esprit, et d’apporter chez moi un peu de cette mentalité. Ces moments que je partageai avec d’autres jeunes lecteurs furent particulièrement agréables. Il y avait un tel esprit de fraternité et de compréhension, comme on dit : « il y avait de l’amour dans l’air », tout comme si nous nous connaissions depuis des années. Comme il est remarquable de pouvoir développer avec tant de rapidité une telle intimité avec nos frères et sœurs. Il faut souligner que l’humour y a joué un grand rôle, plusieurs en avaient des douleurs à la mâchoire d’avoir tant ri. À la fin du congrès, je m’étais enrichi d’une centaine de nouveaux amis et de nombreux autres frères et sœurs. La rencontre de ces gens adorables fut pour moi la chose la plus remarquable de ce voyage au Texas, car ici en Allemagne, il est très difficile d’entrer en contact avec d’autres lecteurs, d’apprendre à connaître et de tisser des liens. Je considère qu’il est important de développer chez nous ce sens de communication et de fraternité, car la révélation y est toujours au « stade de l’enfance ». Il y a encore tant à faire en Allemagne…

Je fus très chanceux d’avoir eu l’occasion de demeurer quelques jours de plus au Texas après l’évènement. Ceci a rendu mon voyage semblable à une vacance. Je me souviens l’année dernière, lorsque j’ai assisté au Congrès de l’Association internationale au Québec, Canada, j’étais très triste d’avoir à prendre la navette vers l’aéroport si tôt après le congrès. Je n’ai pas même eu le temps de dire au revoir à tout le monde. Mais cette fois, j’ai eu le plaisir de passer une soirée et deux jours supplémentaires pour visiter les villes de San Antonio et Austin et avoir un peu de plaisir avec les autres. Je vais garder cette expérience dans mon esprit comme un de mes plus beaux weekends. Je dois souligner que mon enthousiasme est également dû au fait que je n’ai pas beaucoup voyagé dans ma vie et de voir le Texas et une partie des États-Unis fut pour moi une expérience mémorable. Mais aucune expérience n’est plus belle que le partage d’un amour inconditionnel. Je vous aime tous ! Merci grandement !

J’aimerais offrir un merci tout à fait spécial à l’Association Urantia Lone de San Antonio, la Northern Lights Society de l’Alaska, et l’Association Urantia internationale pour avoir rendu possible ma participation à cet évènement. Sans leur aide, je n’aurais pu y participer. Je me réjouis à la pensée d’une prochaine rencontre avec vous.

Gros câlin à tous !

Alexander H.
Cologne, Allemagne
Membre du Conseil et Ambassadeur de Urantia-DACH
Membre du Comité des jeunes adultes Urantia international.

Brochure d’information

La brochure d’information de l’Association Urantia a été révisée et peut être trouvée sur le site dans About Us/Governance & Policies, ou vous pouvez suivre ce lien pour télécharger directement le PDF :

https://urantia-association.org/wp-content/uploads/2016/11/AssocBroch_french-1.pdf

Une brochure d’une page pliée en trois, donnant un bref aperçu de l’Association Urantia internationale. Elle est conçue pour les étudiants du Livre d’Urantia qui peuvent ne pas être familier avec notre Association et qui voudrait peut-être participer à nos services et programmes.

Les associations nationales et locales sont encouragées à utiliser cette brochure pour informer les lecteurs sur qui nous sommes et ce que nous faisons. Elle peut être téléchargée et imprimée ; il y a un espace à l’arrière pour placer un autocollant avec les informations de votre association nationale ou locale. Le Bureau central aura également une petite quantité à portée de main.  http://urantia-association.org/about-uai/contact-us

Rapport annuel 2015

Annual Report 2015
Le rapport annuel 2015 pour l’Association Urantia internationale est maintenant disponible sur le site Web.

Le rapport annuel est produit chaque année pour donner des informations détaillées sur la mission, les buts et objectifs de l’Association, les réalisations de l’exercice, le résultat financier et les dépenses, ainsi que les plans pour l’avenir immédiat.

