Passer le flambeau de lumière aux générations futures

… « la sécurité de la civilisation, elle-même, repose encore sur la bonne volonté croissante de chaque génération à investir ses moyens dans le bien-être de la prochaine génération et des suivantes. » [Fascicule 84.7.27, page 941.8]

« …les hommes possèdent donc, en contrôlant l’entrainement éducatif des jeunes générations, le pouvoir de modifier considérablement le cours évolutionnaire de la civilisation. » [Fascicule 81: 6.24, page 909.5]

C’est un fait que la vie passe rapidement. Ceux qui sont aujourd’hui des personnes d’âge moyen, étaient jeunes il y a vingt ans et dans vingt ans, ils feront déjà partie du soi-disant « troisième âge ». Mais quelles responsabilités se cachent derrière ce fait évident? Eh bien, une responsabilité de la plus haute importance: préparer les jeunes enfants, les adolescents et les générations futures à être les porteurs de la lumière spirituelle pour l’humanité. C’est quelque chose que tout lecteur engagé du Livre d’Urantia comprend. Bien sûr, cela ne se produit pas par un acte de magie. Il n’y a pas de processus en ce sens qui se déroule naturellement. C’est plutôt une tâche volontaire et un engagement personnel à semer les bonnes graines afin de récolter conséquemment les retombées.

 « …chaque génération successive doit recevoir à nouveau son éducation. Les qualités supérieures de la civilisation – scientifiques, philosophiques et religieuses – ne se transmettent pas… par héritage direct… sont préservées que par la conservation éclairée du patrimoine social. » [Fascicule 68: 0.2, page 763.2]

Dans ce sens, « le but de toute éducation devrait être de favoriser et de promouvoir le but suprême de la vie, le développement d’une personnalité éclairée, grande et bien équilibrée … le travail d’enseigner aux jeunes comment s’engager dans la planification de la vie et la progression du caractère » (195 : 10: 17, 2086.3) , en leur fournissant, au début de leur existence, des conditions favorables: «… la liberté … restreinte par l’amour, motivée par la loyauté  et dirigée par la discipline intelligente de la sagesse» (177: 2.7, 1923.1) permettra le développement et la promotion d’une évolution sociale et individuelle réelle. Seul ce type d’éducation qui consiste à « aider l’enfant à gagner la bataille de la vie … » (84: 7.26, 941.7), a le pouvoir de briser vraiment le cercle vicieux de négliger inconsciemment la dimension spirituelle de nos vies, qui se répète génération après génération, teintée par les traumatismes et les modèles familiaux déficients qui, quand ils ne sont pas surmontés par les parents, se répètent inconsciemment chez leurs enfants, comme un cycle sans fin.

Par conséquent, élever et éduquer des enfants, devrait être une entreprise menée par des êtres humains qui comprennent bien ce qu’ils font! Bien entendu, la famille et le foyer jouent le rôle le plus important dans tout cela. Cette idée est constamment renforcée dans plusieurs passages du Livre d’Urantia, nous expliquant à maintes reprises que « la famille en tant qu’institution éducative doit être maintenue » (82: 0.3, 913.3) en raison de sa capacité de passer, d’une génération à l’autre, un patrimoine qui n’est pas seulement social, mais aussi des valeurs morales et spirituelles. C’est dans la famille que se bâtissent les concepts du « Père universel et de ses enfants des univers »; où « l’éthique de … le concept de fraternité peut être saisi »; où sont données les « leçons de patience, d’altruisme, et de tolérance » (84: 7.28, 941.9); où « l’entraînement expérimental de tous les ascendants » (45: 6.4, 516.2) a lieu, et où nous apprenons à aimer Dieu, en fonction de l’amour que nous avons nous-mêmes reçu de nos propres parents. (2: 5.9, 40.1)

Il est vrai que « … un enfant dépend entièrement de ses parents et de la vie familiale pour tous ses premiers concepts intellectuels, sociaux et moraux et même spirituels puisque la famille représente pour les jeunes tout ce qu’il apprend en premier sur les inter-relations humaines ou divines… « la vie ultérieure de l’enfant est …conditionnée par les relations sociales et spirituelles du foyer » ( 177:2.5, 1922.3)

