Urantia Association
Regardez en ligne | Version imprimable

Journal – Novembre 2017

Dans ce numéro

Journal Éditorial Novembre 2017

Suzanne Kelly, États-Unis

Bienvenus, amis lecteurs. L’année 2017 apporte des changements dans le format de notre journal, qui est maintenant lu en ligne et sera publié deux fois par an, avec un numéro spécial occasionnel contenant des articles et des présentations sur les nombreuses conférences dans le monde.

Ce numéro se concentre sur  le temps et l’espace, la distance et la destinée. Notre première contribution ‘fantastique’ est de Nigel Nunn, Australie, et c’est un voyage énormément palpitant et instructif à travers l’Immense Orvonton. Utilisant des cartes stellaires, et un odomètre colossal, Nigel nous donne une compréhension entièrement nouvelle du voyage stellaire à travers la perspective que ‘ vous êtes ici et cela vous prendra tant d’années-lumière pour aller là ‘. « Puisque c’est 250 000 années-lumières depuis la périphérie (près de Nébadon) jusqu’à Uversa, et puisqu’Uversa est située centralement, devrions-nous supposer qu’Orvonton s’étend (plus ou moins) sur une distance similaire de l’autre côté ? Si oui, cela suppose une ‘longueur’ pour Orvonton de l’ordre de 400 000 à 500 000 années-lumière. » Et si ce n’est pas assez pour vous faire graviter , la danse de Nigel avec les divisions de la matière vous fera tourbillonner à une vitesse d’Organisateur de Force en vous donnant une nouvelle perspective ; « Si nous étions des Organisateurs de Force regardant vers Orvonton plus bas, que verrions-nous d’en haut ? Puisque chaque secteur majeur a son propre centre de rotation [Fascicule15:3.12] et que les trois sont en rotation autour d’Uversa [Fascicule 15:3.13], j’imagine que nous verrions quelque chose comme dix spirales électromagnétiques brillantes de gravita enchâssées dans dix tourbillons d’ultimata électromagnétiquement sombres. » Article brillant, Nigel !

Lire la suite

L’Immense Orvonton

Nigel Nunn, Australie

En tant qu’étudiants des fascicules d’Urantia, devrions-nous prendre au sérieux « L’Île du Paradis » ? Et qu’en est-il de « la puissance spatiale » et des « organisateurs de force »?Si nous pouvons accepter ces choses, alors il semble raisonnable de faire un pas de plus, et de prendre au sérieux leur description de l’ultimaton, « la première forme mesurable d’énergie »(42:1.2)

Compte tenu de toutes ces choses, nous nous trouvons confrontés à un défi fascinant : comment relier les ultimatons à la physique actuelle et aux technologie qui permettent le fonctionnement des téléphones mobiles et des GPS par satellite ? Comme nous le savons, les puces dans nos téléphones utilisent une sorte de « mécanique quantique », tandis que le système de navigation par satellite nécessite cette sorte de relativité « faiblement entrevue » (195:7.5) par Einstein.

Malheureusement, nos meilleures idées actuelles pour expliquer comment tout cela fonctionne – nos ‘modèles standards’ de théorie du champs quantique et de la relativité – sont incompatibles les unes avec les autres. Mais qu’en serait-il si le Livre d’Urantia pouvait montrer à ces deux théories comment ‘jouer ensemble’ ? C’est la question que j’explore dans la première partie d’une vidéo à venir. Dans la seconde partie, je considère certaines des implications de ce que révèle le Livre d’Urantia, d’abord en ce qui concerne les trous noirs, puis concernant la Voie Lactée. Les prochaines pages offrent un bref aperçu.

Lire la suite

Le Mental Humain Animé par les Logiciels Cosmiques

Julian McGarry, Australie

Nigel a une façon charmante de rendre quelque chose de plutôt complexe accessible et compréhensible pour le mortel moyen. Son explication de comment les sept adjuvats nous préparent mentalement à  être habités ultérieurement par l’Ajusteur de Pensée et l’Esprit de Vérité m’a vraiment aidé. En tant qu’enfants de l’âge de l’information, le monde des ordinateurs nous offre beaucoup de métaphores qui peuvent nous aider à comprendre les opérations de cette « arène mentale du choix »(page 1271:0).  Je considère en quelque sorte le cerveau humain comme le ‘hardware'(ndt : matériel électronique) que les Porteurs de Vie ont mis des millions d’années à perfectionner. Pour qu’un hardware quelconque puisse fonctionner, il doit être capable de détecter, recevoir, et traiter les logiciels qui l’animent. Dans notre cas, ces logiciels commencent en tant que système d’exploitation fondamental…les sept adjuvats …circuits émettant un niveau de conscience de la Divine Ministre à travers l’univers local, animant le hardware biochimique qui est capable de répondre à leurs pulsations rythmiques (Fascicule 36:5.5 page 402:1). Sans un système d’exploitation fonctionnant correctement, un ordinateur n’est pas capable d’exécuter les fonctions supérieures encodées dans un logiciel plus sophistiqué. De même, nous ne serions pas capables de faire des choix moraux supérieurs et de participer à l’adoration de notre Père céleste … construire une âme… si ce n’était grâce aux potentiels créés par les circuits mentaux de l’Esprit Mère de notre univers local.