Vous pouvez y accéder sur le site sous About Us/Governance & Policies ou aller directement sur le PDF: http://urantia-association.org/wp-content/uploads/2016/08/UA_AR2015.pdf

Les commentaires et les questions sont toujours bienvenus. Vous pouvez les envoyer via le site Web à http://urantia-association.org/about-uai/contact-us

 

Les médias sociaux et l’Association

Si vous êtes actifs sur les médias sociaux, l’Association Urantia internationale a développé une présence sur quelques-unes des différentes plateformes de médias sociaux. Pourriez-vous, s’il vous plaît, envisager de nous aider dans notre travail de diffusion en suivant, en aimant ou en nous rejoignant sur les sites suivants :

Facebook page d’accueil : https://www.facebook.com/urantia.association
Facebook Groupe Public : https://www.facebook.com/groups/UrantiaAssociationInternational
Instagram : https://www.instagram.com/urantia_associat_international
Twitter : https://twitter.com/UrantiaAssoc
Le Forum : http://urantia-association.org/forums

Votre soutien sera grandement apprécié.

Congrès Urantia à Budapest

Qui est JésusC’est avec un grand plaisir que nous annonçons le Congrès Urantia européen, qui se tiendra à Budapest, en Hongrie du 15 au 18 septembre 2016

Le Blue Club a travaillé avec acharnement pour créer cet évènement en Europe de l’Est. Ils ont choisi la ville historique de Budapest afin de tenir ce congrès international dans le but d’unir l’est et l’ouest. Leur dernière rencontre fut à Berlin en 2014. Cinquante-cinq lecteurs du Livre d’Urantia ont participé à cet évènement. Le but de ce congrès est de s’entretenir au sujet de Jésus avec comme thème : Qui est Jésus ? Les lecteurs de partout dans le monde sont bienvenus à ce congrès sur notre continent.

Organisé par : The Blue Club (Lecteurs Européens du LU)
Parrainé par : l’Association Urantia internationale et La Fondation Urantia
Les inscriptions doivent être faites au plus tard le 7 septembre 2016.
Forfait du congrès sans hébergement est de € 285

Inscrivez-vous maintenant

Pour les questions concernant l’inscription, contacter par courriel : [email protected] européen

Pour plus de détails sur l’inscription, consultez le site http://urantia-association.org/2016/04/03/european-urantia-conference/

Congrès Urantia d’Amérique latine à Bogota

enseignant-et-etudiantL’Association Urantia de Bogota vous invite au premier Congrès latino-américain Urantia, les 14, 15, 16 et 17 octobre, 2016 au Lancaster House à Bogota, en Colombie.

Le thème du congrès est L’Enseignant et l’étudiant. Ce thème sera développé à partir des questions telles que : Qu’est-ce que cela signifie d’être un enseignant dans notre communauté ? Qu’est-ce que cela signifie d’être un enseignant au niveau local, à des étudiants avancés, pour des nouveaux lecteurs, et à ceux qui n’ont jamais entendu parler du Livre d’Urantia et peut-être ceux qui ne se soucient même pas d’en entendre parler ? Comment pouvons-nous parler des enseignements du livre sans jamais mentionner le livre ? Comment Jésus a-t-il enseigné à chacun des différents publics qu’il a rencontrés ?  Que pouvons-nous apprendre sur les méthodes d’enseignements des différentes ‘’écoles’’ décrites dans le livre – les écoles Melchizédek, les écoles d’Édentia, Dalamatia, Salem, Urmia ? Comment ont été formés les enseignants lors des révélations précédentes ?

Pour ce congrès, nous avons créé une bourse spéciale pour accommoder le leadership d’Amérique latine, grâce à l’aide de la Fondation Urantia, de l’Association Urantia internationale et de la Fellowship. Cela signifie que nous pouvons aider ces dirigeants d’Amérique latine ayant besoin d’aide financière pour représenter leur pays lors de ce congrès. Ceci incluant les présidents actuels ou futurs d’Amérique latine, les vice-présidents et les dirigeants qui peuvent restituer chez eux les enseignements acquis lors du congrès et les appliquer.

S’il y a suffisamment de leaders latino-américains qui participent à ce congrès, une réunion spéciale sera organisée pour eux à la fin de l’évènement. Pour plus d’informations sur la bourse pour le leadership en Amérique latine, contactez : [email protected]

INSCRIPTIONS

Les inscriptions doivent être faites au plus tard le 7 octobre 2016. Le forfait sans hébergement est de 180 US $.