Par conséquent, il est essentiel de pendre conscience de réaliser que la tâche d’éduquer les enfants est une tâche qui doit commencer par soi-même. … « Nul courant ne peut remonter plus haut que sa source, quels que soient la technique de pression ou le contrôle de direction employés » (81: 6.27, 909.8) Cette mission de vie cruciale doit également être basée sur des valeurs morales solides, fidèles à un niveau élevé de croyances spirituelles. « Les leçons ou même l’exemple ne sont pas des influences durables » … « Les enfants ne sont impressionnés d’une manière permanente que par le loyalisme de leurs compagnons adultes ; (100: 1.4, 1094.6) Les enfants apprennent réellement un comportement moral par l’exemple parce que cela a un véritable impact dans leur éducation, leurs modèles, leurs subconscients, et donc dans la manière dont ils se comporteront plus tard dans la vie.

Un jour ou l’autre, chaque enfant devra « à nouveau naitre de l’esprit ». Nos conseils en tant qu’adultes à nos enfants auront une influence pour faciliter cette naissance spirituelle comme conséquence d’une «croissance naturelle et normale de la reconnaissance des valeurs suprêmes avec une amélioration de l’expérience spirituelle ...», produit de «l’effort conscient et des déterminations positives et individuelles» – au lieu d’une expérience qui implique la douleur et la souffrance ou qui est «accompagnée d’une grande angoisse d’esprit et marquée par des perturbations psychologiques» (103: 2.1, 1130.6) Bien sûr, nous savons que les conflits et certaines souffrances font toujours partie de l’expérience humaine, mais le processus n’a pas besoin d’être inconscient. Plutôt, celui-ci peut être une expérience ouvrant à une plus grande conscience, et à un bagage de leçons assimilées et issues de notre expérience de parent et de guide dans l’éducation des enfants.

Vous avez peut-être déjà réfléchi à ces questions plus d’une fois. Cependant, est-ce que vous les avez mises en pratique ? Et si oui, le faites-vous de manière appropriée pour vraiment élever des êtres humains spirituellement conscients et responsables dans un sens cosmique et spirituel? Êtes-vous vraiment une véritable lumière de la conscience spirituelle pour vos enfants en tant que parent, grands-parents, parrain, tante, oncle, nannie, enseignant, pédiatre, psychologue, travailleur social? Ou peut-être êtes-vous une personne qui a des contacts quotidiens avec les enfants? Êtes-vous honnêtement responsable quand vous semez dans la vie intérieure de vos enfants des valeurs telles que la foi, la confiance, la paix, le travail d’équipe, le service, la solidarité, le courage et bien d’autres choses semblables? Est-ce que vous les inspirez consciemment, créant en eux des impressions durables qui sont positives et éclairées, des impressions qui porteront fruit quand ils grandiront?

Quelle que soit la réponse, si cette tâche merveilleuse attise en vous votre sens du devoir le plus altruiste – celui de laisser à vos enfants, à nos enfants, suffisamment de ressources intérieures pour leur permettre de travailler à la réalisation de l’ère de lumière et de vie sur notre planète – alors, pensez à vous joindre à nous et à nos efforts.

Compte tenu de tout ce qui a été dit jusqu’ici et des façons différentes que chacun d’entre nous, adultes, peut donner un peu de lui-même à la génération future, le Comité de l’éducation de l’Association Urantia internationale a résumé quelques idées importantes et proposé des actions concrètes que nous pourrions faire pour éduquer les générations plus jeunes dans les enseignements du Livre Urantia. Ceci, afin de les équiper pour devenir les futurs porte- flambeaux de lumière spirituelle.

