Le Compte-goutte, la Cuillère et la Pelle

Cet article est adapté d’un discours en séance plénière délivré à la conférence des Pays-Bas en avril 2018.

Le thème de la conférence était ‘Jésus l’Enseignant’. Lorsqu’on m’a demandé d’être l’un des orateurs pour la réunion plénière j’ai pensé que ce serait une grande occasion, bien que je n’avais jamais encore donné un discours en conférence.

À la conférence de San Antonio au Texas, en 2016, j’ai présenté mon tout premier atelier, donc j’ai décidé d’approfondir le thème de cet atelier pour mon discours plénier en Hollande ; le thème de l’atelier était ‘Le Compte-goutte, la Cuillère et la Pelle’.

J’ai proposé l’idée basée principalement sur mon expérience d’avoir incité ma famille et mes amis à lire le Livre d’Urantia.

J’ai trouvé Le Livre d’Urantia et je l’ai lu entièrement en 1996. Comme beaucoup d’entre nous, j’étais enthousiaste à l’idée de partager ce merveilleux livre avec mes proches, ma famille et mes amis . Je ne pouvais attendre pour dire à mon meilleur ami  la bonne nouvelle ! J’avais découvert un vrai trésor, quelque chose au-delà de mon imagination la plus libre.

Un jour j’ai acheté un livre et le lui ai tendu en disant : «Dis donc,  il FAUT que tu lises ceci ! » J’étais enthousiasmé ! Et j’espérais que mon meilleur ami serait tout aussi excité que moi. Je voulais qu’il le lise, afin que nous puissions partager nos pensées comme nous l’avions fait en lisant les livres de Carlos Castaneda et JRR Tolkien dans le passé.

Disons simplement que les choses ne se passèrent pas comme je l’avais espéré ; mon ami n’a jamais lu le livre. Mon effort fut un échec total. J’ai découvert plus tard qu’il l’a montré à sa femme qui l’a feuilleté et a déclaré qu’il était l’œuvre du diable. J’avais le cœur brisé de déception.

Pour ma défense, gardez à l’esprit s’il vous plaît que je ne savais rien alors de la Fondation Urantia, de l’histoire du livre et des groupes d’étude, et je n’avais rencontré personne d’autre qui ait lu le livre.

Au fil des ans j’essayais diverses approches, tentant d’amadouer les gens pour qu’ils lisent le livre, mais aucune ne réussit. Un homme sage  dit un jour que faire la même chose encore et encore et s’attendre à un résultat différent est la définition de la folie. Il était temps que je repense mon approche.

Mes yeux s’ouvrirent lorsque je servis comme bénévole à un stand du Parlement des Religions en 2015, à Salt Lake City, Utah. N’étant pas sûr de savoir aborder les gens pour leur parler du Livre, je m’assis pour observer ceux qui étaient plus expérimentés, beaucoup ayant plus de 40 ans de pratique.

Je regardai aussi les visiteurs tandis qu’ils dialoguaient avec les bénévoles expérimentés du stand et pris note mentalement de leurs réactions. Lorsque vint le moment pour moi de prendre place au stand, j’essayai diverses approches que j’avais vu les autres utiliser. Je ne rencontrai pas beaucoup de succès ; je n’étais tout simplement pas à l’aise avec la façon dont les choses se passaient.

Le moment magique vint lorsqu’un visiteur me demanda ce que je pensais du livre.

C’est alors que j’ai heurté ma zone de confort. Le Livre d’Urantia a eu un profond impact sur ma vie et j’éprouvais du zèle pour partager ce que j’avais appris et comment cela a changé ma vie. Nous avons fini par parler pendant environ une heure. Après cet échange je me suis senti plus énergique et confiant. »

Maintenant, lorsque les gens me demandent de quoi parle Le Livre d’Urantia, je leur parle simplement de mon expérience et ce que j’ai appris par la lecture du livre. J’essaye d’éviter la terminologie de la révélation et dis simplement :

« Pour moi, Le Livre d’Urantia a répondu aux questions les plus pressantes que j’avais sur la religion, Dieu, la création, les anges, le diable et surtout, la vie après la mort. 