Pour toutes questions reliées à l’inscription, veuillez écrire à l’adresse courriel suivante : [email protected]
Vous trouverez plus d’informations en anglais concernant l’endroit et le programme, au :  http://urantia-association.org/2016/08/22/latin-american-urantia-conference

Réunion pour les lecteurs du Livre d’Urantia en Russie

Tamila Ramigova

Venue Picture Moscow Conference 2016Bienvenue à cette première réunion pour les lecteurs de langue russe du Livre d’Urantia qui aura lieu à l’Hôtel Novahoff à Moscou, Russie du 9 au 11 septembre 2016.

Tous les étudiants du Livre d’Urantia de langue russe sont invités !

Thème : Devenir amis et s’aimer les uns les autres

Vous ne pouvez observer l’esprit divin à l’œuvre dans votre mental, mais il existe une méthode pratique pour découvrir le degré́ auquel vous avez abandonné le contrôle des pouvoirs de votre âme à l’enseignement et aux directives de l’esprit intérieur venu du Père qui est aux cieux : c’est le degré́ de votre amour pour vos semblables. Cet esprit du Père participe de l’amour du Père ; quand il domine l’homme, il le conduit infailliblement dans la direction de l’adoration divine et de la considération affectueuse pour son prochain. [Fascicule 146:3.6, page 1642.2]

Il est moins important d’aimer tous les hommes aujourd’hui que d’apprendre chaque jour à en aimer un de plus. [Paper 100:4.6 page 1098.3]

INSCRIPTION

Pour vous inscrire s’il vous plaît, contacter :
Ekaterina Alexandrova – courriel : [email protected] Téléphone : +7 916 114 73 73 ou
Tamila Ragimova – courriel : [email protected] Téléphone +57 312 850 97 16

Plus de détails logistiques sur le lieu et le programme sont disponibles en anglais à http://urantia-association.org/2016/08/22/meeting-for-russian-urantia-book-readers

Cliquez ici pour obtenir des informations en russe

Cliquez ici pour obtenir des informations en espagnol

Partager Le Livre d’Urantia à travers des Webinaires

le Comité des Congrès

Une expérience incroyable !

C’est avec une grande joie et avec enthousiasme que nous sommes ici pour vous parler des tâches qui sont en cours d’exécution par le Comité des Congrès de l’Association Urantia internationale concernant l’organisation de webinaires pour toute l’Amérique latine. Le comité est présidé par Antonio Schefer avec la collaboration de Tamila Ragimova , Olga López Molina , Flor Robles , Mario Ferreyra , Cesar Paulo Zapelloy et Jeannie Vázquez .

Cette aventure d’étude et de communion, dans la fraternité spirituelle, a commencé le 12 juillet 2015, avec la présentation de Tamila Ragimova , de la Colombie, sur le thème «Les races humaines ». Ces webinaires sont diffusés en ligne via Zoom par l’intermédiaire de nos amis de l’Association Urantia du Brésil. Ces salles de conférence virtuelles conviviales permettent aux participants d’accéder à des webinaires de leur ordinateur, de leur tablette ou de leur téléphone cellulaire, et ainsi permettant d’enregistrer les réunions dans des vidéos de haute qualité, que nous téléchargeons sur la chaîne YouTube de l’Association.

Nous avons eu des participants de tous les pays des Amériques, ainsi que de l’Europe, du Japon et de la Russie. La plate-forme en ligne a prouvé être un excellent moyen de contact, d’amitié et d’union entre les lecteurs résidant dans différents endroits à travers le monde. Ceci nous offrant la possibilité de se connaître, de partager des expériences de vie, de connaître plus sur les révélations d’Urantia, et par-dessus tout, pour améliorer notre relation en tant que membres de la fraternité spirituelle du royaume de notre Père Céleste.