Une autre métaphore qui m’aide à comprendre ces fantastiques opérations est le poste radio ordinaire. C’est une boîte qui se trouve dans nos maisons ou nos poches qui est capable de recevoir et, lorsque elle est animée, d’émettre des données intelligentes. Peu importe combien sophistiqué est la boîte, peu importe combien fidèles sont les enceintes et amplificateurs pour reproduire les sons, ils resteront toujours muets à moins qu’ils aient un récepteur qui soit capable d’être réglé sur le signal émetteur. Il apparaît que le cortex cérébral est le plus récent hardware que possèdent les humains, qui leur permet de détecter les pulsations rythmiques de sagesse et adoration. Notre néocortex nous permet de réfléchir littéralement sur nos pensées, d’être attentif à notre attention, ou d’être conscient de notre conscience (la superconscience, p 1435:1). Nous avons la bonne machinerie et les bons logiciels pour développer les trois intuitions cosmiques, la plateforme de base pour faire nos choix . Et puis à l’âge tendre de 5 ou 6 ans, notre Père télécharge le dernier programme, notre Ajusteur de Pensées (Fascicule 108:2.1 page 1187,0), auquel on ne peut accéder que sur le niveau superconscient (Fascicule 110:1.2  page 1203,3) et qui peut seulement ajuster nos pensées si nous possédons déjà le bon système d’exploitation qui ronronne bien.

Alors qu’est-ce-que cela fait de l’Esprit de Vérité ? Un augmentateur ? Un transformeur (Fascicule 143:2.4 page 1609,5) ? Il semble  nous rendre capables de faire quelque chose que la psychologie ne peut pas même commencer à expliquer. Les faits et la raison deviennent vérité… la réalisation intérieure de l’expérience d’une réalité supérieure qui est au-delà des mots…Le parfait complément de l’Ajusteur de Pensées. Du point de vue de la psychologie traditionnelle, c’est quelque chose de drôlement radical ! Le mental, la conscience, animés par une source externe ? Je me demande si on inventera jamais une super machine IRM[1] qui sera capable de détecter les sept adjuvats mentaux. J’imagine que non et que c’est pourquoi tout ceci a dû nous être révélé.

[1] Ndt:Imagerie par Résonance Magnétique.

La Suprématie du Grand Univers

Stuart Kerr, États-Unis

Votre monde, Urantia, est l’une des   nombreuses planètes habitées semblables comprises dans l’univers de Nébadon. Cet univers et d’autres créations  représentent ensemble le superunivers d’Orvonton. Cet univers, avec d’autres créations semblables, forme le superunivers d’Orvonton dont la capitale est Uversa, d’où vient notre commission. Orvonton est l’un des sept superunivers évolutionnaires du temps et de l’espace qui entourent l’univers central de Havona, la création sans commencement ni fin de perfection divine. Au coeur de cet univers éternel et central, se trouve l’Île du Paradis, immobile, centre géographique de l’infini et demeure du Dieu éternel.  (L.U. 0:0.5, p 1,5)

 Notre Père Paradisiaque établit le cadre de notre création particulière (le Royaume de Suprématie de la Déité) comme une réalité finie ; elle est conditionnée par le temps et l’espace, elle a un commencement et une destinée prévue. Cette création est expérientielle – les événements se produisent selon des séquences conditionnées par le temps, et ils sont contraint à l’intérieur de limites spatiales. Le Père Universel n’est pas restreint ou conditionné par les limitations qu’il a imposées à ses créations spacio-temporelles. Il est au-delà du temps et de l’espace ; il n’est pas handicapé, ou lié, par sa création. Sa réalité, telle qu’elle existe dans sa demeure éternelle du Paradis , est réalité absolue – elle est existence dans l’éternité, elle est existentielle. La réalité finie qui caractérise sa création Suprême peut être considérée comme projetée dans l’espace et actualisée dans le temps, et cette réalité est conçue pour être expérimentable. Les événements expérientiels du temps sont un flux dynamique comme l’image mouvante de l’éternité dans un espace fini qui représente les ombres fugaces des réalités Paradisiaques.