 « J’avais toujours pensé que le ciel était plus qu’un nuage où l’on joue de la harpe toute l’éternité. Qu’importait combien les cieux étaient supposés être parfaits, cela deviendrait plutôt ennuyeux après disons une centaine, un millier, ou un million d’années. 

 « Il doit y avoir bien plus pour nous à faire ; l’éternité est un long, long, long moment ! 

 « Sûrement Dieu a un plan pour nous tenir occupés, pour que nous croissions en esprit et recherchions d’autres occasions que nous ne pouvons pas imaginer aujourd’hui.

 « Dans ce livre j’ai appris que Dieu a bien un tel plan pour nous, il est notre Père et a pris des dispositions pour une croissance et des aventures continues dans Sa création immense. »

 Et j’en reste là.

S’ils demandent plus d’informations, je suggère que s’ils ont des questions similaires ils pourraient bien trouver aussi les réponses qu’ils recherchent dans Le Livre d’Urantia. S’ils continuent à poser des questions, je fais de mon mieux pour les traiter tout en évitant d’utiliser des termes qui sont propres au livre uniquement. J’ai aussi appris que l’on ne commence pas en disant aux gens que les êtres humains ne deviennent pas des anges et que les chiens ne vont pas au ciel.

Comme mentionné, il y a quelques années on m’a demandé d’organiser un atelier pour la conférence de San Antonio, Texas. Le thème de la conférence était : « Jésus le Maître Enseignant ».

Après m’être rongé les sangs sur ce dont j’allais parler, j’ai décidé de regarder de plus près les enseignements de Jésus. C’est alors que j’ai abordé mon thème ‘Le Compte-gouttes, la Cuillère et la Pelle ».

L’idée m’est venue  quand j’ai considéré comment Jésus enseignait le peuple et  ses apôtres.

Ce qui apparut nettement dans mon esprit ne fut pas tant ce que Jésus enseignait mais comment il enseignait et, également important, ce qu’il n’enseignait pas.

Par exemple, Jésus fit le commentaire en diverses occasions que, « dans la maison de mon Père, il y a beaucoup de demeures. » Dans d’autres occasions, il dit, « j’ai d’autres troupeaux qui ne sont pas de cet enclos. »

Ces déclarations ne sont pas remarquables pour nous, nous savons de quoi Jésus parlait.

Mais pouvez-vous imaginer la confusion sur le visage des apôtres ? Que pouvait-il bien vouloir dire ?

Imaginez ceci – Jésus et ses apôtres sont sur le Mont des Oliviers et Philippe demande à Jésus ce qu’il veut dire au sujet de la maison du Père et de ces affaires concernant d’autres brebis qui ne sont pas de ce troupeau ?

Jésus prend sa canne et commence à dessiner dans le sable, et regardant les visages de ses Apôtres enthousiastes mais confus, il dit :

  • Mon Père demeure au Paradis qui est entouré d’un milliard de mondes parfaits, peuplés d’un nombre indicible d’êtres parfaits, constituant l’Univers Central, nommé Havona.
  • Dans la maison de mon Père, il y a sept superunivers. Il y a aussi le Premier Niveau d’Espace Extérieur, le Deuxième Niveau d’Espace Extérieur, le Troisième Niveau d’Espace Extérieur et un Quatrième Niveau d’Espace, le plus extérieur.
  • Et ce troupeau dont je vous ai parlé … Eh bien le monde où nous vivons se situe dans Orvonton, le septième superunivers dans lequel réside un univers local plus petit  nommé Nébadon ; votre monde se trouve dans un système local de Nébadon nommé Satania constitué de plus de 600 mondes habités. Mes brebis sont des humains à un, deux ou même trois cerveaux
  • Et je suis le créateur et l’administrateur de cet univers local et de tous ses habitants.

Et à ce moment, Thomas se lève d’un bond et s’exclame : « Satania ! Comme dans Satan ? »

 Autant d’informations, aussi vraies qu’elles soient, en aurait mis plein la vue aux Apôtres. Ils auraient sans doute pensé que Jésus « s’emballait complètement » et on doit se demander si les Apôtres l’auraient suivi un pas de plus.