Ces webinaires nous aident à partager différents points de vue sur les enseignements du Livre d’Urantia,  d’enrichir et de développer une compréhension plus profonde sur ceux-ci,  afin que nous puissions accroître notre capacité à prendre des décisions éclairées en ce qui concerne notre croissance spirituelle , tels que: de se rapprocher du Père ; de  faire sa volonté avec plus de fidélité ; de L’aimer Lui et nos frères encore plus ;  pour profiter de la communion fraternelle ; de mieux nous  connaître les uns les autres ; de renforcer notre engagement personnel à notre progrès spirituel ; et de servir nos frères et sœurs . De marcher dans la claire lumière de la vérité vivante est le but qui nous guide dans le service à la communauté de nos frères, des lecteurs et des étudiants du Livre d’Urantia.

En juillet 2016, nous avons présenté 24 webinaires sur une gamme variée de sujets, y compris; «Réflexions pour les enseignants et les croyants de la cinquième révélation d’époque », présenté par Olga López Molina, d’ Espagne; « Les réalités de la foi vivante – La méthode de la religion de l’Esprit », présenté par Jaime Díaz, du Mexique; « L’énergie-matière de la physique et Le Livre d’Urantia », présenté par Carmelo Martínez, d’Espagne; « Réflexions sur l’Idéal de la Religion – Rodan d’Alexandrie », présenté par Flor Robles, des États-Unis et Mario Ferreyra, d’Argentine; « Comment Jésus a enseigné », présenté par Andrés Ramírez, de la Colombie; « Une manière efficace de servir la Révélation – Enseignements du Livre d’Urantia », présenté par Jeannie Vázquez, de l’Uruguay; « La géographie en tant que support pour l’étude de l’histoire », présenté par Jaime Rey, de la Colombie; « L’omnipotence du Père Universel », présenté par Alfredo Esquivel du Mexique; « L’Adoration et la méditation: les outils de l’âme », présenté par Mariano Pérez, de l’Espagne.

Notre prochain projet sera d’organiser des ateliers sur le sujet, « La Vie et les Enseignements de Jésus » qui sera offert tous les dimanches en août et septembre, jusqu’au 9 octobre 2016. Au cours de ces ateliers, nous allons travailler à préparer des réponses aux questions attendues des étudiants qui souhaitent en apprendre plus sur Jésus. L’objectif de ces ateliers est d’aider les orateurs qui prendront part au premier congrès Urantia latino-américain à Bogota, à répondre à ces questions. Ce congrès se tiendra à Bogota en Colombie du 14-17 octobre 2016 et le thème sera « L’enseignant et l’élève ».

Chers amis, nous vous invitons cordialement à prendre part à ce cycle de webinaires et d’ateliers. Pour plus d’informations sur la façon d’accéder à Zoom, et pour consulter  le calendrier des webinaires et des thèmes qui seront présentés,  veuillez  visiter : https://www.facebook.com/urantia.association

Pour voir les vidéos webinaires, veuillez  visitez : https://www.youtube.com/channel/UC_a2gwYGKpctnii4_nx8_vA

Chacun est bienvenu !

Salutations chaleureuses et fraternelles, de vos frères et sœurs et des membres du comité des Congrès de l’Association Urantia internationale

Congrès Urantia Italien- Français- Suisse

Hotel Europa BuildingNous sommes heureux d’annoncer le deuxième congrès en Italie pour les lecteurs italiens, suisses et francophones du Livre d’Urantia qui se tiendra du 7 au 9 octobre 2016 à l’Hôtel Europa, Desenzano del Garda, Italie.

Ce sera un honneur et un plaisir d’accueillir les participants espagnols, allemands et anglophones également. Notre intention est que cet évènement soit une réunion d’élévation spirituelle alors que nous nous réunissons dans une ambiance conviviale pour partager nos idéaux communs.

7-9 octobre 2016
Thème: La survie du soi?

Hotel Europa, Desenzano del Garda, Italy

Pour l’inscription, contacter

Danielle La Scala
123 chemin de Bouger
F 74250 Fillinges (France)
T +33 6 33 84 3440
Courriel : [email protected]

Le coût du congrès est de 30€

S’il vous plaît, noter que ce montant ne comprend pas l’hébergement et la nourriture.