 

 

IDÉES CLÉS IMPORTANTES

 

  • Contribuer au maintien d’une masse critique de jeunes, conscients d’avoir une vie spirituelle. « La civilisation ne peut guère progresser quand la majorité de la jeunesse d’une génération consacre son attention et son énergie à la poursuite matérialiste du monde sensoriel ou extérieur» (111: 4.3, 1220.2) Et encore: « Toute civilisation est menacée lorsque les trois quarts de sa jeunesse entrent dans les professions matérialistes et se consacrent à la poursuite des activités sensorielles. …La civilisation est en danger lorsque la jeunesse néglige de s’intéresser à l’éthique, à la sociologie, à l’eugénisme, à la philosophie, aux beaux-arts, à la religion et à la cosmologie (111.4.4, 1220.3) produisant donc … « un point mort dans son développement spirituel et dans la sauvegarde de l’institution du foyer. » (81: 6.25, 909.6)
  • Se renforcer soi-même pour devenir des porteurs de flambeaux. « L’héritage social permet à l’homme de se tenir sur les épaules de tous ceux qui l’ont précédé et qui ont contribué si peu que ce soit, à la somme de culture et de connaissance. » (81: 6.23, 909.4) « La qualité des porte-flambeaux sociaux déterminera l’avancement ou le recul de la civilisation. Les foyers, les églises et les écoles d’une génération prédéterminent la tendance de caractère de la suivante. La force vive morale et spirituelle d’une race ou d’une nation détermine largement la rapidité du développement culturel de sa civilisation. » (81: 6.26, 909.7)
  • Développer de vraies relations d’amour et de tendresse envers les enfants, afin de les modeler à devenir des êtres humains aimants. Un enfant qui ne se sent pas aimé et apprécié ne peut pas facilement apprendre quelque chose. « L’amour … est la réalité suprême de l’univers quand il est donné par des êtres infiniment sages, mais il présente un caractère dangereux et souvent semi-égoïste tel qu’il est manifesté dans l’expérience de parents mortels » et donc il doit être « conseillé par la sagesse et guidé par l’intelligence. » (177:2.3, 1922.1) néanmoins, « Le temps passant, les pères et les enfants s’aimeront davantage les uns les autres, ce qui amènera une meilleure compréhension de l’amour du Père qui est aux cieux pour ses enfants terrestres. » (142: 2.2, 1597.2)
  • Accroître et enrichir la qualité des expériences familiales que nous fournissons à nos enfants; … « L’édification des foyers devrait être le centre et l’essence de tous les efforts éducatifs. » (84: 0.1, 931.1). « Telles les familles d’une race ou d’une nation, telle sa société. Si les familles sont bonnes, la société est également bonne. » (84: 7.1, 939.4) Les étapes qui poussent l’âme humaine à grandir ne peuvent se produire sans l’apport des autres. Nous avons le devoir de former nos enfants pour devenir des citoyens de l’univers, des fils et des filles de Dieu. « Tous les pères terrestres porteront l’immense responsabilité de vivre et d’ordonner leur foyer de telle sorte que le mot père soit dignement enchâssé dans le mental et le cœur de tous les enfants qui grandissent. » (177: 2.7, 1923.1) Plus que jamais, « La conscience de la filiation avec Dieu devrait animer toute la vie de service de chaque homme, de chaque femme et de chaque enfant devenu possesseur de ce puissant stimulant des pouvoirs inhérents à la personnalité humaine. » (Fasc.178: 1.13, 1931.4)
  • Se préparer à répondre de manière réfléchie et responsable aux nombreuses questions que les enfants posent sur la vie, en les rapportant au véritable but de la vie afin de nourrir leurs âmes spirituellement. Le fascicule 123 nous dit: « La part la plus précieuse de la première éducation de Jésus provint de ses parents, en réponse à ses questions réfléchies… Joseph ne manqua jamais de faire tout son devoir en prenant la peine et le temps de répondre aux nombreuses questions du garçon.  « Joseph et Marie ne pouvaient pas toujours répondre à ses questions, mais ils ne manquaient jamais de les discuter à fond et, dans toute la mesure du possible, ils l’assistaient dans ses efforts pour trouver une solution satisfaisante aux problèmes que son mental alerte lui avait suggérés. (123: 2.3, 1357.7)
  • Avoir confiance dans la capacité des jeunes à assumer cette responsabilité. Cet élément implique également la confiance dans la guidance intérieure donnée à ces enfants, non seulement par la présence du Père en eux – leurs Ajusteurs de Pensée – mais aussi par les différents groupes d’anges. Comme c’est le cas pour les « anges de l’époque « chargés de surveiller et de diriger les affaires de chaque génération » … (114: 6.5, 1255.4), ainsi que les gardiens de la religion… « s’efforcent de maintenir les idéaux… des valeurs morales entre deux époques « cherchant constamment à transférer, d’une génération à la suivante, les valeurs impérissables des antiques structures démodées, dans des modèles nouveaux, donc moins stabilisés, de pensée et de conduite ». (114: 6.7, 1255.6). Cette orientation, bien sûr, sera également dirigée par l’Esprit de Vérité … « destiné à vivre dans l’homme et à reformuler le message de Jésus pour chaque nouvelle génération. Ainsi, chaque nouveau groupe de mortels apparaissant à la surface de la Terre aura une nouvelle version mise à jour de l’évangile ; une illumination personnelle et une gouverne collective telle qu’elle se révèleront être pour l’homme une solution efficace de ses difficultés spirituelles toujours nouvelles et variées. » (194: 2.1, 2060.6)