Au contraire, Jésus tempérait ce qu’il allait dire aux autres, il utilisait un ‘compte-gouttes’ de vérités pour illustrer de temps en temps ses enseignements.

Il leur apportait la vérité révélée à la cuillère quand ils étaient prêts pour en recevoir plus. Et quand il divulguait effectivement des informations additionnelles, comme il le fit avec Nathanaël, il enjoignit Nathanaël à « n’en dire rien à personne. »

Il n’essaya pas de pelleter trop de vérités ; cela les aurait certainement submergés.

                                

Nous pouvons beaucoup apprendre de la méthode d’enseignement de Jésus en utilisant nous-mêmes l’approche par le compte-gouttes, la cuillère et la pelle lorsque nous désirons révéler les vérités contenues dans Le Livre d’Urantia.

Beaucoup de choses peuvent être apprises de Jésus qui nous aideront à devenir de meilleurs enseignants et leaders dans notre vie quotidienne. Nous tendons à aller trop loin, trop tôt, ce qui peut submerger les gens. J’ai découvert que partager ma propre histoire sur la façon dont la révélation a changé ma vie est  plus puissant que de dire : « le livre dit ceci, ou le livre dit cela… » Les gens peuvent se relier à une histoire personnelle.

Gardons à l’esprit la méthode que Jésus utilisait quand il partageait une nouvelle vérité avec ses Apôtres, les disciples et les masses. Nous devrions donner priorité aux enseignements de Jésus tout en gardant à l’esprit les choses que Jésus n’a pas enseignées, et laisser cela nous guider aussi.

La vie de Jésus a changé le monde.  Ses enseignements ont conduit à la création éventuelle de l’église chrétienne qui a continué à répandre ses enseignements dans le monde entier. Il fut capable de changer la perception de Dieu selon Moïse, qui décrivait un Dieu colérique et vindicatif, en un Dieu d’Amour, un Père aimant, qui adore ses enfants terrestres. Jésus nous a enseignés au sujet du Royaume des Cieux et de la Fraternité des Hommes, que les hommes et les femmes sont ‘sauvés’ par leur foi uniquement.

Quand tout est dit et fait, l’idée de Père reste le concept le plus élevé de Dieu.  [Fascicule 196:3.35, page 2097 :3]

Ces simples messages d’amour, de foi et de famille ont servi à changer les perceptions des gens  sur Dieu et leur relation avec lui. Dieu a acquis plus de charme, devenant plus compréhensif et sympathisant avec nos luttes terrestres.

Le message de Jésus n’était pas compliqué ; il était idéalement adapté pour l’époque dans laquelle il vivait. Jésus était capable de tisser habilement ses aperçus plus élevés dans le tissu des croyances adoptées en ces jours-là, il y a 2 000 ans. Il savait adroitement déterminer quoi dire et quoi ne pas dire.

Mais qu’en est-il des jours que nous vivons aujourd’hui ? Que pouvons-nous apprendre des enseignements de Jésus qui puisse servir à nous instruire quand nous dialoguons avec notre famille et nos amis,  avec notre compréhension nouvelle des vrais enseignements du Maître ?

Lorsque nous examinons les enseignements du Maître, la question se pose : comment est-ce qu’on incorpore tout ce que l’on a appris par la lecture/l’étude de cette merveilleuse révélation dans notre effort pour partager ces choses avec ceux que nous aimons, notre famille et nos amis ?

Tandis que vous continuez vos voyages, souvenez-vous d’emporter le compte-goutte, la cuillère… laissez la pelle à la maison. Si vous trouvez quelqu’un qui désire un livre, donnez-lui-en un mais laissez-le prendre  sa propre pelle et creuser pour les vérités qu’il contient.

 Et cet ami que j’ai mentionné plus tôt, ce que je n’avais pas compris, c’est qu’il était déjà en sécurité dans le royaume de Dieu. Il est un membre actif dans son église et a une foi forte dans la grâce salvatrice et le salut éternel de Dieu.

Que celui qui a des oreilles entende…