Pour plus de détails sur la réservation de l’hôtel qui comprend l’hébergement et tous les repas, voir http://urantia-association.org/2016/08/22/italian-french-swiss-urantia-conference

 

Le Salon international du livre à Bogota

Association Urantia de Bogota

Bogota BF 2La Foire internationale du livre de Bogota, rassemble des exposants de l’industrie du livre du monde entier, mais principalement d’Amérique latine. Il est organisé chaque année au Corferias – Centro de Convenciones à Bogota, en Colombie.

C’est dans la diversité que la foire s’est caractérisée du 19 avril au 2 mai 2016.   Plus de 150,000 titres étaient disponibles dans vingt-trois salles d’exposition, et trois cents auteurs nationaux et étrangers des plus connus étaient présents. Un total de 1,240 évènements, représentant vingt et un pays, a attiré plus de cinq cent mille personnes.

L’Association Urantia de Bogota est présente à la foire depuis plusieurs années, mais ce n’est qu’en 2014 qu’elle a commencé à participer avec son propre kiosque. Cet effort a nécessité à la fois un investissement financier et un en ressources humaines. À mesure que la sensibilisation au Livre d’Urantia croit, plus de bénévoles sont participants à l’intérieur du kiosque.

Ce projet n’aurait pu être possible sans l’aide et le soutien de plus de quarante personnes, comprenant les bénévoles au kiosque et les partenaires indirects fournissant un soutien de diverses autres manières. L’Association Urantia de Bogota souhaite remercier les volontaires pour leur travail et leur service.

Nous sommes également reconnaissants envers la Fondation Urantia pour le don des cent cinquante livres à couverture rigide lors de cet évènement. Cent deux livres ont été vendus à notre kiosque, et les profits ont été utilisés pour aider à compenser les coûts de celui-ci.

Bogota BF 3Plus de seize mille dépliants ont été distribués aux personnes qui nous ont visitées. Ces dépliants de l’Association Urantia contiennent des informations de contacts, de sites web et des listes de livres et autres publications sur Le Livre d’Urantia.

Les bénévoles ont parlé directement avec plus de deux mille personnes sur Le Livre d’Urantia, en leur donnant une explication au sujet du livre et en répondant aux différents intérêts de chacun. Beaucoup de ces personnes avaient déjà entendu parler du livre. Certaines d’entre elles l’ont déjà, font partie de groupes d’étude et souhaitent recevoir plus d’informations.

Les noms, numéros de téléphone et adresses courriel ont été recueillis auprès de trois cent cinq personnes intéressées par l’achat d’un livre, par la réception du bulletin de nouvelles de l’Association, ou à la participation d’évènements, à des conférences ou à des conférences à venir.

Au cours de la foire, il s’est tenu trois conférences d’introduction sur Le Livre d’Urantia et un atelier intitulé « épigénétique d’Urantia, » qui a été suivi par plus de trente personnes.

L’emplacement du kiosque était excellent, vu l’affluence des personnes qui nous ont rendu visite, en particulier les jeunes.

Le kiosque était attrayant avec son comptoir, un étalage de livres, deux tables avec des chaises pour les visiteurs, un ordinateur pour prendre des informations, et un data phone pour les paiements par carte de crédit. Les murs étaient décorés avec de grandes affiches représentant le livre, le Maître Univers et Jésus.

Bogota BF 1Nous tirons une grande satisfaction personnelle de nos efforts de plusieurs manières : d’abord, de rencontrer de nouveaux lecteurs, de prendre contact avec des lecteurs de longue date et spécialement des lecteurs ne faisant partie d’aucune organisation – et par-dessus tout, d’aider beaucoup de gens à découvrir la révélation Urantia. Nous sommes également heureux que ce projet trace un sentier et un exemple pour les lecteurs ailleurs dans le monde, les encourageant à entreprendre des projets de services similaires.

Nos meilleures salutations,
Andres Ramírez, Marlene Tovar Alvarado, et Wilson León
Membres de l’Association Urantia de Bogota

Rencontre des lecteurs du Livre d’Urantia en Espagne

Olga López, Spain

15th Spanish Meeting - Group PhotoLa 15e réunion des lecteurs d’Espagne du Livre d’Urantia a eu lieu du 28 avril au 1er mai 2016 à l’Hôtel Conde Duque à Bilbao (Pays basque, au nord d’Espagne), à proximité du célèbre musée Guggenheim. Jusque-là, les réunions des lecteurs du Livre d’Urantia n’ont jamais eu lieu dans cette partie du pays, il était donc temps de remédier à ce manque et ce fut en effet une bonne décision !