Lire la suite

L’Ultimité du Maître Univers

Stuart Kerr, États-Unis

Les quatre niveaux d’espace extérieur qui complètent les limites du Maître Univers autour du cœur même du grand univers sont destinés à faire évoluer-extérioriser le niveau de Déité de l’Ultime. Ce niveau absonite de Dieu l’Ultime transcende les contraintes de l’espace-temps qui caractérisent le grand univers fini. C’est-à-dire, l’absonite transcende  les contraintes d’espace-temps du fini.  Ce niveau superfini est à la fois antécédent et conséquent aux progressions finies du niveau de Déité de Suprématie dans l’espace-temps. Il pré-date et influence l’âge universel actuel de Suprématie finie, et il est une réponse post-Suprême aux événements signifiants qui prennent place dans les sept superunivers du grand univers.

 



 Tout comme Dieu le Suprême est à la fois spirituellement et personnellement présent dans Havona, Dieu l’Ultime est aussi présent dans Havona au sens absonite (superfini) et superpersonnel. Alors que Dieu le Suprême exerce une influence spirituelle sur la création spacio-temporelle du grand univers, Dieu l’Ultime exerce son influence en transcendant l’espace-temps, aux limites extérieures des quatre niveaux d’espace extérieurs du maître univers. Dans le même sens que l’émergence de l’Être Suprême est l’aboutissement de toute réalité évolutionnaire-expérientielle, l’Ultime est l’accomplissement de toute réalité transcendantale en cours d’extériorisation. Dieu l’Ultime est pouvoir-superpersonnalisant dans tout le maître univers.

Lire la suite

L’Absoluité du Cosmos Infini

Stuart Kerr, États-Unis

Dieu exprime sa volonté créative sur trois niveaux expérientiels différents de réalité – le niveau fini du Suprême, le niveau absonite de l’Ultime, et le niveau superultime de l’Absolu. Ces trois niveaux d’expression universelle prennent différentes formes et phases d’expression créative de la Déité. Le terme expérientiel ici désigne une réalité qui est sujette à la croissance évolutionnaire, où les réalités potentielles doivent évoluer et émerger pour devenir pleinement actualisées, et où la perfection est un but à atteindre. Expérientiel est utilisé pour distinguer ces trois niveaux subinfinis et non absolus d’expression progressive de la réalité à partir du niveau de l’éternité existentiel (immuable) et infini – le niveau absolu du Paradis. Le Paradis est le centre éternel de l’univers des univers et le lieu de résidence du Père Universel, du Fils Éternel, et de l’Esprit Infini. Les trois niveaux expérientiels de la création manifestent différents modes d’expression de la Déité paradisiaque, et chaque niveau subparadisiaque personnalise un être de la Déité d’expression divine. Ces trois personnalités dérivées de la Déité ne sont pas encore pleinement existantes ; elles sont en cours d’actualisation. Elles ont des origines, bien qu’elles soient éternelles en destinée.

Lire la suite

Le Cercle de l’Éternité

Stuart Kerr, États-Unis



Dieu habite et gouverne le cercle de l’éternité. Sa nature éternelle est un cercle sans commencement ni fin. Le Père exerce une conscience toujours en expansion et une auto-réalisation incessante dans ce cercle éternel sans fin,

…Il soutient les mondes dans l’espace et fait circuler les univers au long de l’orbite sans fin du circuit éternel.  [Fascicule 3:2.2, page 46:6]

La réalité est sans limites dans le cercle cosmique de l’éternité – elle est universelle, éternelle, absolue, et infinie. Dans le cercle de l’éternité, la divinité transcende et maîtrise l’espace-temps. L’univers des univers tourne éternellement autour du Paradis, le centre et la source de toutes choses et de tous êtres.

Les objectifs et les plans de Dieu pour sa création pourraient sembler varier d’un univers à l’autre et ils pourraient varier selon qu’on considère leur impact sur les aspects microscopiques ou macroscopiques de la création, mais en regardant depuis le cercle de l’éternité, il y a une parfaite unité d’intention et de réalisation.

Lire la suite

A propos du Journal



Le Journal est publié deux fois par an et il contient des articles et des aides à l’étude faits par les lecteurs et pour les lecteurs du Livre d’Urantia. Pour lire les numéros récents ou anciens cliquez ici ou sur l’image du dessus.

Abonnements

Le Journal est disponible par voie électronique sans frais par quiconque dispose d’une adresse de courriel. Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir des copies électroniques gratuites.

Pour recevoir des copies papier, vous pouvez souscrire au Journal au taux annuel $ 10 USD au moyen des méthodes suivantes:

 Pour vous abonner en ligne cliquez ici

  • Abonnement par téléphone, appelez le:  +1-773-572-1180
  • Pour vous abonner par chèque ou mandat postal, veuillez envoyer votre argent en dollars US seulement; et payable à “Urantia Association International”  Poster à :
Urantia Association International
559 West Diversey Parkway #351
Chicago, IL 60614, USA

Lire la suite