 

 

 

ACTIONS CONCRÈTES QUI RESTENT À METTRE DE L’AVANT

1. Adopter consciencieusement un programme pour transmettre les enseignements du Livre d’Urantia aux jeunes générations, afin que nous « osions adopter le programme du Maître… que des milliers de jeunes apparemment indifférents se précipiteraientpour s’enrôler dans une telle entreprise spirituelle et n’hésiteraient pas à aller jusqu’au bout dans cette grande aventure.» (195: 10: 10, 2085.2)

2. Intégrer les enfants et les adolescents dans les différents événements, rencontres et congrès d’Urantia dans des environnements locaux, régionaux et internationaux, car « … l’évangile du royaume appartientmême aux petits enfants » (191: 6.2, 2044.3)

3. Fournir suffisamment de matériel de qualité basé sur les enseignements du Livre Urantia, pour soutenir l’éducation des enfants et des familles, en utilisant les méthodes et les modèles semblables à celles utilisées par Jésus pour enseigner à ses disciples et aux foules; c’est-à-dire en tirant toujours le meilleur de chaque personne et en renforçant ses aspects positifs, permettant à l’estime de soi et à la valeur de soi de croître au sein de chacun des individus avec lesquels il a pris contact – du plus humble au plus froid et au plus autoritaire .

4. Adapter les enseignements dans un format amical et attrayant pour les enfants et les adolescents (en utilisant des outils tels que des images et des dessins, divers types d’informations visuelles, graphiques informels, cartes mentales et organisateurs visuels.) « La vraie religion … ne s’oppose pas aux efforts intelligents de la société pour adapter ses usages et ajuster ses institutions à des conditions économiques et à des exigences culturelles nouvelles. » (99: 0.2, 1086.2) … « il faut toujours différencier votre enseignement de manière à adapter votre présentation de la vérité au mental et au cœur de ceux qui vous écoutent. » (151: 3.1, 1691.4)

5. Compiler le matériel qui pourrait déjà exister pour les enfants et les adolescents, de manière organisée et dans différentes langues, et

6. Créer du nouveau matériel dans ce sens.

7. Mobiliser des collaborateurs et des bénévoles souhaitant travailler.

8. Récolter des fonds pour aider à mettre sur pied les projets précédents.

Comme dernière réflexion, si nous examinons les principes généraux, les idées et les actions que nous avons discutées, ils mettent tous l’accent sur les occasions de faire croître l’âme de chaque enfant, d’actualiser ses potentiels intérieurs et de permettre à leur Ajusteur de Pensée de les guider et d’éclairer leur esprit. Ceci afin qu’ils écoutent la présence du Père à l’intérieur d’eux, comme une étape nécessaire pour développer leurs projets divins et entreprendre la mission et l’aventure de l’éternité qui commencent sur cette planète, en devenant aussi, en grandissant, les porteurs de flambeau pour la prochaine génération.

Il appartient à chaque enfant de choisir sa façon de poursuivre ce cheminement, en apportant des contributions personnelles qui enrichiront l’expérience de Dieu en tant qu’Être Suprême. Mais un jour, en partie grâce à vos conseils, ces enfants pourront fusionner avec leur Ajusteur de Pensée et rencontrer réellement le Père au Paradis.

Par conséquent, si vous croyez que vous pourriez contribuer d’une certaine manière à cette tâche si importante, ou si vous le faites déjà, n’hésitez pas à nous contacter à: [email protected]