Nous étions près de 40 personnes venant de presque tous les coins du pays. Comme lors de la dernière réunion, nous avons eu le plaisir d’être avec Antonio Schefer, qui est venu des Pays-Bas, représentant l’Association Urantia Internationale. Merci d’être venu, Antonio !

Nous avons repris la même formule de 3 nuits / 4 jours comme nous l’avons fait lors de la dernière réunion, car c’est très apprécié des participants (un jour de plus signifie plus de plaisir). Le thème de cette réunion était « Rentré chez-soi : notre carrière ascensionnelle », et son but était de parler de tous les aspects de la carrière mortelle ascendante, comme il est indiqué dans Le Livre d’Urantia.

À cette occasion, différents formats de présentations ont été utilisés : des présentations qui ont duré environ 30 minutes, ainsi que 3 courtes présentations d’une dizaine de minutes par 3 autres participants. Nous avions aussi un atelier et une table ronde avec un modérateur et quatre participants. L’Association espagnole n’est pas très enthousiaste quant à la monotonie !

Voici les présentations que nous avons appréciées à cette réunion :

  • Une vue rapide sur la carrière ascensionnelle, par Jaime Marco
  • Les Aides intérieures, par Ginés Avilés
  • Les Aides extérieures, par Víctor Izquierdo
  • Les Aides physiques et matérielles, par José Manuel Duarte
  • Le libre arbitre, par Carmelo Martínez

Une discussion ouverte et animée se réalisait après chaque présentation. L’atelier se portait sur le fascicule 112 (La survie de la personnalité) et était facilité par Eduardo Altuzarra.

La table ronde a été animée par Mariano Pérez. Le thème principal était « Le sens du Plan d’Ascension », où participaient Miguel Bustos, Ismael Gracia, Paula Requejo, et Ana María García. Cette activité a été enregistrée et vous pouvez la regarder ici au cas où vous seriez intéressé.

15th Spanish Meeting - PintxosNous avons également eu l’occasion de profiter de deux activités supplémentaires qui nous ont permis de fraterniser encore plus : la première fut une brève excursion à Artxanda ; une colline qui offre une vue magnifique sur Bilbao. La seconde était une promenade le long de la rivière Nervion, qui a pris fin avec un merveilleux moment où l’on a mangé des « pintxos » (les « tapas » du Pays basque) et boire de la bière et du vin.

Mais les activités de notre réunion ne se sont pas arrêtées là. Tous les soirs, des discussions spontanées ont surgi, et nous nous sommes engagés dans des conversations jusqu’à très tard dans la soirée. C’est notre façon particulière de profiter de la compagnie des autres !

Le dimanche, nous avons eu l’Assemblée générale de l’Association Urantia espagnole, où le conseil a présenté les activités réalisées en 2015. Il y eut un changement dans le conseil d’administration de l’Association espagnole : Ismael Gracia secrétaire a été remplacé par Miguel Bustos. Il a également été mentionné que les postes de président et de trésorier seront renouvelés en 2018, de sorte que le conseil d’administration sera modifié en partie tous les deux ans.

Après le déjeuner du dimanche, ce fut le temps de se dire au revoir, moment le plus triste, mais nous sommes tous revenus à la maison avec nos batteries spirituelles rechargées à plein, et nous anticipons d’assister à la réunion de l’année prochaine !

Olga López
Association Urantia d’Espagne

Mon expérience avec Le Livre Urantia

… et ma collaboration à la création du Groupe d’étude Auckland

Neville TwistJ’ai découvert Le Livre d’Urantia quelque part en 1985. Il me fut présenté par un collègue qui apportait ce très grand livre bleu au travail afin d’en faire la lecture à son heure de lunch. Quand je lui demandai de quoi parlait ce grand livre, il eut une réponse hésitante, disant à peu près ceci : « ce n’est rien d’important et de toute façon, trop difficile à comprendre », il me fit cette réponse à plusieurs reprises, jusqu’à ce que je me décide un beau jour de prendre le livre et d’en consulter la table des matières. En voyant les fascicules à propos de la vie et les enseignements de Jésus, je sus sur-le-champ que je devais lire ce livre. Peu de temps après, je m’en procurai un exemplaire et commençai à lire, et à lire, et à lire !

Ayant grandi dans un foyer chrétien, conservateur et fondamentaliste, j’ai reçu une base solide dans les enseignements bibliques et écouté beaucoup de sermons basés sur les croyances de l’évangéliste Billy Graham. Et bien que je n’aie pas mis les pieds dans une église depuis plusieurs années, j’ai toujours conservé ma foi en Dieu. J’ai éprouvé le désir de redécouvrir Dieu et de connaitre son dessein à mon égard. Ce désir m’amena à explorer d’autres confessions religieuses, voyageant dans des contrées lointaines, jusqu’à vivre dans un kibboutz en Israël. J’étais avide de vérités supérieures et des significations profondes de la vie.

Peu de temps après m’être plongé dans la lecture du Livre d’Urantia, (en délaissant la rénovation de maisons et nombreuses autres responsabilités), nous eûmes le privilège de recevoir la visite (ici, à Auckland, Nouvelle-Zélande, en 1986), de John Hales, Berkeley Elliot et Tom Allen, représentants de la Fondation Urantia et de la Brotherhood. Ils nous encouragèrent à former un groupe d’étude et de nous réunir sur une base régulière, ce à quoi nous nous sommes engagés dès le départ. Nous avons formé le premier groupe d’étude Urantia Book Auckland, dont je suis heureux de dire qu’il s’est maintenu bien vivant depuis. (Il y eut au moins un autre groupe d’étude qui nous précéda dans la capitale néozélandaise, Wellington).

Bien que nous formions un groupe diversifié, nous sommes demeurés unis depuis 30 ans déjà. Le groupe d’étude est devenu un aspect important dans nos vies. Il fut une source d’inspiration et d’apprentissage, d’échange d’idées et de valeurs, une occasion d’amitié et de communion fraternelle; sachant que nous étions en possession des plus grandes vérités disponibles sur notre planète et des responsabilités qui en découlent; étant en mesure de partager notre intimité spirituelle avec d’autres croyants dans le Père Universel, le Fils Créateur, la fraternité des hommes, et les enseignements de Jésus de Nazareth.

Au début de l’existence du groupe, et ceci pour les 10 premières années, nous nous rencontrions sur une base hebdomadaire avec un programme d’étude des fascicules bien établi pour l’année entière. De mémoire, nous avons lu presque tout le livre de cette manière, sinon sa totalité. Le nombre des participants à ces réunions variait de 4 à 10, avec un groupe d’inconditionnels d’environ 5. Au fil des ans, nous avons accueilli beaucoup de visiteurs, mais malheureusement, peu sont restés. Beaucoup étaient des chercheurs sincères de vérité, tandis que d’autres avaient des motivations cachées dont ils voulaient faire la promotion. Très tôt, nous avons compris que le véritable but du groupe était d’étudier Le Livre d’Urantia, et Le Livre d’Urantia seulement.

Au fil des ans, la manière dont les réunions du groupe d’étude se déroulaient a évolué et changé, tout comme l’a fait le monde autour de nous. Généralement, nous avions toujours un modérateur pour présider nos réunions et assurer le bon déroulement des choses. Une autre mesure faisant partie de notre protocole était celle de commencer et de terminer nos réunions par une courte prière, chose qui je pense doit faire partie de chaque réunion des groupes d’étude. Elle aide à bien disposer notre âme, à devenir plus conscients des forces spirituelles dans et autour de nous, et rendre notre accueil plus agréable pour nos visiteurs invisibles. Cette mesure nous aide également à mieux nous centrer sur les enseignements, et faire en sorte qu’ils « reflètent » les véritables significations de nos valeurs.

Je connais un certain nombre de personnes qui sont de sincères lecteurs du Livre d’Urantia, mais lesquels, pour diverses raisons, préfèrent ne pas fraterniser ou étudier avec d’autres. Pour moi, cette situation est bien triste. Être capable de socialiser librement et discuter des enseignements avec d’autres lecteurs du Livre d’Urantia est important. Tout comme découvrir que quelqu’un d’autre a interprété un passage d’une manière complètement différente de nous — et pouvoir ensuite en débattre ! Nous avons également trouvé très important de souligner les évènements sociaux : la célébration du Noël urantien (21 août), Pâques, la Journée nationale de l’étude ; la participation à des congrès régionaux et internationaux est également très importante, bien que  ceci puisse parfois être difficile à cause des distances à parcourir.

Le monde change et rapidement. Nous vivons dans un univers en évolution dans le temps et l’espace, de sorte que les changements sont inévitables. Ces changements vont se refléter dans la façon dont nous gérons notre groupe d’étude. L’Internet jouera sans aucun doute un rôle déterminant dans ces changements. Dans les faits, lors d’une récente rencontre de notre groupe, nous avons décidé de tenir notre prochaine réunion en ligne à l’aide de Skype ou Zoom. Si cela se passe bien, nous nous proposons tenir une réunion par mois de cette façon afin de donner aux lecteurs de partout en Nouvelle-Zélande, la chance de se joindre à nous. Nous allons continuer de nous rencontrer en personne sur une base régulière, car nous croyons que le contact social personnel que nous retrouvons dans nos groupes et congrès est une partie essentielle de la croissance offerte avec cette révélation.

Il est décevant de constater que le nombre de membres de notre groupe est resté à peu près le même au cours des années ; d’autant que plusieurs sont maintenant à leur retraite. Il est dommage qu’il n’y ait pas de relève pour prendre les rênes et de garder la flamme vivante. On nous a dit que nous avions reçu la Révélation de façon anticipée, et que nous devions donc attendre que les enseignements s’épanouissent d’eux-mêmes. Nul doute que les séraphins des églises et les séraphins du progrès débattront des moyens les plus appropriés pour utiliser la Révélation. Je suis sûr que le Comité des Groupes d’étude de l’Association Urantia internationale se penchera sur les moyens les plus appropriés pour stimuler la croissance et l’intérêt pour de nouveaux groupes et la façon de les relier entre eux.

Au fil des ans, j’ai assisté à environ 12 congrès régionaux et internationaux, tous tenus en Australie, à l’exception de 2 en Nouvelle-Zélande. À la faveur d’une excellente planification et organisation grâce à des personnes dévouées et talentueuses, ces congrès furent toujours vraiment enrichissants, édifiants, motivants, rafraichissants et inspirants. Ils représentent de merveilleuses opportunités de faire connaissance avec de nouveaux lecteurs, renouer avec d’anciens amis, partager des expériences et acquérir des connaissances au contact de gens très sages et brillants. C’est également un exercice de modestie que de partager en groupe, prière, méditation et culte, et d’agrémenter le tout de musique, de sketchs et de bonne humeur. L’amitié fait que tout ceci peut durer la vie entière et peut-être plus longtemps encore.

En tant qu’individu, en tant que croyant au Livre d’Urantia et à ses enseignements, en ayant l’assurance que la cinquième Révélation d’époque changera un jour complètement ce monde, je crois qu’il est de ma responsabilité de partager sereinement ces vérités avec les autres ; essayer avec insistance de diffuser la vérité ; essayer de faire appel aux fragments divins de mes frères. Je n’ai jamais honte de révéler ce qu’est Le Livre d’Urantia. Je peux discuter du livre avec discernement, et avec toute personne qui a soif de vérité. La plupart des gens qui me connaissent savent aussi que je suis un étudiant du Livre d’Urantia et que je ne suis que trop disposé à partager ces vérités célestes avec toute personne qui me prêtera l’oreille.

Quel privilège qu’est celui d’avoir découvert ce livre et enlever tant de confusion, doute, dogme, théologie, tradition et rituels. Pour avoir un nouveau « point central de référence » dans la pensée, d’avoir espoir dans l’avenir de cette planète, dans la vie éternelle et dans une carrière universelle sans fin. Loué soit le Père et son merveilleux Fils créateur, Jésus de Nazareth, Fils de Dieu, et Fils de l’homme.

Neville Twist,
Membre du Comité des groupes d’étude de l’Association Urantia internationale
Vice-président de ANZURA